Agriculture, pastoralisme, apiculture :
la Ville soutien sa ruralité

La ville de Mèze a le privilège de compter, dans son patrimoine, plus de 100 hectares de surfaces agroforestières composées de terres cultivables, landes et bois. Un atout majeur pour mener une politique ambitieuse en faveur d’une agriculture vertueuse.
Le projet de la commune s’inscrit dans les actions portées par Sète agglopole pour reconquérir et protéger les terres agricoles au bénéfice d’une agriculture raisonnée en circuits courts, préserver le potentiel de production agricole du territoire et veiller à la qualité des paysages naturels et ruraux.
Une démarche qui permet aussi d’accroître les productions alimentaires locales de qualité tout en luttant contre les feux de forêt par le développement de l’écopastoralisme.
Les élus municipaux Lysiane Estrada, Philippe, Garcès et Jean Marc Llopis travaillent actuellement sur ce dossier. Ils réalisent un état des lieux des terrains agricoles ou naturels communaux susceptibles d’être mis à la disposition de cultivateurs maraichers, éleveurs ovins, apiculteurs et chasseurs de Mèze.
Pour ce faire, un cadre officiel, concerté et organisé doit préalablement être élaboré.
Les trois élus Mézois sont également investis au sein du comité de pilotage du dispositif de l’agglo sur les « paiements pour services environnementaux » (PSE). Une aide financière pour 5 ans aux agriculteurs Mézois situés sur le secteur du Pallas et de la nappe Astienne en contrepartie de pratiques environnementales vertueuses.