Bassin de Thau : la désinfection des rues interdite par la préfecture

Plusieurs habitants de Mèze se sont interrogés sur la nécessité, pour la commune, de procéder à des campagnes de désinfection des rues, comme cela est effectué dans quelques villes de France. Compte tenu de la proximité de la lagune de Thau, la Ville de Mèze n’a pas voulu employer les produits chlorés utilisés pour éliminer les virus sans prendre en compte le risque de pollution pour le milieu naturel et l’impact pour la conchyliculture.

Une prudence confortée par la préfecture de l’Hérault qui a adressé un message à ce sujet aux maires du bassin de Thau :

« Certains d’entre-vous envisagent d’utiliser des produits détergents pour assainir leurs rues.
Outre l’effet inopérant sur la propagation du virus, cette diffusion serait de nature à polluer les sols et eaux d’un bassin versant fragile dont l’exutoire se dirige vers la production conchylicole destinée à la consommation humaine.
En conséquence, je vous remercie de ne pas prendre ce type d’initiative. »

Le sous-préfet du bassin de Thau