Quinzaine de la laïcité, 4ème édition

A l’occasion de l’anniversaire de la loi de 1905 de séparation de l’Eglise et de l’Etat, le Comité d’Action Laïque de Mèze (CALM) propose, avec le soutien de la Ville de Mèze, un nouvel événement pour faire émerger dans le dialogue la définition de la laïcité du XXIème siècle.

Le CALM défend la laïcité et s’attache à montrer qu’elle seule garantit la liberté de pensée, de culte et d’expression de tous les citoyens français et qu’elle est le rempart contre l’intrusion des religions dans la sphère publique.

Cette 4ème édition est prolongée dans le temps avec un passage de la Semaine de la laïcité à la Quinzaine de la laïcité. Organisée à l’occasion de l’anniversaire de la loi de 1905 de séparation de l’Eglise et de l’Etat, elle est l’occasion de rappeler le sens et les principes de l’idéal laïque d’en mesurer les forces, de réfléchir aux risques qui pèsent sur ce fondement républicain et d’envisager les possibilités qui existent pour le renforcer.

Pour cette nouvelle édition, le CALM fait appel aux associations Sauf le respect que je vous dois, OLAIC34, Laïcité30 afin d’enrichir le débat et partager les expériences.


Lancement : Samedi 8 décembre à 10h30 à la bibliothèque, entrée libre

Table ronde « Sport et laïcité » – Ouvrons le débat avec Guy Vigouroux, adhérent du Calm, sportif de haut niveau du rugby à XIII, Président de la Ligue de l’enseignement du Doubs et fervent défenseur des valeurs de la République et de la laïcité.

Contact : www.sauflerespect.onlc.fr


Temps fort : Mardi 11 décembre à 18h30 à la bibliothèque, entrée libre
Vernissage de l’exposition « Nous sommes toutes Marianne ! »

Le Comité d’action laïque de Mèze développe un projet d’« Itinéraire de la laïcité », qui permettra au gré d’une balade dans la commune de Mèze et des différents thèmes étudiés de (re)découvrir les valeurs de la République. Ce projet dont l’objectif est de favoriser l’éducation populaire et le vivre ensemble sera co-construit avec les Mézoises et les Mézois.

L’exposition sera visible du vendredi 7 décembre au vendredi 21 décembre 2018 à la bibliothèque.


Clôture : Samedi 15 décembre, 10h30

Ciné-débat : « Sacré laïcité », Film documentaire d’Ariel Nathan
Débat animé par Laurent Poulain, Président de l’association Laïcité 30
Comment cent ans après la loi de séparation des Eglises et de l’Etat, une ville comme Rennes se confronte-t-elle à la gestion des principes de laïcité et aux nouvelles questions posées par son application ?


Pour en savoir plus sur le CALM :

Le Comité d’action laïque de Mèze (C.A.L.M) a été créé le 5 décembre 2005 à l’occasion du centenaire de la loi de 1905, loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat. Ce qui réunit ses adhérents, c’est leur désir de prôner et défendre la laïcité, de montrer qu’elle seule garantit la liberté de pensée, de culte et d’expression de tous les citoyens français et qu’elle est le rempart contre l’intrusion des religions dans la sphère publique. L’oublier, considérer cela comme acquis ou dépassé, c’est mettre en danger les valeurs de notre République, c’est laisser le champ libre à l’intolérance, au fanatisme, à la haine de l’autre, c’est rendre impossible le vivre ensemble dans le respect des origines, des religions et des opinions de chacun.

En organisant des expositions, des conférences, des projections, des débats, le C.A.L.M souhaite faire émerger dans le dialogue avec ses concitoyens la définition commune de la laïcité du XXIème siècle dont nous avons grand besoin aujourd’hui.

Facebook : https://www.facebook.com/comitedactionlaiquedemeze

>>retrouvez toutes les informations


 

 

Festival de Thau : lancement du PASS NOËL


ET VOICI… LES PREMIÈRES NOUVELLES DU FESTIVAL DE THAU 2019 !

À VOS AGENDAS !

La 29e édition du Festival de Thau se déroulera du 15 au 23 juillet 2019,
les grandes soirées à Mèze les 19, 20 et 21 juillet.

POUR FÊTER ÇA, QUOI DE MIEUX QUE LE PASS NOËL ?!

OFFREZ et/ou OFFREZ-VOUS UN PASS 3 JOURS À TARIF SPÉCIAL POUR LES GRANDES SOIRÉES SUR LE PORT DE MÈZE, AU BORD DE LA LAGUNE !


Valable pour les 3 soirées sur le port de Mèze les 19, 20 et 21 juillet 2019 au tarif spécial de 60 € (hors frais de location).
Le PASS NOËL est disponible jusqu’au 25 décembre et en quantité limitée !

Achetez vos PASS NOËL au bureau du festival (château de Girard à Mèze) ou tout simplement en cliquant ici


 

Faisons équipe avant qu’il pique !

moustique_tigre_2016Les mois de septembre et octobre, avant l’hivernation de l’insecte, sont deux mois de « pics », en termes de nuisances (transmission de maladies) dues aux « moustiques tigres » (Aedes albopictus)
Il est important de savoir que 80 % des gîtes de reproduction se trouvent à l’intérieur des domiciles privés, sous la forme de toutes petites collections d’eaux stagnantes, sales ou propres. Il est indispensable de les supprimer ou d’empêcher les moustiques d’y accéder afin de prévenir toute prolifération.
La femelle pond ses œufs sur la partie sèche qui jouxte une surface d’eau et ceci dans toutes sortes de réceptacles : vases, fûts d’eau de pluie, pneus usagés, pièges à sable des bouches d’égouts, creux d’arbres en eau, etc.
La mise en eau de ces gîtes par la pluie permet le développement des larves et, après quelques jours, l’émergence des adultes.
À l’approche de l’hiver (quand les jours raccourcissent), les femelles pondent des œufs qui entrent en diapause (ou hivernation) : leur éclosion n’interviendra qu’au printemps suivant, les œufs étant résistants au froid et à l’assèchement. Ces adaptations biologiques confèrent à cette espèce tropicale une faculté d’adaptation à notre climat tempéré.

L’Entente Interdépartementale pour la Démoustication du littoral méditerranéen (EID) est l’opérateur public qui intervient à la fois dans le traitement des moustiques et dans la sensibilisation du public. Pour tout savoir sur le moustique tigre et sur les mesures à prendre pour éviter sa prolifération, rendez-vous sur le site : moustiquetigre.org


Pour en savoir plus sur le moustique tigre, téléchargez le document de l’EID Méditerranée

Que faut-il faire pour lutter contre le moustique tigre ? Téléchargez la check-list

FB : https://www.facebook.com/EIDMediterranee

Twitter : https://twitter.com/EIDMediterranee

Instagram : eid.mediterranee                  


Moustique-tigre, sa vie, son œuvre…

Voilà près une trentaine d’années qu’Aedes albopictus (le moustique-tigre) est présent en Europe occidentale : identifié en Albanie dès 1979, il est présent, notamment, en Italie depuis 1990. Depuis sa zone d’origine, le sud-est asiatique, il a essaimé à la surface de la planète à la faveur du commerce international, en particulier des pneumatiques usagés.

En 14 ans, quarante-deux départements colonisés

Un autre problème est, ensuite, celui de son extension de proche en proche par des moyens très classiques : les transports individuels et collectifs. Car le moustique-tigre Aedes albopictus prend lui aussi la voiture, le train ou l’autobus (entre autres), et pas seulement dans le coffre… C’est comme cela qu’il a franchi la frontière franco-italienne, en 2004 / 2005, du côté de Menton (Alpes-Maritimes), et qu’il a commencé à coloniser des territoires entiers. Après treize années, il a été identifié, fin 2017, dans 42 départements métropolitains, dans des proportions variées. Il est désormais bien implanté en Corse, en Provence-Alpes-Côte-d’Azur et dans la partie L-R de l’Occitanie. Il remonte la vallée du Rhône, à l’est, et le littoral atlantique, à l’ouest. Il a été trouvé jusqu’en région parisienne et en Alsace.

Présent en ex-Languedoc-Roussillon

C’est depuis 2011 / 2012 qu’il a commencé à investir l’ex-Languedoc-Roussillon, par le département du Gard. Fin 2017, il était installé dans 159 commune gardoises (dont Nîmes et Alès), 185 communes héraultaises (dont Montpellier, Sète et Béziers), 39 communes audoises (dont Narbonne et Carcassonne), 84 communes dans les P-O (dont Perpignan). Son extension continue vers le sud-ouest, puisqu’on le trouve aussi, à des degrés divers, dans les treize départements d’Occitanie…, jusqu’en Nouvelle-Aquitaine et au-delà.


Prévention

Les manières concrètes de se prémunir du moustique-tigre

Les femelles du moustique-tigre Aedes albopictus pondent leurs œufs à sec et/ou à la limite d’un niveau d’eau. À partir du milieu du printemps, lorsque les conditions climatiques sont favorables, les œufs éclosent dès qu’ils entrent en contact avec de l’eau (pluie, arrosage…) : ils donnent alors des larves qui, au bout de 5 à 6 jours, deviennent, après nymphose, des moustiques adultes et… piqueurs. Important : ce phénomène se produit avec des eaux propres comme sales.

Gîtes larvaires : un peu partout chez soi

Les « gîtes » de reproduction du moustique-tigre Aedes albopictus sont très souvent de micro dimension (à partir de quelques millilitres seulement), toujours en milieu urbain ou périurbain, jamais en milieux naturels humides ouverts. C’est une foultitude de petites collections d’eau artificielles telles que :

  • seaux, vases, soucoupes.
  • Fûts, citernes, récupérateurs d’eau.
  • chéneaux et gouttières, bondes et rigoles.
  • pneus, boîtes de conserve.
  • et tout petit réceptacle d’eaux pluviales ou domestiques à découvert.

Ces « gîtes » de reproduction sont, en grande partie, « fabriqués » par l’Homme. Ils se trouvent, pour 80 % d’entre eux, au sein des domiciles privés : cours, jardins, terrasses, balcons… Il est impossible de les recenser tous et de les traiter systématiquement à l’état larvaire, car ils pullulent et sont aléatoires dans l’espace et dans le temps.

Pas d’eau pour les moustiques

Alors, si vous êtes dans cette situation, ne tergiversez pas : la façon la plus efficace de se protéger, en amont, de ces nuisances, c’est ranger, curer, protéger, couvrir (toiles moustiquaires) ou évacuer les eaux stagnantes. Ou, mieux encore : chaque fois que possible, supprimer physiquement ces gîtes. Et convaincre son voisinage de faire de même, car agir isolément n’est pas suffisant. Il faut se mobiliser collectivement.

Faisons équipe avant qu’il pique.

Privons-le d’eau !


 

Campagne de sensibilisation au risque inondation

Du 20 au 24 novembre, le Syndicat mixte du bassin de Thau lance la campagne « mieux connaître l’inondation : ce n’est pas sorcier ! ». A bord d’un vieux bus scolaire américain, le public découvrira quels phénomènes sont à l’origine du risque inondation dans le bassin de Thau.

Projections, témoignages, films d’animation…  à la descente, le risque inondation n’aura plus de secret pour eux.

Arrêt à Mèze : 
Jeudi 22 novembre de 9h à 12h45 sur la place des Micocouliers

Plus d’infos : www.smbt.fr/inondation

Les Automnales du Festival de Thau commencent jeudi prochain


Le Festival de Thau présente sa 7e édition des Automnales du 15 au 29 novembre 2018, son premier rendez-vous de la saison.

Deux semaines de concerts, projections, rencontres éco-dialogues, animations sur le territoire. Dans les Automnales, on retrouve donc une programmation variée, mais aussi une ambiance conviviale et un engagement éco-citoyen, les mêmes ingrédients que le Festival de Thau lui-même, une excellente recette !

>>tout le programme sur www.festivaldethau.com

Avez-vous pensé à prendre vos places ?

Dans le cadre de sa saison 2018-2019, la Ville de Mèze présente en partenariat avec le Festival de Thau : 
Les Automnales du festival de Thau à Mèze du 20 au 29 novembre

>>retrouvez le programme

Campagne d’hiver : inscriptions au Restos du cœur

Les inscriptions de la campagne d’hiver 2018-2019 des Restos du cœur se feront du mardi 6 au vendredi 9 novembre 2018, dans les locaux des Restos du Cœur, rue de l’Horloge (La Cavalerie).

Horaires :
– mardi 6 : de 9h à 12h,
– mercredi 7 : de 14h à 16h,
– jeudi 8 et vendredi 9 : de 9h à 12h et de 14h à 16h

Il est demandé aux intéressés de ne pas oublier d’apporter tous les justificatifs les plus récents de composition de la famille, de ressources, de prestations sociales (attestation Caf, MSA, etc.) et de logement, en vue de l’inscription.

Spectacle pour enfants au profit de la chapelle

La château de Girard accueille un spectacle pour les enfants, samedi 27 octobre à 15h. Il s’agit d’un conte musical africain « les aventures de Maïssa ». il sera présenté par l’association Conte à la Vanille : texte écrit et narré par Edwige Goudard – Musique et chant composés interprétés par Jean-Marie Pachot.

La recette de ce spectacle sera entièrement reversée pour la sauvegarde de la Chapelle des Pénitents de Mèze.

Entrée 3€

Plus d’infos : 06 60 79 14 68