La Poste nous informe

Le bureau de Poste de Mèze est actuellement fermé.

A partir du 2 avril, les colis et les lettres recommandées pourront être retirés (après avis de passage) du lundi au vendredi de 9h10 à 12h30, dans le local des boîtes postales, porte d’entrée située entre le distributeur et le local du parking – sur la droite.

Merci de vous munir obligatoirement du numéro de l’objet et d’une pièce d’identité.

Il est essentiel de respecter les gestes barrières et de se présenter une personne à la fois. Aucune autre opération ne pourra être effectuée.

Pour les autres opérations :
– Retrait d’argent au guichet
– Dépôts d’espèces au guichet
– Affranchissement de lettre sur automates
– Affranchissement et dépôt de colis et Chronopost
– Paiement de facture Eficash
– Emission et paiement Western Union et mandats internationaux
– Professionnels : dépôt d’espèces et de chèques au guichet
> Le bureau de Frontignan est ouvert de 9h à 13h du lundi au vendredi ( adresse : avenue Frédéric Mistral, 34110 Frontignan).

Les tournées de distribution du courrier des facteurs sont maintenues.
Pour toute autre information, vous pouvez contacter le 3631 (numéro non surtaxé)

Coronavirus : déclaration du maire de Mèze du 2 avril

Rumeur de cas positifs à l’Ehpad, désinfection des rues, approvisionnement en masques, respect des règles de confinement, ouverture des halles, soutien aux commerçants, annulation des festivités…
Le maire de Mèze répond aux questions régulièrement posées par les habitants de Mèze.

Vacances scolaires : La Ville accueille les enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire

Les  vacances de printemps débuteront lundi 6 avril. La Ville de Mèze assurera la continuité de la garde des enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire pendant cette période.

 

 

L’accueil sera ouvert tous les jours de 7H30 à 18H30 du 6 au 17 avril à l’école Jules Verne (sauf le 13 avril, férié. Accueil possible à Sète, ALSH château Vert – info : https://www.sete.fr/informations-coronavirus/).

Les inscriptions doivent se faire prioritairement par mail à julesverne34140@gmail.com 
ou au 07 69 69 21 75.

Pour rappel, voici la liste exhaustive des personnes ayant droit à ce service :

  • tout personnel travaillant en établissements de santé publics/privés : hôpitaux, cliniques, SSR, HAD, centres de santé …
  • tout personnel travaillant en établissements médico-sociaux pour personnes âgées et personnes handicapées : maisons de retraite, EHPAD, USLD, foyers autonomie, IME, MAS, FAM, SSIAD …
  • les professionnels de santé et médico-sociaux de ville : médecins, infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, aides-soignants, transporteurs sanitaires, biologistes, auxiliaires de vie pour personnes âgées et handicapées…
  • les personnels chargés de la gestion de l’épidémie des agences régionales de santé (ARS) et ceux affectés à l’équipe nationale de gestion de la crise.
  • les gendarmes, personnels de la police nationale, sapeurs-pompiers professionnels, personnels des préfectures indispensables à la gestion de la crise.
  • les personnels affectés aux missions d’aide sociale à l’enfance relevant des conseils départementaux ainsi que des associations et établissements publics concourant à cette politique.

Bassin de Thau : la désinfection des rues interdite par la préfecture

Plusieurs habitants de Mèze se sont interrogés sur la nécessité, pour la commune, de procéder à des campagnes de désinfection des rues, comme cela est effectué dans quelques villes de France. Compte tenu de la proximité de la lagune de Thau, la Ville de Mèze n’a pas voulu employer les produits chlorés utilisés pour éliminer les virus sans prendre en compte le risque de pollution pour le milieu naturel et l’impact pour la conchyliculture.

Une prudence confortée par la préfecture de l’Hérault qui a adressé un message à ce sujet aux maires du bassin de Thau :

« Certains d’entre-vous envisagent d’utiliser des produits détergents pour assainir leurs rues.
Outre l’effet inopérant sur la propagation du virus, cette diffusion serait de nature à polluer les sols et eaux d’un bassin versant fragile dont l’exutoire se dirige vers la production conchylicole destinée à la consommation humaine.
En conséquence, je vous remercie de ne pas prendre ce type d’initiative. »

Le sous-préfet du bassin de Thau

PME, TPE, associations, l’agglo se mobilise !

Face à l’épidémie du Coronavirus, Sète agglopôle Méditerranée a lancé un dispositif pour atténuer les effets de l’épidémie sur l’activité économique des PME et des TPE.
Les élus communautaires, mobilisés autour du président François Commeinhes, ont décidé d’aller au-delà des mesures nationales et régionales en mettant en place un dispositif pour soutenir les commerçants, artisans, chefs d’entreprises, indépendants, du territoire de Thau.

 Téléchargez le document sur les mesures d’accompagnement de SAM >>>

 

Les initiatives des producteurs locaux référencées

Les producteurs locaux organisant des livraisons ont été référencés par la Chambre d’agriculture de l’Hérault et la région Occitanie.

La Chambre d’agriculture de l’Hérault a mis en place, depuis mercredi 25 mars, une carte rassemblant les initiatives des producteurs locaux à l’échelle départementale : Ici  

Vous êtes producteur, contactez La Chambre d’agriculture de l’Héraut pour être référencés.

 

La Région Occitanie a lancé une plateforme interactive, dans le but d’identifier toutes les initiatives de livraison à domicile de produits locaux. Les producteurs peuvent s’y inscrire en quelques clics : Ici

Information : paiement des factures « Petite enfance » et « Guichet unique »

Pendant la période de crise sanitaire et de confinement, le guichet unique, comme tous les services municipaux, est fermé au public jusqu’à nouvel ordre.

Exceptionnellement, le paiement des prochaines factures ne pourra s’effectuer que de façon dématérialisée.

 

 

 

 

 

 

  • par prélèvement : merci d’envoyer un RIB à  guichetunique@ville-meze.fr.
  • par  carte bancaire via le portail famille. Si vous n’avez pas encore votre mot de passe vous devez le demander par mail au  guichetunique@ville-meze.fr
        Toute demande d’information doit se faire par mail à l’adresse guichetunique@ville-meze.fr ; Merci de votre compréhension.

Réseau d’entraide de la Ville de Mèze : l’appel au bénévolat entendu.

Le Centre Communal d’Action Sociale de la Ville de Mèze a proposé, la semaine dernière, de mettre en relation les personnes fragiles ou isolées ayant besoin d’aide et des bénévoles prêts à offrir de leur temps.

L’appel a été entendu. A ce jour 31 personnes se sont inscrites pour rendre de multiples services aux Mézois qui en font la demande : livraison de courses déjà commandées, fourniture de masques en tissu, accompagnement pour un rendez-vous médical ou le suivi de démarches administratives. Un bel élan de solidarité pour rompre l’isolement et aider les plus fragiles.

  • Pour s’inscrire en tant que bénévoles, vous pouvez adresser un mail avec vos coordonnées précises à : k.archimbaud@ccas-ville-meze.fr
  • Pour les personnes ne pouvant se déplacer et ayant besoin d’un service, vous pouvez appeler le pôle social au 07 84 53 06 24

Fausse rumeur : pas de contamination au Clos du Moulin

A la lutte contre le coronavirus s’ajoute le combat contre les fausses informations.
A Mèze, des rumeurs circulent actuellement sur des soi-disant « cas de contaminations au Covid-19 qui auraient été constatés à l’Ehpad le Clos du Moulin ».
Il s’agit d’une fausse information.
Comme cela est habituel en cette saison, certains résidents ont présenté quelques symptômes d’état grippal. Par mesure de précaution, tous ont été testés et aucun cas positif au coronavirus n’a été détecté.
Cela donne l’occasion de rappeler que, par décision gouvernementale, toutes les visites sont interdites à l’Ehpad depuis 16 jours.
La mobilisation du personnel est totale pour offrir aux résidents les meilleures conditions d’accueil et de bien-être. Bien sûr, le risque zéro n’existe pas. Mais dans cette situation de crise, tous les salariés font preuve d’une vigilance extrême et suivent un protocole très strict en matière de sécurité sanitaire afin de limiter au maximum les possibilités de contamination au sein de l’établissement.
Il est plus juste de rendre hommage à leur engagement et à leur courage plutôt que de colporter de fausses informations qui perturbent leur travail et inquiètent inutilement les proches des résidents.

Ouverture des halles : les services de l’Etat valident le dispositif municipal

Après la décision gouvernementale de suspendre les marchés, le maire de Mèze avait demandé au préfet de l’Hérault, et obtenu, une dérogation pour maintenir ouvertes les halles.
Cette ouverture est conditionnée à la mise en place d’un certain nombre de mesures de sécurité sanitaire, conformément à l’arrêté préfectoral.
Ce vendredi matin, une inspectrice de la direction départementale de la protection des populations s’est rendue sur place afin de contrôler et d’évaluer le dispositif mis en place par les services municipaux.

Examen parfaitement réussi pour les halles qui peuvent rester ouvertes au public.

Il est nécessaire de rappeler quelques règles à respecter dans les halles pour la sécurité de chacun :

  • Respectez les accès mis en place
  • Faites vos courses individuellement
  • Respectez la signalétique au sol
  • Gardez une distance de sécurité avec les autres personnes
  • Ne touchez jamais aux produits sur les étals
  • Faites vos courses rapidement et ne restez pas dans les halles après vos achats
  • Pensez aux gestes barrières

N’hésitez pas à passer commande directement auprès des commerçants de halles >>>

Coronavirus : des initiatives citoyennes à saluer

Beaucoup d’agents municipaux et du CCAS, la gendarmerie, les professionnels de santé, de nombreux commerçants alimentaires… assurent les services indispensables à la population pendant cette période de confinement. Il doivent, à ce titre, être salués et remerciés.

Mais cette situation exceptionnelle fait aussi émerger, dans notre ville, de nombreuses initiatives citoyennes et solidaires qui méritent amplement qu’on leur rende hommage.

Merci à la société mézoise 2MAD qui a fourni de matériel médical aux services municipaux et à l’Ehpad l’Ecrin des Sages.

Merci à la grande entreprise du bassin de Thau qui souhaite rester anonyme et qui a offert 300 masques FFP2 à la Ville de Mèze. Masques qui ont été distribués à l’Ephad le Clos du Moulin, dans dertains services municipaux en contact avec la population et aux professionnels de santé de Mèze.

Merci aux couturières mézoises qui ont confectionné, bénévolement, 350 masques distribués aux agents de la cuisine centrale qui livrent les repas à domicile, aux agents de la police municipale, aux médecins du Domus Médica, aux infirmières libérales de Mèze et à des particuliers fragiles qui en expriment le besoin auprès du pôle social.

Merci aux 25 professeurs volontaires de Méze qui assurent quotidiennement les cours pour les enfants de professionnels de santé accueillis à l’école Jules Verne.

Merci à toutes celles et tous ceux qui ont proposé leur aide pour rendre de petits et grands services aux personnes les plus fragiles via la plateforme d’entre-aide du CCAS.

Cette mobilisation et ces initiatives font honneur à notre ville.

Comment désinfecter nos rues sans polluer la lagune ?

Depuis plusieurs jours, les services techniques sont mobilisés afin de trouver un produit de désinfection des espaces publics compatible avec la protection du milieu naturel de notre lagune.
L’emploi massif de produits désinfectants (à base de chlore) sur l’espace public ne peut être envisagé sans prendre en considération la pollution chimique qu’il engendrerait sur l’étang de Thau.
Les villes qui procèdent actuellement à la « désinfection » des rues emploient en effet des produits javellisés qui peuvent être agressifs pour l’environnement. D’autant que l’efficacité des campagnes de « désinfection » des rues pour lutter contre l’épidémie de coronavirus n’a pour l’instant pas du tout été démontrée.
Les services municipaux ont contacté la Direction Régionale de l’Environnement qui, pour l’instant, déconseille l’utilisation de tels produits à proximité de la lagune de Thau. Une réponse officielle des services de l’Etat est attendue.
Aujourd’hui, la recherche d’une solution à la fois efficace contre le virus et inoffensive pour le milieu milieu lagunaire est en cours. Les produits bactéricides respectueux de l’environnement utilisés jusqu’à présent par la Ville de Mèze n’ont malheureusement aucune efficacité sur ce virus. 

Des couturières mézoises confectionnent des masques de protection

Bravo à toutes les couturières mézoises qui confectionnent bénévolement des masques de protection.

Une nouvelle initiative mézoise mérite un coup de projecteur. Un collectif de couturières s’est lancé dans la confection de 350 masques de protection en tissu, réutilisables et lavables à 60°.
Certes, ces masques ne répondent pas aux normes FFP2. Mais ils permettent d’assurer un premier niveau de protection en complément des gestes barrières indispensables pour limiter le risque de contamination.
Ces masques ont été distribués aux agents de la cuisine centrale qui livrent les repas à domicile, aux agents de la police municipale, aux médecins du Domus Médica, aux infirmières libérales de Mèze et à des particuliers fragiles qui en expriment le besoin auprès du pôle social.
Un grand coup de chapeau aux couturières bénévoles, Martine, Claudine, Éliane, Christine et Christine, Sylviane, Hélène, Suzanne, Mireille, Dany, Carline et Claire.

Dépistage par mammobile suspendu

Faisant suite à la déclaration du 14 mars 2020, faite par le Premier Ministre annonçant le passage de la France, au stade 3 de l’épidémie de covid-19, et à la parution du JORF n°0064 du 15 mars 2020,  texte n° 16, de l’Arrêté du 14 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19, le bureau de l’AMHDCS a décidé l’arrêt temporaire de la campagne de dépistage du cancer du sein par unité mobile. Celle-ci reprendra dès la fin de la mise en application de l’Arrêté précédemment évoqué.

300 masques FFP2 offerts à la Ville de Mèze

Une grande entreprise implantée dans le bassin de Thau vient de faire un don de 300 masques à la Ville de Mèze.
Ces masques ont été immédiatement distribués à l’Ephad puis dans les services municipaux en contact avec la population. Une dotation a également été offerte aux professionnels de santé, en complément de celle qu’ils reçoivent chaque semaine de l’Etat via les pharmacies.
Ces masques viennent s’ajouter à un premier stock précédemment distribué.
Par ailleurs, une commande a été passée auprès de l’agence régionale de santé mais n’a pas encore été livrée.