Ciné Opéra « Tosca »

Un film de Denis Caiozzi avec l’Opéra national de Paris.

Une cantatrice passionnée, un peintre romantique, un chef de la police affamé de pouvoir. A partir d’un mélodrame écrit pour Sarah Bernhardt, Giacomo Puccini a composé une œuvre bouleversante d’intensité théâtrale, portée par une musique à la fois moderne et populaire.

vendredi 24 mars à 15h au cinéma municipal Le Taurus

A l’entracte, goûter partagé (chacun amène quelque chose à grignoter ou à boire)

Tarif unique : 12€

Conférence à la bibliothèque municipale

Conférence « ‘Vivre est plus que traverser un champ’ Boris Pasternak Culture en réflexion »
par Joseph Colmou

lundi 3 avril à 17h à la bibliothèque municipale 

Laissant de côté le terrain habituel de la polémologie, Joseph Colmou nous propose une réflexion sur la CULTURE. Partant de son expérience personnelle, il appuiera son approche sur des textes littéraires (américain, français, russe). D’où le titre ambitieux « Culture en réflexion ». En ce trente cinquième exposé, le conférencier établira un jalonnement d’écologie intégrale entre terre et ciel.

Entrée libre

Visite guidée « La Réserve naturelle des moustiques »

Visite guidée « La Réserve naturelle des moustiques » par la Compagnie Kartoffeln

Dimanche 9 avril à 11h, 15h et 16h au parc du Sesquier lors de la fête du printemps

Unique en Europe, la réserve naturelle des moustiques ouvre exceptionnellement ses portes à l’occasion de la Fête du Printemps à Mèze. Elle rassemble les espèces les plus surprenantes dont les coutumes secrètes vous fascineront. Dans le style imagé des documentaires animaliers d’antan, le Professeur Barré, pour la biodiversité et le théâtre participatif, présente le moustique-dragon, le moustique-phoque et autre « pisseuse-des-prés »

Dès 5 ans – Durée : 35 min
Gratuit sur réservation dans la limite des places disponibles

Exposition « C’est le printemps »

Du 4 au 22 avril à la bibliothèque municipale

Exposition « C’est le printemps »
Peintures d’Éva Pérot

« Une exposition entre ciel et terre, un monde de couleurs, toujours imaginé dans lequel je me ballade chaque jour dans la joie, puissiez-vous en faire de même au cours de votre visite ! Dans ce paysage de printemps il n’y a ni meilleur, ni pire, les branches des fleurs poussent naturellement, certaines sont longues et certaines sont courtes. » Éva Pérot, peintre autodidacte depuis quarante ans. »

Entrée libre

Léa Mercier, Reine de Mèze 2017

C’est dans un gymnase Gérard Rigal plein à craquer, ce vendredi 24 février, que le maire, Henry Fricou a sacré la nouvelle Reine de Mèze, et ses deux dauphines. Habillées, coiffées et maquillées par les commerçants de Mèze et par Isabelle Dupéré, les candidates ont défilé sous les acclamations des spectateurs. Au programme, un spectacle alliant chansons, magie et défilé de Miss de la région. Aurore Kichenin, Miss Languedoc 2016 et 1ère dauphine de Miss France, a illuminé la salle de sa présence, et s’est même prêtée à une longue séance de dédicaces à l’entracte.

Une soirée particulièrement appréciée par tous les Mézois présents, à la plus grande satisfaction du maire, Henry Fricou, de l’élue déléguée aux festivités et à l’événementiel, Eve Silva et du président de la commission festivités du conseil municipal des jeunes Hugo Derrien.

Découvrez l’album photo de l’élection de la Reine 2017

Des femmes et des arts

Dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, la Ville de Mèze propose un itinéraire culturel « Des femmes et des arts » du 4 au 31 mars avec au programme :


Du 4 au 31 mars à la bibliothèque municipale

Exposition « Esperem ! »
Photographies d’Hortense Soichet et des femmes gitanes de la cité de l’Espérance à Berriac.

L’artiste, qui s’intéresse particulièrement à l’habitat, a répondu aux attentes
de femmes en lien avec l’association Graph-CMI. Ensembles, elles produisent des photographies sur leur cadre de vie, une cité en agglomération de Carcassonne. C’est à la fois la volonté de conserver une trace d’un quartier voué à la démolition, de faire le lien entre plusieurs générations, de dénoncer les clichés par le biais d’une pratique artistique… Par une mise en miroir de leur propre communauté, ces femmes ont créé un discours visuel qui relève de l’anthropologie du quotidien et de l’esthétique.

Entrée libre


Mercredi 8 mars à 18h à la Maison du Temps Libre

Concert de l’école municipale de musique

En scène, le steel band enfants, les classes de Clarinette, de piano, de guitare, de trompette et l’atelier musiques traditonelles sur la thématique « La femme et la musique ».

Entrée libre


Jeudi 9 mars à 18h30 au cinéma municipal Le Taurus 

Cinéma 
Projection du documentaire « Bernadette Lafont et Dieu créa la femme » en présence de la réalisatrice Esther Hoffenberg. Documentaire présenté dans la section Cannes Classics au Festival de Cannes 2016

De la pin-up nature, modèle de liberté sexuelle révélée par la Nouvelle Vague à la mamie dealeuse du film « Paulette » en passant par des rôles emblématiques du féminisme joyeux des années soixante-dix, « La Fiancée du Pirate » et « Les Stances à Sophie », le parcours artistique étourdissant et la vie de l’actrice la plus atypique du cinéma français, Bernadette Lafont. Ses trois petites-filles redécouvrent les rêves de Bernadette, dans la maison ancestrale des Cévennes où elles ont grandi comme elle. Ses amis proches, Bulle Ogier et Jean-Pierre Kalfon, évoquent leur complicité artistique et humaine.

Entrée libre


Vendredi 10 mars à 20h30 au foyer municipal

Théâtre « Quand je serai grande…tu seras une femme, ma fille. »
par la compagnie Caravane.

Drôle et émouvant, poétique et engagé ! Être une femme. Avec les rêves que l’on avait petite fille. Avec les rêves que l’on a pour nos filles. Sur scène, la comédienne incarne quatre générations de femmes, avec leurs doutes, leurs espoirs, leurs contradictions. Né de la parole de femmes âgées de 18 à 92 ans, ce spectacle nous parle de la complexité comme du bonheur d’être une femme, de ce fil tendu entre les générations, d’histoires de transmission, d’ados rebelles, d’aînées modernes, de mères débordées et de filles débordantes, mais aussi de frères, de fils, de pères, d’hommes qui partagent leur vie !

De et avec Catherine Hauseux, mise en scène :  Stéphane Daurat
Avec le soutien de la Ville de Villeneuve-Saint-Georges, du département du Val de Marne et de la Spedidam.

Entrée : 12€/10€/8€;


Mardi 14 mars à 18h à la bibliothèque municipale 

Lecture-Spectacle
 » Il était un piano noir…  » par la compagnie La Puce qui renifle
De et avec Marie-Hélène Courtin et Pascale Barandon à l’accordéon et au piano

Quatre décennies durant, Barbara a fait vibrer les spectateurs. Elle se défendait d’être poète, elle était une « femme qui chante ». Début 1997, la longue dame brune décide de raconter sa vie. Une plume à la fois énigmatique et limpide… au charme sans pareil. « Il était un Piano noir » le livre inachevé a inspiré un spectacle de grande qualité. Un moment intense d’absolue complicité de la musicienne et de la comédienne dans les pas de Barbara, avec ses chansons, ses textes, sa vie. De l’émotion pure !

Entrée libre


Jeudi 16 mars à 18h30 au château de Girard 

Conférence 
« Les femmes et la République. “Liberté, égalité, fraternité… Et ta sœur !”» proposée par Michel Negrell

La République concède aux femmes une égalité sous conditions. Lesquelles ?

Entrée libre


Vendredi 17 mars à 19h à la bibliothèque municipale 

Spectacle
« Les monologues du vagin » par sept femmes de l’Atelier Théâtre de Montagnac

Une célébration touchante et drôle du dernier des tabous : la sexualité féminine. Malicieux et impertinent, tendre et subtil, le chef d’œuvre d’Eve Ensler donne la parole aux femmes, à leurs fantasmes et craintes les plus intimes. Qui lit ce texte ne regarde plus le corps d’une femme de la même manière.

Mise en scène : Pierre-Jean Ferrain

Entrée libre


Dimanche 19 mars à 17h à l’église Saint-Hilaire

Concert « IRINI »

Onzième escale à Mèze du festival inter-religieux de Musiques Sacrées

Rompues très jeunes à l’art du chant, les trois chanteuses originaires de Marseille chantent « a capella ». D’une rive et d’un son à l’autre de la « Mare Nostrum », l’ensemble IRINI (« la paix » en grec),  invite à la découverte de la diversité et de la richesse musicale en Méditerranée. Voyageant entre Moyen Âge occidental, héritage byzantin et tradition orientale, le trio met en lumières des chants orthodoxes grecs, libanais, syriaques, chypriotes, des extraits du Livre Vermeil de Montserrat (XIVe S. Espagne) et des Laudes italiennes du XIIIe siècle.

Entrée : 12€/10€/5€;


Vendredi 24 mars à 20h30 au chai du château de Girard  

Concert 
« Leila Négrau en concert » en partenariat avec le Festival de Thau

Renseignements, prévente : bureau du festival de Thau, château de Girard,  sur www.festivaldethau.com et 04 67 18 70 83

La chanteuse-percussionniste a crée son style inspiré de la musique réunionnaise. Maloya et séga réinventés pour partager un moment entraînant et convivial !

Entrée : 12€/ 10€/ 8€
Ouverture des portes dès 19h30 – Buvette et petite restauration sur place
;


Renseignements et billetterie 

Service Culturel – Mairie Annexe Château de Girard, rue Sadi Carnot – 04.99.02.22.01


Téléchargez la plaquette « Des femmes et des arts »


 

Exposition « Miniatures » par Valérie Boadella

Du 6 au 28 février à la bibliothèque municipale

Passionnée et grande collectionneuse, l’artiste, dont diverses expositions ont été présentées, dévoile aujourd’hui ses « scènes miniatures ». Pour Valérie Boadella, 35 ans dans l’immobilier, la MAISON reste un thème fétiche.

La minutieuse réalisation de quinze maquettes d’intérieur, a été durant sa longue convalescence, une formidable thérapie nécessitant calme, adresse, imagination et sensibilité.

Déjà enfant, par tradition anglaise, elle vouait une passion aux maisons de poupées et dès la naissance de ses filles, l’excuse fut trop bonne pour continuer.

« Nous avons tous en nous, une part d’enfance qui sommeille et cette exposition intime jamais montrée, donnera à tous, grands-parents, parents et enfants, la joie de pouvoir un instant revenir dans le monde du très petit… Alors venez nombreux, sans bousculade, car ici tout est très délicat ! » Valérie Boadella.

Ciné-Philo « Jamais contente »

JamsContente

Projection du film « Jamais contente »
suivie d’un débat par le philosophe Michel Negrell

Mon père est atroce, ma mère, mes sœurs aussi, et moi je suis la pire de tous. En plus, je m’appelle Aurore. Les profs me haïssent, j’avais une copine mais j’en ai plus, et mes parents rêvent de m’expédier en pension pour se débarrasser de moi. Je pourrais me réfugier dans mon groupe de rock, si seulement ils ne voulaient pas m’obliger à chanter devant des gens…

Samedi 25 février à 18h au cinéma municipal Le Taurus

Dégustations et affluence à la Saint-Vincent

stvinc2017Mèze a fêté ses vignerons à l’occasion de la 9e édition de la Saint Vincent. Exposition, projection, soirée, déambulations, conférence, spectacle et surtout dégustations des vins du terroir de vin étaient au programme. 

Cette manifestation devenue un rendez-vous incontournable de l’hiver a attiré un large public bien décidé à fêter dignement la viticulture locale lors de la soirée vigneronne organisée, vendredi soir dans l’ancienne cave coopérative.

Au cours de son discours d’ouverture, Henry Fricou, maire de Mèze, a tenu à souligner que « cette manifestation consacrée aux vignerons de Mèze, au-delà de son aspect festif, doit être une occasion de réaffirmer avec force que le meilleur moyen d’aider nos viticulteurs c’est de consommer, d’apprécier, de partager et de soutenir le fruit de leur précieux travail. » Il a donc salué la participation actives des acteurs locaux de la viticulture, les domaines de Belle Mare, Creyssels, Félines Jourdan, Font-Mars, La Croix Gratiot, Les Yeuses, Mas Saint-Laurent, Morin-Langaran, Saint Paul le Marseillais et le caveau de Beauvignac qui ont généreusement fait déguster leurs produits aux visiteurs. Il a également souligné l’engagement de Nathalie Cabrol, adjointe à la culture, pour cette fête des vignerons.

Côté restauration, de délicieuses assiettes concoctées par le lycée des métiers Charles de Gaulle de Sète et huîtres étaient au menu de la soirée. 

Et comme vin et fête font bon ménage, la soirée s’est poursuivie en musique avec le Comptoir des fous pour le début de soirée, et le DJ Le Platiniz en deuxième partie qui ont enflammé la piste de danse.

Samedi, les spectateurs ont suivi Fortunée et Melle Hervée de la Cie Bleu Albinos, sur les traces de Saint Vincent dans les rues de la ville. Une investigation marquée par des pauses gustatives autour d’accords mets-vins du terroir.


Retrouvez les photos de l’événement


La fête des vignerons continue…

Prochains rendez-vous,

Jeudi 26 janvier à 18h30 au château de Girard
Conférence philosophique  « “Vin-cent”. Le vin et le sang, pardi ! L’alliance du profane au sacré » par Michel Negrell. L’éloge du vin comme vertu et comme vice.

Vendredi 27 janvier à 20h30 au foyer municipal
Théâtre « Le Vin Bourru » de Jean-Claude Carrière par la Compagnie Itinéraire bis.

Ce spectacle fait des comparaisons, souligne le temps passé et l’époque actuelle, replacés dans l’histoire d’un siècle revisité avec bonheur par la mémoire de l’enfant du pays qui, comme il est coutumier chez les viticulteurs du Midi, va inviter le public à la dégustation de ce Vin bourru.

Pour le plaisir des yeux, l’exposition « Empreinte œnologique » de la photographe Sarah Mörch, est ouverte jusqu’au 31 janvier à la bibliothèque municipale.

>>retrouvez tout le programme


 

Concert : musiques sacrées par l’ensemble « Irini »

irini
Onzième escale à Mèze du festival inter-religieux de Musiques Sacrées

Les trois chanteuses, originaires de Marseille et rompues très jeunes à l’art du chant, chantent « a capella ». D’une rive et d’un son à l’autre de la « Mare Nostrum », l’ensemble IRINI (« la paix » en grec), invite à la découverte de la diversité et de la richesse musicale en Méditerranée. Voyageant entre Moyen Âge occidental, héritage byzantin et tradition orientale, le trio met en lumière des chants orthodoxes grecs, libanais, syriaques, chypriotes, des extraits du Livre Vermeil de Montserrat (XIVe S. Espagne) et des Laudes italiennes du XIIIe siècle. C’est une image, à la fois une et multiple de la femme, que l’on voit se dessiner.

Dimanche 19 mars à 17h à l’église Saint-Hilaire

Tout public – Entrée : 12€/8€/5€ – Durée : 45 minutes

Théâtre « Quand je serai grande… Tu seras une femme, ma fille. »

qdjeseraigrande

Théâtre « Quand je serai grande… Tu seras une femme, ma fille. »
de et avec Catherine Hauseux par la Compagnie Caravane

La condition féminine à travers le prisme de la transmission. Drôle et émouvant, poétique et engagé ! Être une femme. Avec les rêves que l’on avait petite fille. Avec les rêves que l’on a pour nos filles. Sur scène, la comédienne incarne quatre générations de femmes, avec leurs doutes, leurs espoirs, leurs contradictions. Né de la parole de femmes âgées de 18 à 92 ans, ce spectacle nous parle de la complexité comme du bonheur d’être une femme, de ce fil tendu entre les générations, d’histoires de transmission, d’ados rebelles, d’aînées modernes, de mères débordées et de filles débordantes, mais aussi de frères, de fils, de pères, d’hommes qui partagent leur vie !

vendredi 10 mars à 20h30 au foyer municipal

Mise en scène de Stéphane Daurat
Dès 12 ans – Durée : 1h10 – Entrée : 12€/10€/8€

Avec le soutien de la Ville de Villeneuve-Saint-Georges, du département du Val de Marne et de la Spedidam| (Crédit photo : Leila Garfield)