Confinement : la question des jardins partagés

Pendant cette crise du coronavirus, la Ville de Mèze est confrontée à beaucoup de questions d’urgence qui engagent directement la santé de la population, l’organisation des services publics indispensables, l’aide aux personnels soignants ou les terribles difficultés auxquelles sont confrontés les acteurs économiques.
Certains interpellent aussi la municipalité sur des sujets un peu moins prioritaires. Une rumeur a été lancée via Facebook laissant croire que la Ville de Mèze aurait interdit l’accès aux jardins partagés ou familiaux durant la période de confinement, contraignant les jardiniers locataires à abandonner leurs plantations.
Il s’agit d’une fausse information. Les jardins municipaux du Sesquier n’ont jamais été fermés et restent accessibles durant la période de confinement. Aucune décision municipale n’a été prise pour en interdire l’accès. Les autorités préfectorales précisent d’ailleurs qu’il est possible de s’y rendre en respectant les règles de confinement dans le cadre de l’autorisation de sortie pour « achat de biens de première nécessité » d’une heure maximum.
Mais, bien que les jardins partagés ne soient pas fermés, il ne serait pas responsable d’encourager les Mézoises et les Mézois à s’y rendre. La distanciation sociale est, plus que jamais, de mise pour faire barrage au virus et toute sortie non indispensable est à éviter absolument.
Il est important de préciser que la Fédération Françaises des Jardins Partagés et Collectifs a appelé l’ensemble de ses adhérents à ne pas se rendre dans leur jardin et à rester chez eux conformément aux règles de confinement. Ajoutant : « Il vaut mieux perdre une récolte que la vie ».

Protégez-vous, protégez les autres, aidez les personnels soignants : restez chez vous !

Soutien à l’économie locale :
la Ville exonère les commerçants de la redevance d’occupation du domaine public

Sur décision du maire de Mèze, tous les commerces qui payent habituellement un droit d’occupation du domaine public seront exonérés de cette redevance durant la totalité de la période de confinement.
Comme partout ailleurs, de très nombreux commerçants locaux sont durement touchés par la crise du coronavirus et en premier lieu ceux qui ont été contraints de fermer, sur décision du gouvernement, depuis le début de la période de confinement.
Comme il s’y était engagé, le maire de Mèze affirme, par cette mesure concrète, sa volonté de soutenir les acteurs de l’économie locale.
Cette exonération concerne les commerces qui occupent une surface sur le domaine public et qui sont empêchés de travailler depuis le 17 mars comme les restaurants, les bars, les commerçants non sédentaires habituellement présents sur le marché et tout magasin exposant devant sa vitrine…

L’attestation de déplacement dérogatoire sur mobile

Depuis ce matin, le gouvernement met à la disposition de la population une version numérique de l’attestation de déplacement dérogatoire.

Plus besoin de papier. L’attestation peut désormais être présentée aux forces de l’ordre directement depuis un mobile ou une tablette numérique.

Pour aller vers le formulaire en ligne, cliquez ici : https://media.interieur.gouv.fr/deplacement-covid-19

Des difficultés pour afficher l’attestation sur votre mobile ? consultez ce tuto >>>

La version papier de l’attestation est toujours valable.

Attention, la version numérique de l’attestation est destinée à faciliter cette démarche obligatoire. Elle ne constitue pas un encouragement à multiplier les sorties. Ne sortez de chez vous que lorsque cela est absolument nécessaire.

POUR VAINCRE LE COVID 19, UN SEUL MOT D’ORDRE : PAS DE RELÂCHEMENT !

L’attestation de déplacement sur mobile : c’est pour lundi !

Le ministère de l’Intérieur, annonce le lancement d’un dispositif numérique d’attestation de déplacement dérogatoire, en complément de la version papier, toujours valable.
Ce service sera accessible en ligne, sur le site du ministère de l’Intérieur, dès le lundi 6 avril 2020.
Pour les concitoyens, plus besoin de papier. Pour les forces de l’ordre plus de sécurité grâce à un contrôle à distance via la lecture d’un QR Code.
Le formulaire permettra de renseigner les informations relatives à l’identité, l’adresse, le motif de la sortie, ainsi que la date et l’heure.
Un fichier PDF comprenant l’ensemble des informations et à l’image de la version papier est alors généré. Ce document comporte automatiquement un QR Code comprenant l’ensemble des données du formulaire, ainsi que la date et l’heure de génération du document.
Ce fichier doit être présenté sous forme numérique lors d’un contrôle grâce à un smartphone ou à une tablette numérique.

Rendez-vous dès lundi sur le site du ministère de l’Intérieur >>>

Les festivités du printemps annulées

Pour des raisons évidentes, la Ville de Mèze est contrainte d’annuler les corsos des 1er et 8 mai.

Des contacts sont pris avec les chefs de groupe pour étudier, en concertation, s’il est envisageable de reporter les cavalcades à une date ultérieure ou si l’annulation définitive doit être effective.

Au-delà des corsos, il est probable que les autres manifestations publiques festives, culturelles, sportives et associatives programmées dans les prochains mois soient impactées par des mesures nationales de restriction, même après la période de confinement.

Les décisions seront prises au cas par cas, en fonction des évolutions de la crise sanitaire.

La Ville mobilisée : l’équipe du Taurus

Le maire de Mèze auprès de l’équipe du centre de restauration et
d’hébergement le Taurus mobilisée pendant le confinement.

Pendant la période de confinement, de nombreux agents municipaux sont en première ligne pour assurer le maintien de services indispensables à la population. Un coup de projecteur sur leur mobilisation au quotidien se justifie pleinement.
Aujourd’hui, focus sur l’équipe du centre municipal de restauration et d’hébergement Le Taurus à laquelle le maire de Mèze a rendu visite afin de saluer leur engagement.
7 jours sur 7, ils sont une quinzaine sur le pont pour préparer et livrer à domicile près de 120 repas aux habitants de Mèze.
En temps normal, le nombre de repas portés à domicile est d’une soixantaine. Le service ayant été étendu aux personnes de plus de 70 ans qui en font la demande durant la crise, ce nombre a été multiplié par deux.
De plus, le Taurus accueille actuellement, en pension complète, 35 gendarmes de Nîmes et de Perpignan venus renforcer la brigade sur le nord du bassin de Thau. Les agents du centre d’hébergement ont dû adapter les conditions d’accueil à la situation. Les consignes de sécurité sanitaires s’appliquent évidemment à ces gendarmes qui bénéficient de chambres individuelles et prennent leurs repas à distance les uns des autres dans le réfectoire afin d’éviter tout risque de contamination.
Beaucoup de pain sur la planche pour l’équipe du Taurus dont la mobilisation mérite bien un hommage.

La Poste nous informe

Le bureau de Poste de Mèze est actuellement fermé.

A partir du 2 avril, les colis et les lettres recommandées pourront être retirés (après avis de passage) du lundi au vendredi de 9h10 à 12h30, dans le local des boîtes postales, porte d’entrée située entre le distributeur et le local du parking – sur la droite.

Merci de vous munir obligatoirement du numéro de l’objet et d’une pièce d’identité.

Il est essentiel de respecter les gestes barrières et de se présenter une personne à la fois. Aucune autre opération ne pourra être effectuée.

Pour les autres opérations :
– Retrait d’argent au guichet
– Dépôts d’espèces au guichet
– Affranchissement de lettre sur automates
– Affranchissement et dépôt de colis et Chronopost
– Paiement de facture Eficash
– Emission et paiement Western Union et mandats internationaux
– Professionnels : dépôt d’espèces et de chèques au guichet
> Le bureau de Frontignan est ouvert de 9h à 13h du lundi au vendredi ( adresse : avenue Frédéric Mistral, 34110 Frontignan).

Les tournées de distribution du courrier des facteurs sont maintenues.
Pour toute autre information, vous pouvez contacter le 3631 (numéro non surtaxé)

Coronavirus : déclaration du maire de Mèze du 2 avril

Rumeur de cas positifs à l’Ehpad, désinfection des rues, approvisionnement en masques, respect des règles de confinement, ouverture des halles, soutien aux commerçants, annulation des festivités…
Le maire de Mèze répond aux questions régulièrement posées par les habitants de Mèze.

thaunature.fr : découvrir la nature en restant chez soi…

Et si nous profitions du confinement pour mieux connaître l’incroyable biodiversité de notre territoire ? Conçu par le syndicat mixte du bassin de Thau avec de nombreux partenaires, le site thaunature.fr présente un large éventail de la riche faune aquatique, terrestre et aérienne du bassin de Thau. Plus de 130 espèces animales à voir, à lire et parfois même à entendre et toute une mosaïque d’habitats naturels à découvrir…

thaunature.fr

Vacances scolaires : La Ville accueille les enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire

Les  vacances de printemps débuteront lundi 6 avril. La Ville de Mèze assurera la continuité de la garde des enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire pendant cette période.

 

 

L’accueil sera ouvert tous les jours de 7H30 à 18H30 du 6 au 17 avril à l’école Jules Verne (sauf le 13 avril, férié. Accueil possible à Sète, ALSH château Vert – info : https://www.sete.fr/informations-coronavirus/).

Les inscriptions doivent se faire prioritairement par mail à julesverne34140@gmail.com 
ou au 07 69 69 21 75.

Pour rappel, voici la liste exhaustive des personnes ayant droit à ce service :

  • tout personnel travaillant en établissements de santé publics/privés : hôpitaux, cliniques, SSR, HAD, centres de santé …
  • tout personnel travaillant en établissements médico-sociaux pour personnes âgées et personnes handicapées : maisons de retraite, EHPAD, USLD, foyers autonomie, IME, MAS, FAM, SSIAD …
  • les professionnels de santé et médico-sociaux de ville : médecins, infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, aides-soignants, transporteurs sanitaires, biologistes, auxiliaires de vie pour personnes âgées et handicapées…
  • les personnels chargés de la gestion de l’épidémie des agences régionales de santé (ARS) et ceux affectés à l’équipe nationale de gestion de la crise.
  • les gendarmes, personnels de la police nationale, sapeurs-pompiers professionnels, personnels des préfectures indispensables à la gestion de la crise.
  • les personnels affectés aux missions d’aide sociale à l’enfance relevant des conseils départementaux ainsi que des associations et établissements publics concourant à cette politique.

Balade au dessus de Mèze… sans sortir de chez vous !

Pendant cette période de confinement, prenez un peu de hauteur pour une petite balade virtuelle dans Mèze…

Aujourd’hui, le port de Mèze en vue aérienne 360° (double clic sur l’image pour afficher en grand)

 

Bassin de Thau : la désinfection des rues interdite par la préfecture

Plusieurs habitants de Mèze se sont interrogés sur la nécessité, pour la commune, de procéder à des campagnes de désinfection des rues, comme cela est effectué dans quelques villes de France. Compte tenu de la proximité de la lagune de Thau, la Ville de Mèze n’a pas voulu employer les produits chlorés utilisés pour éliminer les virus sans prendre en compte le risque de pollution pour le milieu naturel et l’impact pour la conchyliculture.

Une prudence confortée par la préfecture de l’Hérault qui a adressé un message à ce sujet aux maires du bassin de Thau :

« Certains d’entre-vous envisagent d’utiliser des produits détergents pour assainir leurs rues.
Outre l’effet inopérant sur la propagation du virus, cette diffusion serait de nature à polluer les sols et eaux d’un bassin versant fragile dont l’exutoire se dirige vers la production conchylicole destinée à la consommation humaine.
En conséquence, je vous remercie de ne pas prendre ce type d’initiative. »

Le sous-préfet du bassin de Thau