Carnet de poilu : les CM2 participent au concours national « Les petits artistes de la mémoire »

Les élèves de CM2 de l’école Clemenceau de Mme Delafosse, qui avaient clamé leurs poèmes sur la paix le 11 novembre dernier, participent au concours « Les petits artistes de la mémoire, la Grande Guerre vue par les enfants », organisé par l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre.

Les jeunes Mézois ont choisi de romancer le parcours de la guerre d’Albert Serveille, dont un des arrières arrières petits fils avait lu une correspondance en 2016 devant le monument aux morts local.

Depuis 6 mois, les élèves se sont emparé du projet pédagogique et se documentent sans relâche pour élaborer un carnet de poilu : lectures, contact avec la famille, recueil de souvenirs de la Grande Guerre auprès des familles Mézoises, visite aux archives départementales, écriture en binôme sur des thèmes précis, illustrations des textes avec une artiste, sans compter les nombreuses interventions éclairées du Général Brousse président du Souvenir Français section bassin de Thau.

Suivez leurs prochaines étapes jusqu’au résultat final dans ce diaporama.

1919, balade mézoise

Une bobine poussiéreuse retrouvée en 1994 dans le grenier d’un immeuble en travaux à Montpellier et confié à la mairie de Mèze… C’est ainsi que la Ville Mèze a pu récupérer un film ancien tourné en 35 mm sur une pellicule en nitrate de cellulose (ou « film flamme ») et l’a envoyé au Centre National du Cinéma pour restauration et sauvegarde. Son auteur est inconnu.

Les quelques minutes d’images constituent un véritable petit trésor de mémoire. Des scènes de la vie ordinaire des Mézois s’y enchaînent, comme le trafic des bateaux à vapeur qui assuraient la liaison Mèze-Cette, le maire, Paul Entéric et les élus municipaux sortant de la mairie, l’animation sur l’esplanade, devant les halles, le dur labeur de la tonnellerie, les derniers coups de burin sur le tout nouveau monument aux morts, la sortie de la messe en tenue du dimanche, l’apéritif au Grand Café de la Paix, le port, les places, les rues…

Aujourd’hui, la Ville de Mèze, propriétaire du film, vous propose de découvrir ou de redécouvrir ces images d’une époque où, après quatre années de guerre et d’épreuves, les Mézois montrent toute leur envie et leur joie de vivre.

LOU PETET défile à Saint Christol (34)

LOU PETET, le petit bœuf, prépare sa première sortie de l’année au Carnaval et charivari de petits Totems à Saint Christol dans l’Hérault.

Cet évènement est organisé par les Amis de la Baragogne, dimanche 18 mars 2018 à partir de 10h.

Programme de la journée :
10h Exposition de voitures anciennes
11h30 Spectacle « Enfantement totémique  » par le Théâtre des Origines
12h30 Repas (sur réservation)
14h Carnaval
14h30 Bénédiction des Baragognets
16h Charivari multi-culturel
16h30 Goûter avec les copains

Informations et réservations : 06 77 80 67 11 ou labaragogne@gmail.com

Mèze a accueilli le premier forum de la Fédération Totémic

Le rat de Gabian, le poulain de Pézenas, le Chevalet de Cournonterral, le pois chiche Masqué de Montaren, lou Biòu de Portiragnes, le cochon de Poussan, le cerf de Servian, la chèvre de Montagnac, le pou de Conas, le boeuf et le chevalet de Mèze… La région Occitanie est riche de plus de 60 animaux totémiques.

Samedi 27 janvier, Mèze a accueilli la Fédération Totémic dans le cadre de son premier forum participatif.

Auteurs, musiciens, meneurs, porteurs, élus, membres d’associations, artistes, enseignants et habitants de toute la région étaient présents pour se rencontrer, débattre et collaborer. L’objectif est d’œuvrer ensemble à la sauvegarde de ce patrimoine et de poser des actes forts où la fête, la tradition et l’imaginaire se transmettent, se valorisent et se partagent.

Nathalie Cabrol, maire adjointe déléguée aux affaires culturelles et patrimoine a accueilli les participants et a précisé dans son discours que « La Ville de Mèze est ravie d’accueillir ce 1er forum participatif des totems pour une journée de travaux. Les animaux totémiques font partis de l’ADN de tous les Mézois et toutes les Mézoises et c’est bien là que la mission du service patrimoine de la Ville prend tout son sens.  Il est essentiel de travailler à la préservation et à la transmission de notre patrimoine et de valoriser nos traditions à travers celui-ci« .

Lisbeth Saumade, chargée du service patrimoine de la Ville de Mèze a présenté le bœuf et son histoire, Thierry Baëza a témoigné en tant qu’ancien membre de l’équipe du bœuf, Geoffrey Guizard, 15 ans, meneur de Lou Petet, a parlé du petit boeuf, Jean-Pierre Bierens est intervenu en tant que réparateur officiel de l’animal et Gérard Franco a raconté la légende du chevalet qui a fait une démonstration dans l’après-midi.

Le premier forum de la fédération des animaux totémiques se déroulera à Mèze !


La fédération Totemic, le Bœuf et le Chevalet de Mèze vous invitent à un forum participatif le samedi 27 janvier 2018 à partir de 13h30 à la salle du foyer municipal. Mèze.

Cette journée s’adresse aux auteurs, musiciens, meneurs, porteurs, élus, membres d’associations, artistes, enseignants, amateurs avertis et passionnés et habitants souhaitant s’impliquer dans la fédération Totemic, la Fédération des Totems Occitans et Catalans.

Une démonstration du Chevalet mézois aura lieu dans l’après-midi et un apéritif de clôture sera offert par la Ville à 19h.

Les questions qui seront abordées :
Qu’attendez-vous de la fédération ?
Que pouvez-vous faire pour elle ?
Où en sommes-nous après six mois d’existence ?
Quelles sont les prochaines étapes que nous imaginons ?


Renseignements et inscriptions obligatoires avant le 24 janvier 2018 à federation.totemic@gmail.com


 

Un poilu au chai de Girard

Dans le cadre du Centenaire de la guerre 14-18, plus de 130 enfants des écoles primaires de la Ville de Mèze sont venus assister ce mercredi matin au spectacle humoristique « Poilu, purée de Guerre », la Grande Guerre revisitée sans tabous.

La Compagnie Chicken Street revient aujourd’hui, mercredi 8 novembre, à 17h au chai du château de Girard…dès 6 ans, durée 48 min, entrée 6€/4€.

>>plus d’infos

La fête du Bouletchou


Dimanche 30 juillet, Fête du Bouletchou

Une journée agrémentée d’expositions d’objets d’antan, d’un défilé en habits 1900 accompagné de musiciens, d’une reconstitution de la pêche au Bouletchou, d’une brasucade et d’un concert « Le bal en planches des Gaspards ».

Invitant le public dans leur univers musical des années 30-40, les Gaspards incitent petits et grands à la danse pour un concert festif. Une guinguette aux accents de musette et de musique du monde !


Au programme

Parvis du foyer municipal :

de 10h à 13h : exposition d’objets d’antan

Place de la Mairie :

à 18h :  mariage et défilé en habits 1900 jusqu’au port accompagné de musiciens
Le service culturel de la Ville met à disposition du public des costumes 1900.
>>plus d’infos

Port rive gauche
 :

à 19h :  démonstration de la pêche au Bouletchou à la plagette

Brasucade, rouille et buvette sur place

à 21h : Le bal en planches des Gaspards sur le quai Baptiste Guitard

Une guinguette aux accents de musette et de musique du monde !

Autour de l’accordéon, de la contrebasse, de la batterie, du saxophone, de la flûte et du chant, les musiciens invitent petits et grands à un bal populaire aux sonorités acoustiques. On y retrouve la gouaille de Piaf, le swing manouche de Django Reinhardt et la poésie des chansons réalistes.


Renseignements et billetterie :
service culturel au 04.99.02.22.01
mail : g.bastide@ville-meze.fr


 

La Saint-Pierre, Fête des pêcheurs


Dimanche 2 juillet

Perpétuant les traditions des confréries du Bassin de Thau, les mézois rendent hommage à l’étang nourricier ainsi qu’aux marins disparus. Dès le XVIIe siècle, les pêcheurs se rassemblaient le jour de la saint Pierre pour honorer leur saint patron. La messe était suivie d’une procession du lieu de culte à l’étang. Les bateaux étaient bénis, on lançait une gerbe en mémoire aux marins disparus. La Ville de Mèze prolonge cette fête traditionnelle et populaire en faveur des valeurs de solidarité célébrées ce jour-là.

Au programme :

à 11h30 : défilé en musique, après la messe, en compagnie de l’harmonie « La jeune France ».

à 12h : embarquement* sur l’étang pour un hommage aux pêcheurs

à 13h : apéritif offert par la Ville de Mèze sur la terrasse de la Chapelle des Pénitents.

à 13h30 : repas proposé par l’association diocésaine

à 17h : loto organisé par l’association diocésaine

*Retrait place bateau gratuite et billetterie repas au service culturel, château de Girard 04 99 02 22 01

Contact association diocésaine 04 67 53 28 92 et 06 35 37 84 01

Tu aimes Mèze si…tu participes au défilé de la Fête du Bouletchou !

Pour étoffer le défilé de son événement patrimonial de l’été « La fête du Bouletchou », le service culturel de la Ville met à votre disposition des costumes 1900 ! 

Venez-vous inscrire au défilé et retirer votre costume au château de Girard, salle des expositions : du 18 au 30 juillet de 10h à 12h et de 15h à 18h.

Rendez-vous des figurants pour le défilé le dimanche 30 juillet à 17h30 devant le chai du château de Girard.

>>retrouvez le programme de la fête du Bouletchou

40 ans de Cavalcade : une expo avec vos souvenirs

1979_cavalcade_les_mezoises
« Les Mézoises » – Cavalcade 1979 (Collection Alain Cambon)

Cavalcade pour certains, corso pour d’autres, cette grande fête incontournable à Mèze telle qu’elle existe aujourd’hui, célébrera en 2017 son 40e anniversaire.
Quatre décennies de défilés de chars décorés avec passion, de déguisements inspirés, de chorégraphies raffinées ou triviales…
Pour les 40 ans de la cavalcade, la Ville de Mèze organise une exposition retraçant l’histoire de cet événement ancré dans le cœur des Mèzois.

Cette exposition sera avant tout celle de vos souvenirs. C’est pourquoi la municipalité fait appel à votre participation pour recueillir vos photos, vidéos, programmes, affiches ou déguisements…

Vous pouvez dès à présent apporter vos souvenirs de 40 ans de cavalcade à Lisbeth Saumade, service archives et patrimoine, au château de Girard les lundis après-midi de 14h à 17h et les jeudis matin de 9h à 12h. Vous contribuerez ainsi à enrichir cette exposition proposée par le service festivités de de la Ville de Mèze avec le concours de la commission festivité du conseil municipal des jeunes.

40 ans voir plus, car la cavalcade actuelle est l’héritière de la fête de la charité durant laquelle les Mézoises et les Mézois défilaient en musique dès le début du XXe siècle et faisaient la quête pour les « indigents » et lors des anciens corsos qui étaient organisés ponctuellement dans les années 60.  

1978papete_caillou
« Papete Caillou » – 1978 (Collection Alain Cambon)

11 novembre : un bel hommage aux combattants

11nov2016La cérémonie du 11 novembre a rassemblé 250 personnes. Elus, anciens combattants, sapeurs-pompiers, militaires, secouristes, policiers, professeurs, écoliers, collégiens, conseil municipal des jeunes, associations patriotiques et personnel communal se sont mobilisés pour honorer la mémoire les soldats tombés pour la France.

La jeunesse Mézoise a rendu un vibrant hommage aux 45 poilus Mézois morts au combat en 1916. Les collégiens ont travaillé sur les textes collectés auprès des Mézois. L’arrière arrière-petit-fils d’Albert Serveilles a lu les textes poignants de son aïeul qui a perdu la vie durant le conflit. Les élèves de Clemenceau ont relaté Verdun tandis que ceux de Jules Verne ont cité le nom des soldats morts au combat. Les élèves de l’école Hélianthe ont entonné la Marseillaise.

Comme le maire Henry Fricou le rappelait dans son discours : « Célébrer le 11 novembre jour de l’Armistice de 1918, c’est d’abord commémorer la fin d’un douloureux conflit qui fût, au début du 20ème siècle, le plus meurtrier de l’Histoire du Monde. Un terrible conflit dont nous commémorons le centenaire depuis l’année 2014. C’est fêter ce jour de 1918 où, enfin, ce conflit sanglant s’arrêtait, le jour où on voulait espérer que cette Première Guerre Mondiale serait bel et bien la dernière. »

A cette occasion, le maire a rendu un hommage particulier au sergent-chef Jean-Louis Navarro, « Mort pour la France » en ex-Yougoslavie, et dont le nom a été ajouté sur le monument aux morts de la Ville de Mèze.

Le cortège s’est ensuite dirigé jusqu’à la place Baptiste Milhau devant l’ancienne caserne de la « Cavallerie », hôpital militaire pendant la guerre. Henry Fricou a inauguré une plaque rappelant l’histoire de ce lieu.

Labellisée « Ville mémorielle de la Guerre 14-18 », la Ville de Mèze participe pleinement au devoir de mémoire collective.

Retrouvez les photos de la commémoration