Vacances scolaires : la Ville accueille les enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise

Depuis le 12 avril, le service jeunesse de la Ville de Mèze a mis en place un accueil destiné aux enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire pour les vacances de Printemps. Tous les jours, 20 enfants sont accueillis au centre de loisirs L’île mystérieuse. Au programme : détente, jeux, danse, chant et sport. Les animateurs de la Ville assurent un accueil ludique de qualité pendant ces vacances un peu particulières.

Coup de peinture sur le mobilier urbain

Bancs, totems lumineux, piquets, potelets, barrières… les agents municipaux procèdent actuellement à la rénovation du mobilier urbain abimé par les aléas du temps. Soleil, embruns, sable et vent ont en effet mis à rude épreuve les équipements municipaux. Avant l’arrivée des beaux jours, l’équipe du service voirie est sur le pont pour réparer, nettoyer, poncer et peindre le mobilier endommagé.

Collecte pour les étudiants : record de générosité

Depuis dimanche 5 avril, la Ville de Mèze organise une collecte sur le marché pour donner un coup de pouce aux étudiants en cette période difficile. De nombreux Mézois, et habitants des villages voisins, ont répondu présent à ce rendez-vous solidaire : plusieurs caisses de produits alimentaires non périssables, gourmandises, produits d’hygiène, tickets resto, fournitures de bureau seront livrées à l’association Le Sac Solidaire Etudiant 34 à l’initiative de cette démarche.

La collecte continue durant les marchés des 11 et 15 avril prochains sur un stand de la Ville de Mèze situé place des Micocouliers.

Le Mèze SFC à l’honneur

Samedi 20 mars, Benoît Sol, adjoint sport et jeunesse et Nériman Bendria, conseillère municipale, ont accompagné Gilles Phocas et Florian Sansone, dirigeants du Mèze Stade Football Club, à la maison départementale des sports pour la remise du « Label Jeune Espoir ». Cette distinction vient récompenser les efforts du club pour l’encadrement des jeunes et pour la politique de formation menée par les dirigeants et les éducateurs.

Avec 370 licenciés, dont 225 enfants, et 24 éducateurs, le Mèze SFC s’investit avec force dans la vie sportive de la commune et notamment en direction des jeunes. « Les dirigeants du Mèze SFC peuvent être fiers du travail accompli » explique l’élu Benoît Sol. « La Ville continue de soutenir ce fleuron de l’éducation par le sport. La convention d’objectifs et de moyens a d’ailleurs été renouvelée. Elle prévoit notamment la mise à disposition des stades, des locaux et une subvention annuelle de 37 800€ ».

Circuits de Randonnée :
les clubs locaux apportent leur expérience de terrain


L’étude pour la création des circuits labellisés de randonnée pédestre, VTT, cyclotourisme, équitation se poursuit. Vendredi 5 mars, Lysiane Estrada, adjointe au tourisme durable, Benoît Sol, adjoint jeunesse et sport, Jean-Marc Llopis, conseiller municipal délégué au pastoralisme et bouger pour la santé et Pascaline Dardé, conseillère municipale et communautaire, ont réuni les clubs locaux de randonnée et de sport pleine nature afin de les associer au projet. Ils ont apporté leur expérience de terrain et partagé leurs nombreuses cartes des chemins et sentiers autour de la Via Domitia et des routes cyclables. La synthèse de cet atelier participatif sera présentée à la Fédération Française de Randonnée Hérault ainsi qu’à l’office de tourisme intercommunal. Cette offre globale de circuits labellisés permettra de découvrir ou redécouvrir les richesses environnementales de Mèze et de développer le projet municipal « sport-santé ».

Frelon asiatique : la Ville va financer la
destruction des nids chez les particuliers

La Ville de Mèze va désormais financer à hauteur de 50% la destruction des nids de frelons asiatiques chez les particuliers. En matière de lutte contre cette espèce invasive, aucune solution miracle n’existe à ce jour. La destruction des nids par une entreprise spécialisée reste encore la méthode la plus efficace. Hormis le cas particulier des ruchers d’apiculteurs (le frelon asiatique est un prédateur des abeilles), il est surtout vivement déconseillé aux particuliers d’installer des pièges qui sont à la fois inefficaces et néfastes pour la biodiversité.

Attention ! Les frelons asiatiques protègent leur nid. Si on s’approche à moins de 5 à 6 m, ils sentent une menace et sont susceptibles d’attaquer. Le venin du frelon asiatique n’est pas plus violent que celui du frelon européen, des autres guêpes ou des abeilles. Lors d’une attaque massive ou en cas d’allergie au venin, il y a toutefois un réel danger pour la personne piquée.

Que faire en cas d’observation d’un nid de frelon asiatique ?

Le nid du frelon asiatique est plutôt sphérique et peut mesurer jusqu’à 1,20 m de haut. Il est construit la plupart du temps en hauteur, à plus de 10 mètres d’altitude, souvent à la cime des arbres. Il est toujours construit à proximité d’un point d’eau.
S’il est accessible et susceptible d’être dangereux pour les personnes, il faut demander à le faire détruire par une entreprise spécialisée et surtout ne pas tenter d’intervenir soi-même.

La Ville de Mèze subventionnera 50% du coût de destruction du nid chez les particuliers. CONTACT : techniques@ville-meze.fr

 

Attention à ne pas confondre frelon asiatique et frelon européen. Ce dernier est une espèce protégée utile à l’écosystème.


Pour plus d’information : le site du FRGDS Occitanie >>>


Surtout pas de pièges à frelons !

Nombreux sont les particuliers qui pensent pourvoir lutter contre cette espèce envahissante en posant des pièges. Scientifiques et spécialistes s’opposent à cette solution. Les experts de l’INRA, du CNRS et du Museum d’Histoire Naturelle sont unanimes : l’installation de pièges à frelon est inefficace, néfaste pour la biodiversité car non sélective et favorise même la prolifération des frelons. Seule exception : une étude spécifique est actuellement menée avec les professionnels de l’apiculture pour évaluer l’efficacité de l’installation de pièges exclusivement à proximité des ruches.
Responsable « frelon asiatique et hyménoptères » au Muséum national d’histoire naturelle, Quentin Rome se prononce sans ambiguïté contre le piégeage des frelons. « À 99 %, de tels pièges prélèvent des insectes qui ne sont pas des frelons asiatiques. Les méthodes de lutte qui ont un impact sur le reste de l’environnement risquent de desservir nos espèces locales en faveur de ce dernier », précise le scientifique.
En temps normal, les fondatrices se battent, parfois à mort, pour récupérer les nids et s’emparer du territoire de leurs rivales. Cela affaiblit naturellement les colonies et crée un système de régulation naturelle, explique le centre d’études du frelon asiatique au Muséum d’Histoire Naturelle. Si l’on piège certaines des fondatrices, celles qui resteront n’auront plus à combattre et ressortiront donc plus fortes de cette période de lutte pour le territoire.
L’INRA et le CNRS travaillent actuellement sur de nouvelles techniques de localisation des nids et de piégeage réellement sélectif. En attendant qu’elles aboutissent, t
oujours selon le Muséum, la meilleure technique pour lutter contre la prolifération reste la destruction des colonies. D’où l’importance de signaler les nids lorsqu’ils apparaissent.
Conclusion : contre le frelon asiatique, ne tombons pas dans le piège.

Plus d’infos sur le site de l’Inventaire National du Patrimoine Naturel :  http://frelonasiatique.mnhn.fr/piegeage-de-printemps/

Le service espaces verts, bienfaiteur des abeilles

Le service espaces verts de la Ville de Mèze réaménage actuellement les plantations longeant le boulevard Ernest Massol. Les anciennes haies demandaient beaucoup d’entretien. Elles ont été remplacées par des plantes mieux adaptées à notre climat méditerranéen et ne nécessitant ni engrais, ni pesticide. Ce nouvel ornement végétal, économe en eau, s’inscrit complètement dans le programme de gestion différenciée des espaces naturels dans lequel la commune est engagée depuis plusieurs années. La plantation de fleurs mellifères aux floraisons successives permet de nourrir tout au long de l’année les papillons, abeilles et autres insectes butineurs. Toutes ces actions participent à la défense de l’abeille et de l’environnement et répondent aux critères du label Apicité.

Ce nouvel aménagement permet également d’améliorer la visibilité des automobilistes sortant des lotissements et des nombreux piétons et cyclistes empruntant la piste verte. Une délimitation en ganivelles a été installée pour protéger les plantations et la voie cyclable.

Viticulture – Environnement :
deux domaines viticoles Mézois labellisés

Au mois de janvier, les domaines viticoles Les Yeuses et de Bellemare à Mèze ont reçu la certification « Exploitation de Haute Valeur Environnementale ». Cette mention, délivrée par le ministère de l’agriculture, valorise les agriculteurs pour leurs pratiques respectueuses de l’environnement (sol, eau, biodiversité…). Autonomie de l’exploitation, amélioration de la valeur ajoutée des produits, réduction de la consommation énergétique et de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques… La Haute Valeur Environnementale (HVE) correspond au niveau le plus élevé de la certification environnementale des exploitations agricoles. Elle est soumise à une réglementation nationale.

Au domaine Les Yeuses, Magali et Sylvain Dardé sont engagés dans cette démarche. Inspirés par le bon sens paysans de leurs pères Jean-Paul et Michel, ils expliquent  « Nous sommes fiers d’être arrivés au but. Il a fallu faire évoluer nos pratiques culturales notamment celles liées à la gestion des mauvaises herbes et à l’entretien des abords des vignes comme les fossés, les talus, les haies… Nous avons diminué drastiquement la quantité d’herbicides et avons depuis une dizaine d’années replantés des haies pour favoriser la biodiversité. Aujourd’hui, nous arrêtons l’emploi d’herbicides sur 2 parcelles pour essayer d’aller plus loin dans l’agriculture verte »

Le respect des critères fait l’objet d’un suivi annuel.

Benjamin Baudry, directeur d’exploitation du Domaine de Belle Mare se réjouit également :  « Nous sommes heureux d’avoir obtenu la Haute Valeur Environnementale. Cette distinction permet au domaine de Belle Mare de prendre un virage et d’entrer dans une nouvelle ère. Aujourd’hui, nous sommes tous conscients des enjeux environnementaux. Si nous souhaitons pérenniser notre savoir-faire en viticulture, nous devons évoluer afin que notre terroir continue de nous donner ce qu’il y a de meilleur. Notre richesse, c’est notre terre ! »

Un corso 2021 alternatif à l’étude

Réunion de travail entre Christelle Baron, directrice des affaires culturelles et évènementielles, Aline Remeize, conseillère municipale déléguée à l’iconographie mézoise, et Véronique Bernal, conseillère municipale déléguée aux festivités

Véronique Bernal, conseillère municipale déléguée aux festivités, a récemment réuni les responsables d’associations et de groupes participant habituellement au corso. L’élue a fait un point sur la situation sanitaire et sur les consignes du gouvernement concernant l’organisation d’événements rassemblant du public*. Les membres présents ont  admis qu’il est difficile de commencer les préparatifs du corso (qui se font habituellement plusieurs mois à l’avance) sans avoir l’assurance du maintien de la manifestation. Cependant, la Ville de Mèze et les participants, bien que conscients de la réalité de l’actualité, refusent la fatalité. C’est pourquoi, une réflexion est lancée avec les services et les acteurs de la cavalcade pour proposer un corso 2021 alternatif, différent, mais toujours dans l’esprit fraternel cher au cœur des Mézois.

*Tout rassemblement festif à caractère musical organisée dans l’Hérault est interdit (conformément à l’article 3 du décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020, modifié) en raison d’une part du risque de trouble à l’ordre public et d’autre part en ce qu’elle favorise, par les attroupements, la diffusion du virus. Rappel des interdictions : location et prêt de matériel et d’éléments amovibles destinés à un événement non autorisé – Activité dansante – La consommation d’alcool sur la voie publique, la diffusion de musique amplifiée et toutes activités musicales pouvant être audible depuis la voie publique – Usage et détention de matériel de sons dans les rassemblements festifs non autorisés – des fêtes foraines

La Ville de Mèze s’engage pour l’égalité
des femmes et des hommes

De gauche à droite : Jocelyne Gizardin, adjointe au maire de la Ville de Sète, Myriam Reynaud, conseillère chargée de la condition féminine de la Ville de Sète, Lysiane Estrada, adjointe au maire de la Ville de Mèze, Monique Demichel, conseillère municipale de la Ville de Mèze

Lysiane Estrada, adjointe à la démocratie participative et Monique Demichel, conseillère déléguée à la citoyenneté et à la laïcité, proposeront au conseil municipal la signature de la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale. Pour assurer la mise en œuvre des engagements inscrits dans le document, l’équipe municipale travaillera à l’élaboration d’un plan d’action triennal pour l’égalité. Il fixera les priorités, les actions et les ressources nécessaires pour lutter contre les discriminations entre les femmes et les hommes, au niveau des communes, dans tous les secteurs : éducatif, culturel, économique, social, urbanistique, numérique. Dans le cadre de l’élaboration de ce projet, les élues mézoises ont rencontré Jocelyne Gizardin, adjointe au maire de la Ville de Sète et Myriam Reynaud, conseillère chargée de la condition féminine, pour aborder avec elles les actions mises en place depuis la signature de la charte par la Ville de Sète en 2019.

La journée des droits des femmes, c’est tous les jours. La Ville de Mèze  s’engage pour la défense des droits des femmes, pour l’égalité entre les femmes et les hommes, pour la lutte contre les violences sexistes et sexuelles et toutes les formes d’harcèlement. 

Le port de Mèze, référence régionale pour la biodiversité

La première formation « Port Propre Actif en Biodiversité » pour les agents portuaires d’Occitanie s’est déroulée à Mèze. (Photo : CPIE Bassin de Thau)
 
Fin 2020, le port de Mèze est devenu le premier, et le seul à ce jour en Occitanie, à avoir obtenu la certification Afnor « Port Propre actif en biodiversité ». Un label qui traduit la volonté de concilier le fonctionnement d’un port avec des actions en faveur de la biodiversité. L’installation, sur les quais, de nurseries artificielles pour jeunes poissons ou encore les mesures de protections prises lors des épisodes de naissances massives d’hippocampes dans le port (veille naturaliste, interruption des opérations d’entretien et de nettoyage après les périodes de ponte…) ont largement contribué à cette reconnaissance.
C’est donc tout naturellement que le travail mené par le port de Mèze a servi d’exemple pédagogique pour la première formation « Ports Propres Actifs en Biodiversité » organisée en Occitanie. Une session coanimée, le 4 mars, par l’Union des Villes Portuaires d’Occitanie et le CPIE du Bassin de Thau et qui a rassemblé 8 agents portuaires venus de 6 ports d’Occitanie. Cette formation permet au personnel des ports d’engager les actions afin de répondre aux exigences pour l’obtention de la prestigieuse certification « Port Propre actif en biodiversité ».

L’Education Nationale propose le transfert
d’une classe pour éviter 3 fermetures

La préparation de la prochaine rentrée des classes suscite rumeurs et interrogations à Mèze et dans les réseaux sociaux. Quelques précisions s’imposent.

Pour la rentrée scolaire 2021/2022, le Directeur Académique des Services de l’Éducation Nationale (DASEN) envisage de transférer la classe de CP (élèves + enseignant) de l’école Hélianthe vers l’école Clemenceau.

Un projet qui s’appuie sur plusieurs éléments :

  • Un nombre prévisionnel d’élèves insuffisant dans cette classe (moins de 20) pour la rentrée 2021. Selon le représentant de l’Education Nationale, cela nuirait à la continuité pédagogique et à l’équilibre des effectifs au sein de l’établissement.
  • Une classe d’enseignement multi niveau était prévue pour la rentrée 2021 à l’école Hélianthe. Une perte de qualité d’enseignement que l’Education Nationale veut absolument éviter.
  • La volonté de ne pas fermer de classes à Mèze.
    Ce transfert permettrait, en effet, de maintenir le nombre de classes actuel alors que la baisse globale des effectifs devrait se traduire par la fermeture de deux classes en maternelle et une en élémentaire.

Lors d’une réunion sur la préparation de la rentrée 2021/2022, ces propositions du DASEN ont reçu un accord de principe unanime de la part de l’ensemble des directeurs des écoles de Mèze.
Prochainement, une réunion rassemblant les directeurs d’école, les services municipaux et l’Inspecteur de l’Education Nationale aura lieu afin d’officialiser la décision prise par le DASEN.
La fermeture de l’école Hélianthe est, quant à elle, purement hypothétique. Une telle décision de l’Education Nationale ne se justifierait qu’en fonction d’une évolution à la baisse des effectifs scolaires de Mèze.
Pour rappel, les mairies n’interviennent à aucun moment dans les décisions d’ouverture ou de fermeture de classes ou d’établissements. Seuls les services de l’Etat (DASEN) ont autorité en la matière.

Le règne de la reine de Mèze 2020
et ses dauphines est prolongé

La reine de Mèze, Kessy Vezien, et ses dauphines, Wendy Michel et Sarah Parisse, ont été élues le 28 février 2020. Malheureusement, en raison de la crise sanitaire, les jeunes filles n’ont pu représenter la Ville depuis leur élection. C‘est pourquoi Véronique Bernal, conseillère municipale déléguée aux Festivités, leur a proposé de prolonger leur « règne » d’une année : « C’est avec beaucoup de plaisir que nous reconduisons ces charmantes demoiselles pour l’année 2021 en tant que reine et dauphines. Nous espérons, comme tant de personnes, que la situation sanitaire nous permettra rapidement de pouvoir nous réunir à nouveau à l’occasion de nos festivités ».

Vaccination Covid :
l’aide du CCAS à la prise de rendez-vous

Depuis l’ouverture du centre de vaccination anti Covid du bassin de Thau, à Sète, le CCAS de la Ville de Mèze est mobilisé pour aider les Mézois de plus de 75 ans qui ont des difficultés à utiliser les plateformes de prise de rendez-vous en ligne. Ce dispositif rencontre un réel succès auprès des personnes âgées.
A ce jour, 516 Mézois ont sollicité le soutien des agents du CCAS. 178 se sont déjà vu octroyer leurs deux rendez-vous de vaccination au centre de Sète. 
Le CCAS assure uniquement le soutien à la prise de rendez-vous. Il ne peut en réaliser le suivi. Le centre du bassin de Thau est, quant à lui, tributaire de l’approvisionnement en vaccins et peut être amené à décaler certains rendez-vous. Si vous êtes concernés soyez vigilants, surveillez vos messages (tél, texto, mail).


Si vous avez 75 ans ou plus et que vous avez des difficultés pour la prise de rendez-vous en ligne pour la vaccination, vous pouvez toujours contacter le CCAS de la Ville de Mèze :

 04 67 43 98 39 


Les agents du CCAS sont particulièrement investis dans ce dispositif qui s’inscrit pleinement dans la mission d’aide à la population en période de crise sanitaire voulue par la Ville de Mèze.