Grève du 19 mars : perturbations dans les écoles

En raison du mouvement de grève générale lancé pour le mardi 19 mars, des perturbations sont à prévoir dans les services scolaires, périscolaires et de restauration scolaire.

Le point par établissement :

  • Ecole Hélianthe : accueil périscolaire matin et soir et restauration maintenus.
  • Ecole Calandreta : pas d’accueil périscolaire matin et soir, pas de restauration scolaire.
  • Ecole Clemenceau : école fermée, pas de Service Minimum d’Accueil.
  • Ecole Jules Verne élémentaire : école fermée, pas de Service Minimum d’Accueil.
  • Ecole Jules Verne Maternelle : accueil périscolaire matin et soir et restauration maintenus pour les élèves des enseignants présents. Certains enseignants seront en grève. Leurs élèves ne pourront pas être accueillis sur l’école. Il n’y aura pas de Service Minimum d’Accueil.
  • Ecole Coty : pas d’accueil périscolaire matin et soir, restauration maintenue pour les élèves des enseignants présents. Certains enseignants seront en grève. Leurs élèves ne pourront pas être accueillis sur l’école. Il n’y aura pas de Service Minimum d’Accueil.

Renée a soufflé ses 105 bougies !


Jeudi 21 février, l’EHPAD « Le Clos du Moulin » a fêté les 105 ans de Renée Saltel, la doyenne de Mèze. Pour cette grande occasion, Henry Fricou, maire de Mèze, lui a remis la médaille de la Ville. L’anniversaire a été célébré en compagnie de sa famille et du personnel de l’EHPAD. Les résidents lui ont offert un livret retraçant toute sa vie. Ils l’ont confectionné avec l’aide de ses proches. Ami et Ange, chanteurs bénévoles qui interviennent tous les mois au Clos du moulin, ont fait le déplacement pour lui chanter une de ses chansons préférées « Les roses de Picardi » d’Yves Montant.

Le samedi 21 février 1914, à Nîmes, vient au monde Renée Saltel pour le grand bonheur de ses parents Joseph Marius Saltel et Marthe Vidal épouse Saltel. Les parents de Renée habitent Nîmes où ils tiennent Le café de Marius. Alors que Renée Saltel est âgée de trois ans, la famille vient s’installer à Mèze. Elle se marie avec Monsieur Cros et ont ensemble trois enfants, Camille, Serge et Josiane. En 1973, Renée divorce et va vivre dans le Var où elle travaille dans les thermes de Gréoux les bains. Mais Mèze lui manque… Pour sa retraite, elle décide de revenir vivre à Mèze, ville de son cœur. Très active dans le milieu associatif, elle aime s’amuser, danser, chanter et adore participer aux fêtes du village, ainsi qu’au club de 3ème âge.

La Ville plante des arbres

Le service municipal des espaces verts lance une grande campagne de plantations d’arbres. Près de 50 spécimens seront plantés d’ici les prochaines semaines. Ils remplaceront notamment des arbres en mauvais état sanitaire, morts, vandalisés, inadaptés au lieu ou dangereux. Ces travaux concernent les rues des Adieux, de Naucelle, des Charons, des Acacias, des Goëlands, Camille Claudel, des Pommettes, la place Baptiste Milhau, la place des Olivettes, la cours de l’école Coty. Muriers platanes, Aulnes de Corse, Poiriers à fleurs, Lilas des Indes ou Micocouliers… Le service des espaces verts choisit les nouvelles essences en fonction de l’espace au sol, des conditions climatiques et de la biodiversité.

Les fouilles ont ouvert leurs portes

Samedi 15 décembre le service archéologie préventive de l’agglo recevait le public pour une journée portes ouvertes des fouilles archéologiques place Lattre de Tassigny. Ce chantier fait suite au diagnostic archéologique prescrit par la DRAC en préalable aux travaux d’aménagements de bassins de rétentions d’eau. Lors de ce diagnostic plusieurs fosses, silos et fossés ont été découverts, ainsi qu’un potentiel puits, attribué dans un premier temps au Moyen-Age et à l’Antiquité.

François Commeinhes, président de Sète agglopôle Méditerranée archipel de Thau et maire de Sète entouré d’Henry Fricou, 1er vice président de la SAMATH et maire de Mèze et d’Alain Vidal, vice-président de la SAMATH et maire de Loupian

L’opération réalisée par le service archéologie préventive de Sète agglopôle Méditerranée a commencé le 8 novembre, sous la direction de l’archéologue Delphine Lopez. La fouille a ainsi permis d’affiner la nature des vestiges présents. Ils témoignent de la présence d’une aire d’ensilage. Il s’agit d’un espace destiné au stockage des récoltes principalement céréalières. Une vingtaine de silos sont conservés. Ils sont attribués au Haut Moyen Age. Des prélèvements de sédiments dans les silos permettront de déterminer le type de céréales stockées, l’environnement paysager et écologique de ce secteur (études paléo environnementales, carpologie…) et d’affiner les datations grâce à des analyses au carbone 14. Deux fossés, un foyer et des niveaux de sols attestent également d’une occupation pour cette période. Enfin, une voie attribuée au XVIIIe siècle a été identifiée et les vestiges d’un bâtiment ancien est encore à l’étude. Les investigations, en cours, devraient permettre de documenter et mieux comprendre cette occupation jusque-là inconnue sur Mèze. Près de 70 personnes ont participé à cette journée portes ouvertes.

Cérémonie de la Sainte Barbe

Samedi 15 décembre, les sapeurs-pompiers de Mèze ont célébré la Sainte Barbe, patronne de tous les métiers ayant à redouter la foudre et le feu. A cette occasion, les soldats du feu ont reçu fourragères et avancements de grade. Le maire, Henry Fricou, a remis la médaille d’honneur de la Ville au lieutenant Jérôme Ricci qui a dirigé le centre de secours de Mèze de janvier 2017 à mai 2018. Dans son allocation, le premier magistrat a tenu à rendre hommage à l’ensemble du corps de sapeurs-pompiers de Mèze pour leur dévouement, mais aussi à leurs familles et à leurs proches qui les soutiennent au quotidien dans leurs missions. Le commandant Alain Verger a, quant à lui, précisé que Mèze est la commune du département qui a signé le plus de conventions avec le SDIS pour la mise à disposition d’agents municipaux en cas d’interventions. Ces conventions ouvrent droit, pendant le temps de travail, à des autorisations d’absence sous réserve de nécessité de service des sapeurs-pompiers volontaires pour certaines missions ou formations.

Les colis de Noël distribués aux séniors

Comme chaque fin d’année, la Ville de Mèze offre aux Mézois de plus de 75 ans un colis de Noël garni de produits du terroir. Le maire Henry Fricou, les agents et les élus de la Ville procèdent à la distribution de 470 sacs cadeaux aujourd’hui au château de Girard. Pour les séniors de plus de 65 ans et ceux qui ont préféré passer un moment convivial, le repas des anciens se déroulera le mercredi 9 janvier à la salle Bernard Jeu. Près de 740 personnes se sont inscrites à ce repas.

Journée portes ouvertes sur le chantier de fouilles archéologiques

Depuis le 12 novembre, le service archéologie préventive de l’agglopôle mène une opération de fouilles archéologiques sur la place de Lattre de Tassigny. Afin d’informer le public sur les enseignements de ce chantier, une journée portes ouvertes aura lieu samedi 15 décembre de 10h à 16h sur le site. Sur cette parcelle, Sète agglopôle Méditerranée archipel de Thau prévoit la réalisation de 2 bassins de rétention souterraine du réseau d’eaux pluviales de l’ensemble de ce secteur. Située à proximité du cœur ancien de Mèze, cette parcelle s’insère dans un environnement archéologique particulièrement riche. Depuis près de 30 ans, les opérations archéologiques ont permis la découverte d’une trentaine de sites dans un rayon de 2 kilomètres. La plupart des données se rapportent à la période gallo-romaine et à l’époque médiévale, mais s’échelonnent également jusqu’à nos jours sous les formes de vestiges de voies, de niveaux de circulation, de bâtiments, de structures fossoyées, de niveaux de mise en culture, de nécropoles, d’éléments d’architecture, d’une noria et de nombreux puits.

Les jeunes Mézois au chevet de la Conque : place au bilan

Jeudi 6 décembre, les 6 Mézois de la Mission Locale d’Insertion des Jeunes du Bassin de Thau (MLIJ) ont présenté un bilan de leur chantier d’implication sur le site naturel de la Conque, en partenariat avec l’ardam, en présence de Nadine Sabatier, responsable de l’antenne MLIJ de Mèze, de Nathalie Cabrol, adjointe à l’insertion des jeunes et Vice-Présidente de la MLIJ, de Thierry Baëza, adjoint à l’environnement et de Claudette Farenc, directrice de l’ardam. Les jeunes Mézois ont procédé, pendant plusieurs semaines,  à l’aménagement de cette zone protégée. Ils ont installé des ganivelles, enlevé des barrières, nettoyé le site, rénové les chemins, désherbé les plantes envahissantes. Une exposition de photos illustre leur travail. Elle sera visible à la bibliothèque municipale courant 2019, afin de sensibiliser un large public à la protection du patrimoine naturel de la Conque.

Une réunion publique de l’agglo sur le thème de l’Habitat

Sète agglopôle Méditerranée archipel de Thau élabore le Programme Local de l’Habitat 2018-2023. L’agglo a souhaité engager la réflexion à l’échelle du territoire afin de garantir les équilibres territoriaux. Ce nouveau PLH devra définir jusqu’en 2023 les orientations et les objectifs de la politique communautaire en matière d’habitat : répondre aux besoins en logement et en hébergement, favoriser la fluidité des parcours résidentiels, le renouvellement urbain et la mixité sociale, assurer  une  répartition  équilibrée  de  l’offre  sur  l’ensemble  du  territoire.

Ce travail sera corrélé aux orientations fixées par le SCOT, ainsi qu’à la révision du Programme de Déplacement Urbain. Afin d’associer les habitants de Mèze à ce grand projet, une réunion publique aura lieu Mardi 11 décembre à 18h Salle Jeanne Oulié – Foyer municipal.

Les sapeurs-pompiers mézois à l’honneur

Vendredi 30 novembre, les sapeurs-pompiers de Mèze étaient rassemblés place des Tonneliers, entourés de leurs collègues de la compagnie du bassin de Thau, de l’Etat-Major, du contrôleur général Eric Flores, des conseillers départementaux, du maire de Mèze Henry Fricou et de la représentante de l’ordre national du mérite. A l’occasion de cette cérémonie, le Lieutenant Philippe Charbonnier a pris officiellement le commandement du centre de secours de Mèze. La fourragère et le nouvel écusson du Corps départemental de l’Hérault ont été remis à tous les sapeurs pompiers mézois. Le médecin-commandant Hervé Andraud a, quant à lui, été élevé au grade de lieutenant-colonel. Dans son discours le maire de Mèze a rappelé que « l’intérêt général n’est pas une notion vaine, lorsqu’en son nom, on peut être conduit à risquer sa vie. » avant d’ajouter : « Aux sapeurs-pompiers qui nous protègent, je veux dire que nous sommes parfaitement conscients de ce que nous leur devons. La Ville de Mèze sera éternellement reconnaissante à celles et ceux qui la servent, avec honneur et dévouement. »