Des bébés hippocampes dans le port de Mèze

Il s’agit d’un phénomène qui revient régulièrement depuis 2013. Des centaines d’hippocampes sont encore nés dans le port de Mèze ce printemps. En attendant de grandir un peu afin de gagner les eaux de la lagune de Thau, les petits « chevaux de mer » mesurant à peine quelques millimètres profitent de l’abri que constitue l’espace portuaire. Ces naissances répétées de l’espèce emblématique de la lagune de Thau démontrent que la gestion environnementale du port conduite par la municipalité porte ses fruits.