Crèches familiales : des sourires à travers les masques

Sabine Touren, coordinatrice du pôle petite enfance du CCAS, Bernard Charbonnier, adjoint aux affaires sociales et Nathalie de Lacoste, directrice du CCAS présentent les « masques inclusifs » distribués par la CNAF aux personnels de crèches et des RAM.

Difficile d’appréhender l’humeur de quelqu’un depuis que le port du masque est devenu une obligation. Chez les petits enfants, l’expression du visage est pourtant un élément fondateur de l’apprentissage des sons et des relations sociales.
Afin que tout-petits puissent à nouveau percevoir les sourires des personnels des crèches, le ministère de la santé, le secrétariat d’Etat à l’enfance et aux familles et la Caisse nationale des allocations familiales ont décidé de distribuer, en France, 500 000 « masques inclusifs » aux professionnels de la petite enfance.
Tout en respectant les normes sanitaires de protection contre le virus, les masques inclusifs sont dotés d’une surface transparente qui permet de voir les expressions. En cela, ils contribuent à  l’apprentissage du langage par les tout-petits, et participent à leur bon développement.
L’ensemble assistantes maternelles des crèches municipales de Mèze viennent d’être équipées de ces masques financés par la CNAF.