Henry Fricou solidaire des conchyliculteurs

Dégustation d’huîtres sur le stand improvisé par les conchyliculteurs à Mèze. Henry Fricou, maire de Mèze est venu soutenir les professionnels de la lagune de Thau.

« Nos coquillages sont parfaitement sains ! Il n’y a plus aucune raison d’interdire leur vente ! » Le message des conchyliculteurs était aussi limpide que les eaux de la lagune. Excédés par ce nouvel épisode de fermeture de la lagune de Thau et toujours suspendus au fameux test de la souris, selon eux inadapté et bien trop lent, ils ont mené une action parfaitement pacifique ce mercredi à Mèze. Afin de sensibiliser et de rassurer le public, une quarantaine de professionnels ont organisé une dégustation d’huîtres pour les automobilistes qui empruntaient l’avenue de Montpellier. Une opération réussie auprès des automobilistes et des passants qui se sont massivement montrés solidaires envers les conchyliculteurs.
Le maire de Mèze, lui aussi, a fait une halte sur ce stand improvisé. Après avoir dégusté quelques huîtres et dialogué avec les producteurs locaux, il a exprimé tout son soutien et sa solidarité avec l’ensemble des conchyliculteurs de l’étang en souhaitant que la vente puisse reprendre dès ce vendredi, mais aussi qu’un nouveau protocole de tests plus réactifs et plus précis que celui de la souris (tel qu’il en existe déjà) puisse être utilisé à l’avenir sur le territoire français.