Jardin : les méthodes écologiques
expliquées aux scolaires

Le service municipal des espaces verts sensibilise les écoliers aux méthodes écologiques de lutte contre les nuisibles (moustiques et chenilles processionnaires). Lundi 28 mars, Thierry Doenlen et Yann Bondon, ont présenté aux élèves de l’école Clemenceau les nichoirs à mésanges, à chauve-souris, à hirondelles et les hôtels à insectes, avant de les installer dans la cour de récréation. Numa Nicolas, conseiller municipal délégué au cadre de vie explique : « Les enfants apprennent l’importance du rôle des insectes pollinisateurs, des oiseaux et des arbres. Cette intervention pédagogique dans leur école permet de les impliquer. Ils pourront ainsi observer les nichoirs et les hôtels à insectes depuis la cour de récréation ». Comment ça marche ?

Les agents construisent et installent des nichoirs à mésanges dans toute la ville. Ces oiseaux affectionnent particulièrement les chenilles processionnaires et peuvent en consommer jusqu’à 800 par jour durant la période de nidification. Concernant les moustiques, une autre solution respectueuse de l’environnement est mise en place à Mèze : l’installation de nichoirs à chauve-souris et à hirondelles. Ces petits animaux peuvent avaler jusqu’à 2 000 moustiques quotidiennement. Les oiseaux et les chauves-souris ne sont plus les seuls hôtes du jardin à bénéficier de nichoirs : désormais, les insectes auxiliaires ont eux aussi droit à des hôtels, c’est-à-dire des abris destinés à les attirer, les retenir et leur offrir un gîte leur permettant de se reproduire. Ils sont très utiles pour lutter contre les parasites du jardin.

Chacun peut participer à cette lutte écologique en fabricant et en installant un nichoir près de chez lui. Des plans très simples à réaliser sont disponibles sur Internet : nichoirs à mésanges et nichoirs à chauves-souris.