La « Coopérative culturelle » de Mèze sur les rails

Nathalie Cabrol, Monique Teyssier et Lysiane Estrada vont coprésider le comité de pilotage pour la création de la future « Coopérative culturelle » dans les locaux de l’ancienne cave.

La Ville de Mèze porte l’ambitieux projet de transformer l’ancienne cave coopérative viticole en un pôle pluridisciplinaire à vocation culturelle.

Cette « Coopérative culturelle », dont le rayonnement sera intercommunal, proposera d’accueillir, en un même lieu, différentes pratiques artistiques et culturelles. Elle permettra aussi l’émergence de projets novateurs, à travers notamment un espace de travail partagé. La Coopérative culturelle devra également favoriser les relations intergénérationnelles et les liens entre les pratiquants des différentes disciplines artistiques et culturelles.
L’édifice qui fait aujourd’hui partie du patrimoine communal offre un potentiel formidable.

Un comité de pilotage pour lancer le projet

Le maire de Mèze a décidé de confier la réflexion autour de ce projet à un comité de pilotage coprésidé par Nathalie Cabrol, adjointe à la culture et au patrimoine, Lysiane Estrada, adjointe chargée de la transition écologique, du développement économique et du tourisme durable, et Monique Teyssier, présidente de l’association Jazzameze qui organise le Festival de Thau depuis 1991.
Dans un premier temps, ce comité est chargé de constituer un tour de table avec les différents partenaires (citoyens, acteurs culturels, associatifs, artistes, etc) pour définir les grandes lignes du projet.
A titre d’exemple, la Coopérative culturelle pourra regrouper la médiathèque intercommunale, l’antenne du conservatoire à rayonnement intercommunal, une antenne du tiers-lieu La Palanquée, une Micro-Folie (musée numérique), une salle de spectacle vivant, des ateliers d’artistes, des associations culturelles, un espace de rencontre et de convivialité, des ateliers de créations numériques, un espace de coworking, un incubateur d’idées…
Ce comité devra ensuite fixer, à travers une étude de faisabilité technique, l’organisation de l’espace, le calendrier et le coût estimatif, ainsi que les pistes de financement et le mode de gouvernance.
Le comité de pilotage échangera régulièrement avec l’ensemble des partenaires pour bien mesurer la fiabilité du projet. Les résultats de cette première phase de travail sont attendus avant la fin de l’année 2021.

La création artistique sous toutes ses formes

A terme, l’ambition de ce projet est d’offrir aux habitants du Nord du bassin de Thau (Mèze, Marseillan, Loupian, Bouzigues, Villeveyrac, Montbazin, Poussan soit 38000 habitants) et à la population touristique, un équipement culturel et artistique dédié à la pratique et la création sous toutes ses formes, favorisant le lien social et participant à la dynamisation du territoire.