L’Ehpad Le clos du moulin en chantier

Le maire Henry Fricou, entouré d’ élus de la Ville, du directeur du CCAS, de la Directrice et du responsable technique de l’établissement

L’Ehpad le Clos du Moulin qui peut accueillir jusqu’à 73 résidents a été construit en 1990. Cette année, l’établissement a fait l’objet d’importants travaux de réhabilitation.

L’extérieur de la maison de retraite a fait l’objet de trois grands chantiers.

Un mur de soutènement a été créé entre l’EHPAD et le chemin piétonnier côté école Jules Verne, avec la pose d’un grillage rigide pour contenir les ronces et la terre qui empiétaient sur la voix, notamment en cas de pluie. Cet aménagement permet donc de faciliter et sécuriser cet accès.

Plusieurs dallages en béton ont été réalisés autour du bâtiment afin de faciliter les accès et créer des surfaces de stockage.

Par ailleurs, le service bâtiment de la ville a entièrement ravalé les 350m² de façade de l’établissement et repeint les menuiseries.

La Ville a également entamé des travaux de réhabilitation à l’intérieur de l’établissement pour le confort des usagers.

Pour répondre aux normes de sécurité et faciliter l’accessibilité, la porte de la salle à manger a été remplacée par une porte coupe-feu. De plus, 8 détecteurs de fumée ont été installés dans le hall des chambres. Dans le secteur Alzheimer, un portillon et un grillage rigide ont été posés.

La climatisation a été installée dans les couloirs, ainsi que dans le bureau du médecin. L’établissement est désormais équipé de 19 appareils répartis dans les espaces de travail (bureau, buanderie, plonge, cuisine), dans les lieux de vie (salle d’animation, salles à manger, espace « accueil de jour », couloirs) et dans la chambre mortuaire.

Le vitrage de sécurité exigé par l’ARS a, quant à lui, été remplacé pour répondre aux normes anti-intrusion. Il s’agit d’un vitrage feuilleté qui, en cas de brie de glace, reste en place et réduit le risque de blessure.

Début octobre, le chantier de rénovation des 37 chambres et des salles de bain a débuté.

Elles sont complètement redessinées pour répondre aux exigences des normes PMR (Personnes à Mobilité Réduite). Les résidents pourront bénéficier ainsi d’une chambre et d’une salle de bain beaucoup plus fonctionnelle, agréable et adaptée à leurs besoins.

Les portes seront plus grandes, la salle de bain pourra dorénavant accueillir un fauteuil roulant. Des poignées de porte adaptées et des barres d’appui seront installées, les lavabos seront suspendus et les WC surélevés.

De plus, ces travaux permettent traiter les problèmes d’humidité. Des cloisons hydrofuges et un sol souple vont être installés dans toutes les chambres.

Toute l’installation électrique sera, par ailleurs, remise aux normes.

Ces aménagements faciliteront l’entretien des chambres. L’espace sera plus fonctionnel pour les agents et permettra une amélioration des conditions de travail.

Ces travaux se poursuivront jusqu’à fin 2019.

Le montant de l’investissement s’élève à 515 000 € HT.