Les zostères volent au vent

zosteres1
Après la tempête sur le port de Mèze

A la différence des proliférations d’algues en décomposition qui posent de réels problèmes de santé publique sur les plages bretonnes, les tapis de zostères sont un bienfait pour les littoraux méditerranéens.

zosteres3
Ramassage des zostères par les employés municipaux

Contrairement aux idées reçues, les zostères ne sont pas des algues mais des plantes aquatiques indispensables à la biodiversité de la lagune de Thau. Comme les végétaux terrestres, ces dernières perdent leurs feuilles. Les tapis épais qu’elles forment sur le littoral après l’été sont un phénomène entièrement naturel et leur présence en quantité est même un signe de bonne santé de l’écosystème.

zosteres2
.

Les zostères, à l’instar des posidonies sur la côte méditerranéenne, jouent un rôle fondamental contre l’érosion des plages durant les tempêtes hivernales. C’est la raison pour laquelle il est préférable de laisser cette protection naturelle sur les plages de Mèze entre l’automne et le printemps afin de préserver le sable pour la belle saison. Le recouvrement des plages par ces plantes aquatiques d’octobre à avril n’est donc pas une négligence des services municipaux mais, au contraire, une volonté de laisser à la nature le soin de protéger le littoral.