Lo castèl de Girard jos la nèu

28 de febrièr 2018. Quant de nèu ! Fa de temps que n’aviam pas vist autant, sobretot fin febrièr. Lo castèl de Girard aviá près d’aires de païsatge de montanha, amb sos ciprièrs tot vestits de blanc. Puèi a flor e a mesura que la nèu doçamanèt se metèt a fondre, las floretas dels partèrras, ja espelidas, fasián de tacas de colors gaias e variadas. Un espectacle magnific !

Aquò nos amena a vos parlar uòi d’aquel castèl de Girard, per ne faire succinctament son istòria.

Foguèt construit a la fin del sègle XVII per la familha Muret, dins une arquitectura d’estil classic. En 1793, sos proprietaris son la familha Ronzier, la qu’a bailat son nom a una carrièra alentorn. En 1847, a la favor del mariatge de l’Angèle amb Frederic de Girard devenguèt lo castel de GIRARD, bailant tanben son nom a una carrièra d’alentorn.

Dos cents ans mai tard, en 1993, la comuna de Mèsa ne fa l’aquisicion. Dempuèi foguèt renovat mai d’un còp. Ara es plan polit amb sos partèrras de flors, sos rosièrs, sas essencias del Miègjorn, sos ciprièrs, sos falabreguièrs, qu’an bailat lor nom occitan a la placeta de l’intrada del castel, la que se trapa del costat de la passejada.

Tot aquò ne fa una passejada agradiva, plan nolenta de matin o la tombada del jorn, agradiva per los mainatges, e lor mamà a mameta que los susvelhan , tant coma los papetas e las mametas que se regaudisson de los veire jogar.

Lo castèl es l’encastre de manifestacions festivas presadas de la populacion. Los tot novèls nòvis mancan pas de venir i faire las fotòs de maridatge tre la sortida de la comuna e de la gleisa ; aquò atira los badaires, de còps envejoses, de còps se remembrant la bèla epòca de lors pròpias nòças… Vaquí un bèl aspècte de l’utilititat d’un castèl dobèrt a tot lo monde, un castèl devengut un luòc de rescontres totas generacions confondudas. Un luòc de patz al còr del vilatge.

Uòi, òm pòt dire que l’aquisicion per la comuna del castèl es una capitada, e los mesòis son pas pauc fièrs d’èstre, a l’escasença  castelans a lor torn. Enfin lo vèl es levat, que quand èrem mainatges, auriam plan aimat de saupre coma èra la vida de castèl detràs de las muralhas del castèl de Girard.


Le château de Girard sous la neige

28 février 2018. Que de neige ! Il y a longtemps qu’on n’en avait pas vu autant, surtout à la fin du mois de février. Le château de Girard avait pris des airs de paysage de montagne, avec ses cyprès tout vêtus de blanc. Puis, au fur et à mesure que la neige fondait tout doucement, quelques fleurs déjà épanouies faisaient des taches de couleurs gaies et variées. Un spectacle magnifique !

Ceci nous amène à vous parler aujourd’hui de ce château, pour en relater succinctement l’histoire. Il fut construit à la fin du XVII siècle par la famille MURET. Son architecture est de style classique. En 1793, il revient à la famille RONZIER, laquelle a donné son nom à l’une des rues adjacentes. En 1847, à la faveur du mariage d’Angèle avec Frédéric de GIRARD, il devient le château de…Girard, donnant lui aussi son nom à une autre des rues adjacentes.

En 1993, notre bonne ville de MEZE en fait l’acquisition et le fait rénover plus d’une fois depuis. Maintenant il est bien joli avec ses parterres de fleurs, ses rosiers, ses cyprès, ses micocouliers, lesquels ont légué leur nom occitan à la placette des falabrèguièrs, qui se situe à l’entrée du château côté esplanade.

Tout ceci en fait une promenade agréable, bien odorante le matin et à la  tombée du jour, agréable aussi bien pour les enfants et leurs mamans ou mémés qui les surveillent, que pour les pépés et mémés qui se réjouissent de les voir jouer.

Le château est aussi le cadre de manifestations festives prisées de la population. Les tout nouveaux mariés ne manquent pas de venir y faire les photos dès la sortie de la mairie et de l’église. Ceci attire les badauds, parfois envieux, parfois se souvenant de la belle époque de leurs propres noces. Voici un bel aspect de l’utilité d’un château ouvert à tout le monde, un château devenu un lieu de rencontre toutes générations confondues, un lieu de paix au cœur du village.

Aujourd’hui on peut dire que son achat par la ville est une réussite, et les mézois ne sont pas peu fiers d’être châtelains à leur tour à l’occasion. Enfin le voile est levé, car lorsque nous étions enfants, nous aurions bien aimé savoir comment c’était la vie de château derrière les murailles du château de GIRARD.