La miracolada de Mèsa

Aquò se passèt lo 7 de julhet de 1911 à Lourdes.

A Mèsa, una joineta de sètze ans, Marie-Louise ROQUES, sofrissiá, pauròta, d’un mau michant, « l’ostéo-arthrite », e de tuberculosa  pulmonara.

Dins l’espèr d’amaisar sas terribles dolors e son andicap, sa familha li faguèt faire un pelegrinatge a Lourdes, per anar pregar la Santa Verge, coma tantes e maites  fidèls lo fan encara uòi. E vaquí que se produguèt çò que los grands malautes e andicapats desiran talament sens gausar l’esperar. La domaisela se sentiguèt d’un còp en melhora forma, son andicap desapareguèt al punt que l’òm se metèt a cridar al miracle !

La Marie-Louise tornèt a Mèsa sens aver besonh de se servir de sa cròça, coma òm pòt lo veire dins la fotó junta.

La novèla s’espandiguèt lèu lèu dins lo vilatge e alentorn, e lo mond èran estabosits de viure un eveniment tant rare que malurosament s’ès pas jamai reprodusit a …Mèsa. Pr’aquò, podèm pas assegurar que lo Vatican e lo papa Pie X li balhèron lor benesida. N’avèm pas trapat traça.

Liure a cadun, segon sas conviccions, de creire o pas creire (qu’ aquò es  la question) a la bèla istòria, de las que fan levar  totjorn l’espèr d’una vida melhora.

Lo Cercle Occitan de Mèsa, el  vos désira una bona santat, una annada  2018 plan granada, una annada …miraclosa.


La miraculée de Mèze

A Mèze, une jeune-fille de seize ans, Marie-Louise

ROQUES, souffrait, la pauvre, d’un mauvais mal, l’ostéo-arthrite, et de tuberculose pulmonaire.

Dans l’espoir d’apaiser ses terribles douleurs et son handicap, sa famille lui fit faire un pèlerinage à Lourdes, pour aller prier la Sainte Vierge, comme tant et tant de fidèles le font encore aujourd’hui. Et voici que se produisit ce que les grands malades et handicapés désirent tellement sans oser l’espérer. La demoiselle se sentit tout d’un coup en meilleure forme, son handicap disparut, au point que l’on se mit à crier au miracle !

Marie-Louise revint à Mèze sans avoir besoin de se servir de sa béquille, comme on peut le voir  dans la photo jointe.

La nouvelle se répandit très vite dans le village et aux alentours,  et les gens étaient ébahis de vivre un événement si rare qui malheureusement ne s’est jamais reproduit à…Mèze.  Pour autant, on ne peut pas assurer que le Vatican et le Pape Pie X lui donnèrent leur bénédiction.  Nous n’en avons pas trouvé trace.

Libre à chacun de croire ou ne pas croire (puisque telle est la question) à la belle histoire, de celles qui font toujours lever un espoir d’une vie meilleure.

Pour sa part, le Cercle occitan de Mèze vous souhaite une bonne santé, une année 2018 fructueuse, une année…miraculeuse.