Mort de l’historien orientaliste Mézois André Miquel

L’universitaire, traducteur et écrivain Mézois, André Miquel est décédé le 27 décembre, à l’âge de 93 ans. Il était l’une des grandes figures des études arabisantes en France. Il s’est particulièrement investi pour susciter la curiosité envers le monde musulman et renforcer la compréhension mutuelle entre les deux cultures.
André Miquel est né à Mèze le . Il s’est notamment illustré pour ses travaux sur la géographie arabe médiévale, la poésie et la littérature arabe classiques et pour sa traduction des Mille et Une Nuits. Son intérêt pour le monde arabe remonte à un voyage au Maghreb gagné après son succès au concours général de géographie, en 1946, ainsi qu’à sa découverte du Coran dans la traduction de Claude-Étienne Savary.
Membre du conseil scientifique de l’Institut français d’archéologie orientale, du conseil de l’ordre national du Mérite et président de jurys nationaux de recrutement pour les différents niveaux de l’enseignement supérieur, André Miquel était également membre des comités scientifiques de plusieurs revues académiques.

L’hommage du Président de la République à André Miquel >>>