Nouvelles naissances d’hippocampes dans le port de Mèze

Le phénomène avait déjà eu lieu en juillet 2013. Il vient juste de se reproduire à la mi-juin 2017. Des centaines d’hippocampes sont nés dans le port de Mèze. En attendant de grandir un peu afin de gagner les eaux de la lagune de Thau, les petits « chevaux de mer » mesurant à peine plus d’un centimètre profitent de l’abri que constitue l’espace portuaire. Pour mémoire, le port de Mèze est équipé depuis plusieurs années de « Biohut », des nurseries artificielles fixées sur les quais afin d’offrir une protection aux jeunes poissons. De plus, dans le cadre de l’opération Port Propre, des efforts permanents sont menés par la Ville de Mèze pour limiter l’impact des activités portuaires et préserver la qualité du milieu lagunaire. Ces naissances répétées de l’espèce emblématique de la lagune de Thau démontrent que la gestion environnementale du port conduite par la municipalité porte ses fruits.

Découvrez les photos des jeunes hippocampes prises par Chakir El Abadi, capitaine du port de Mèze, dans l’enceinte portuaire :