Tennis club : réfection des courts en terre battue

de gauche à droite : Michel Tabu, trésorier du TCM, Didier Gillet, membre du bureau, Benoît Sol, adjoint au sport de la Ville de Mèze et Lionel Garcia, président du TCM.

La décision est actée. Les deux courts en terre battue du Tennis Club Mézois vont prochainement faire l’objet d’un chantier important de réfection. Lionel Garcia, président du TCM est satisfait « Il y a plusieurs années que nous attendions la remise en état de ces courts. Je suis heureux que ce projet soit enfin lancé. » Comme il le précise « Ce chantier était vraiment indispensable, non seulement pour la qualité du jeu, mais aussi et surtout pour la sécurité des pratiquants, grands et petits. »
Aspérités, dénivelés, lignes détériorées, nombreuses pierres affleurant la surface… Des années de jeu intensif et d’usures liées au vent et aux intempéries ont en effet rendu ces terrains impropres à une pratique tennistique sécurisée.
Le club a fait les choses dans les règles de l’art. Dans un premier temps, un diagnostic de l’état des terrains a été effectué à la suite d’un audit mené par des experts agréés de la Fédération Française de Tennis. Cette expertise a conclu sur la nécessité de reprendre entièrement deux des quatre couches qui composent un court en terre battue. Une entreprise spécialisée interviendra durant le mois d’avril pour la réfection complète des surfaces des deux courts et la pose de nouvelles lignes. Ces travaux devraient durer une semaine.
Le président du club précise que « Compte tenu l’importante fréquentation des courts et du nombre de nos adhérents (300 en 2019), cette réfection devenait impérative. Notre école de tennis comptant beaucoup d’élèves (135 jeunes) ainsi que 28 équipes engagées en compétitions, s’entraînent régulièrement. Nous organisons également plusieurs tournois, dont le tournoi Open d’été fréquenté par des joueurs numérotés Français ou internationaux (400 matchs toutes catégories comprises en 5 semaines en 2019). En cela, la qualité de nos courts en terre battue n’était plus adaptée. »
Benoît Sol, adjoint au sport se réjouit pour sa part de la réalisation prochaine de ces travaux financés par la Ville. « Je salue le dynamisme des dirigeants et des adhérents du TCM. Il est naturel que la Ville accompagne une association sportive qui, depuis des décennies, propose plusieurs approches de sa discipline : le loisir sportif, l’enseignement et la compétition. Au-delà de l’investissement de la Ville pour la réfection des courts, je souhaite désormais engager un travail avec les dirigeants afin que le service des sports puisse intervenir régulièrement dans l’entretien des terrains. »