« Vert Demain » : l’exemple de Mèze

Sous l’égide du Syndicat Mixte du Bassin de Thau (SMBT), les communes du pourtour de la lagune se sont engagées dans la démarche « Vert demain ».
Le but de ce programme est de limiter l’usage des pesticides et engrais dans les espaces verts, préserver la biodiversité mais aussi diminuer la consommation d’eau.
Le 13 novembre dernier, le SMBT a organisé une journée de formation destinée aux élus, responsables et agents des espaces verts des communes du territoire de Thau et portant sur l’utilisation de la gamme végétale méditerranéenne.
Les représentants de Balaruc-le-Vieux, Gigean, Loupian, Montbazin, Poussan ainsi que de la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée (qui a la compétence entretien des espaces verts), soit une trentaine de personnes, ont participé à cette journée.
Au programme, une matinée consacrée à la découverte de la pépinière Filippi, spécialisée dans la culture de gammes végétales vivaces adaptées au climat méditerranéen. L’après-midi, les participants ont pu assister à la visite commentée de deux espaces verts de Mèze récemment requalifiés : le jardin André Montet et le centre d’hébergement et de restauration le Taurus. Thierry Baëza, adjoint à l’environnement, Thierry Doenlen, responsable des espaces verts de la Ville de Mèze et Yann Bondon, agent des espaces verts de la Ville de Mèze, ont présenté à leurs homologues ces aménagements qui ont valeur d’exemple au sein de la démarche « Vert Demain ».