Journées du Patrimoine 2018 à la Chapelle des Pénitents

C’est sur le site de la chapelle des Pénitents que l’on a retrouvé les premières traces d’occupations de Mèze, probablement des populations phéniciennes, dès le 8ème siècle av. J.-C. Tout près de la chapelle un feu était entretenu pour éclairer le site et guider les navigateurs. La chapelle a toujours été une sentinelle et un phare. Bâtie en 1147, dédiée à saint Pierre, il subsiste du premier édifice les deux dernières travées des murs de la nef, ainsi que l’abside, dite en «cul-de-four». C’est le 20 août 1602 que la chapelle est donnée par l’évêque d’Agde à la confrérie des Pénitents blancs de Mèze pour s’y réunir et prier. Des travaux importants de reconstruction et d’agrandissement sont alors entrepris. Les textes les plus anciens se rapportant à la confrérie ont toujours donné à cette chapelle le vocable de Notre Dame ou Notre Dame des Battues. Les Pénitents leur donneront le nom de Notre Dame des 7 Douleurs ou de Bon Secours à partir du moment où ils se rattacheront à l’archiconfrérie romaine du Gonfalon en 1609. Durant la Révolution, la chapelle est désaffectée. Elle est utilisée comme hôpital militaire, lieu de réunion pour les assemblées populaires puis transformée en atelier de tonnellerie. En 1802 elle est rachetée et rendue à la confrérie des Pénitents qui la cèdera à son tour en 1972 à l’association diocésaine.

Désespéré par l’état de dégradation de l’édifice, un groupe de passionnés du patrimoine décide de fonder une association dont l’objectif est de collecter des fonds destinés à sauvegarder la Chapelle.  Cinq ans après sa création en 1988, l’association les Amis des Pénitents finance la restauration de l’intérieur de la Chapelle (Travaux de maçonnerie et d’électricité) pour un montant de 42 557€. Malheureusement cette première série de travaux n’a pas réglé l’ensemble des désordres qui n’ont cessé de s’accentuer. Les années suivantes une série de travaux d’entretien et de rénovation ont été réalisés pour un montant cumulé de 21 000€.

Symbole de l’identité cultuelle et culturelle de Mèze, la chapelle des Pénitents est aujourd’hui en très mauvais état. C’est le triste constat effectué par les représentants de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) et du Département de l’Hérault qui ont récemment visité l’édifice à la demande expresse de l’Association des Amis des Pénitents.

En 2017, notre association s’est alors rapprochée de la Fondation du Patrimoine qui a labellisé notre projet. Ce label a été obtenu grâce au diagnostic que nous avons fait réaliser par le cabinet d’architecture du Patrimoine Daedalus .

Le résultat de ce diagnostic est extrêmement préoccupant, nous devons redoubler d’efforts et recueillir des fonds pour qu’une intervention urgente et d’envergure puisse être réalisée pour un coût de 278 000 €.

Forte de 150 membres, l’association les Amis des Pénitents s’active pour trouver ces moyens financiers qui permettraient d’éviter un véritable péril à moyen terme. L’engagement des travaux ne pourra être effectif que tout autant qu’une aide pécuniaire conséquente sera attribuée à ce projet. Aujourd’hui le seul site sélectionné dans l’Hérault par la Mission Bern, le ministère de la Culture et la Fondation du Patrimoine pour participer aux bénéfices générés par le loto du Patrimoine est la Chapelle des Pénitents de Mèze.

Dans sa quête de fonds, l’association les Amis des Pénitents organise tous les étés depuis 1988 une exposition d’art contemporain et des concerts. Grâce à ces multiples opérations la Chapelle des Pénitents a été ré ouverte au public qui par cela même s’est réapproprié ce lieu vivant. Les critères de sélection de ces événements reposent sur : l’éclectisme, la tolérance, l’ouverture d’esprit et la mise en avant de talents confirmés ou en devenir. Ces manifestations culturelles modernes, classiques ou d’avants gardes ont pour but d’accueillir un public toujours plus nombreux et ainsi provoquer des rencontres dynamiques et conviviales. En 2018, par exemple nous avons organisé l’acte III de Sacré St Art avec Salamech (exposition d’art contemporain), le premier salon « du livre ancien et moderne des religions et de l’ésotérisme », des concerts : hommages à Barbara, Brassens, de musiques du monde, de jazz et des chœurs.

A l’issue des travaux le site alors sécurisé permettra d’organiser de nouvelles formes de manifestations qu’actuellement nous limitons par obligation. Ainsi, la tribune et le jardin suspendu au dessus de l’étang de Thau pourront être mis en valeur et utilisés pour donner plus d’éclats à nos événements. Le fruit de ces opérations permettra de constituer un fond destiné à pérenniser les actions de sauvegardes futures.


PROGRAMME DES JOURNÉES DU PATRIMOINE

Samedi 15 septembre

Visite guidée de l’exposition Sacré ST Art acte III – 17h

Dimanche 16 septembre

Visite guidée de la Chapelle et historique de la confrérie des Pénitents – 10h

Visite guidée de l’exposition Sacré ST Art Acte III – 11h

Visite guidée de la Chapelle et historique de la confrérie des Pénitents – 16h

Visite guidée de l’exposition Sacré ST Art  Acte III – 17h

Inscriptions au Service Culturel de la ville de  Mèze au  04.99.02.22.01 ou g.bastide@ville-meze.fr
Entrée : 5€ par personne