Mèze actu

Vacances scolaires : la Ville accueille les enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise

Depuis le 12 avril, le service jeunesse de la Ville de Mèze a mis en place un accueil destiné aux enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire pour les vacances de Printemps. Tous les jours, 20 enfants sont accueillis au centre de loisirs L’île mystérieuse. Au programme : détente, jeux, danse, chant et sport. Les animateurs de la Ville assurent un accueil ludique de qualité pendant ces vacances un peu particulières.

Vaccination et confinement :
le CCAS au plus proche des séniors

Les agents du CCAS de la Ville de Mèze sont sur le pont quotidiennement, depuis plusieurs mois, pour assister les seniors dans leur prise de rendez-vous au centre de vaccination de Sète. A ce jour, près de 1100 personnes ont contacté le CCAS pour être accompagnées dans leur démarche. Elles ont quasiment toutes pu être vaccinées.

Par ailleurs, une équipe est mobilisée pour contacter les 220 Mézois inscrits sur le registre des personnes vulnérables. « L’objectif est de prendre des nouvelles, savoir si les personnes sont vaccinées, si elles ont besoin d’une aide éventuelle, être à leur écoute et répondre à leurs questions. Plusieurs agents d’autres services, notamment des crèches et du centre de restauration le Taurus, sont venus volontairement en renfort pour mener cette mission essentielle » explique Bernard Charbonnier, adjoint à la solidarité.

La Ville de Mèze met à disposition de ses administrés un « registre plan d’alerte et d’urgence » sur lequel peuvent s’inscrire les personnes âgées de plus de 65 ans, les personnes de plus de 60 ans reconnues inaptes au travail ou les personnes en situation de handicap lorsqu’elles sont fragiles et isolées et qu’elles vivent à leur domicile. Lors de situations d’urgence, comme une période de confinement, un contact périodique est organisé afin de s’assurer du bien-être et de la sécurité des personnes inscrites. En cas de difficultés, l’intervention des services sociaux et sanitaires sera favorisée afin d’apporter une aide et un soutien à domicile de ces personnes. Plus d’info sur ce dispositif ici .

50 tamaris en bord d’étang

Plusieurs dizaines de tamaris matérialiseront les cheminements piétons en bord d’étang et autour du terrain de tambourin.

La Ville de Mèze continue à embellir et à arborer les espaces publics. Les services municipaux des espaces verts et de la voirie sont en train de planter une longue allée de tamaris entre l’étang et le terrain de tambourin. Une cinquantaine de spécimens sur tige ou buissonnants permettront de matérialiser visuellement le cheminement piéton qui longe l’étang et l’Allée Pinchard, de part et d’autre du terrain. Cette essence a été choisie spécifiquement pour ce site, à proximité immédiate de la lagune de Thau car le tamaris est un arbre particulièrement adapté aux milieux salins.

Info travaux : rue Sadi Carnot

Le programme de réfection des voiries de Mèze se poursuit. La Ville de Mèze entreprendra des travaux rue Sadi Carnot à compter du 26 avril 2021. Un nouveau revêtement sera posé sur la chaussée.

Le chantier durera environ une semaine. Durant les travaux, le stationnement sera interdit sur l’ensemble de la rue. La voie sera fermée à la circulation en journée, de 8h à 18h et ouverte en soirée.

Navette maritime Sète – Mèze :
6 mois de test grandeur nature

Une liaison de transport public Sète – Mèze sans bouchon ni feu rouge, avec pour seul paysage, les eaux de la lagune de Thau. Cette promesse sera bientôt une réalité grâce au lancement du bateau-bus par Sète agglopôle Méditerranée.

Le service de navette maritime va faire l’objet d’un test grandeur nature d’une durée de six mois, du 7 juin au 27 novembre 2021. La traversée durera environ 35 minutes entre le quai Descournut à Mèze et le quai de la gare de Sète (avant le pont de la gare). Le rythme des voyages sera de 7 allers/retours quotidiens avec des horaires adaptés aux travailleurs et en phase avec les horaires de trains. Le bateau-bus fonctionnera 6 jours sur 7 et 7 jours sur 7 en juillet et août.

Un navire de 95 places dont 70 couvertes

François Commeinhes, président de SAM et Henry Fricou, maire de Mèze, lors d’un essai de traversée Mèze-Sète à bord du bateau-bus Canauxrama V.

La navette maritime sera assurée par la société Sète Croisières à bord du Canauxrama V, un navire d’une capacité de 95 places, dont 70 entièrement couvertes. Il sera accessible aux personnes à mobilité réduite. Un espace est prévu à l’arrière du bateau pour l’embarquement des vélos, poussettes… une nouvelle alternative de transport public Cette phase expérimentale sera mise à profit pour évaluer l’incidence des conditions météo sur les temps de trajets, le profil et les attentes des passagers, les temps d’embarquement et de débarquement etc., et, à terme, pour envisager la pérennisation de la navette maritime Sète – Mèze comme une nouvelle alternative au réseau de transport de l’Agglo.


 

 

 

 

 


 

 

 

 

 


Comme au « bon vieux temps » des bateaux à vapeur

À la fin du XIXe siècle, à la grande époque de la tonnellerie, une ligne de bateaux à vapeur effectuant la liaison Mèze-Cette est créée. Durant plus de 60 ans, les navires assuraient, six fois par jour, le transport de futailles et de passagers. Ces bateaux appartenant à la Société Maritime de Mèze pouvaient embarquer une centaine de passagers. Sur la façade de l’ancien Café Gallet, place Camille Vidal, l’enseigne du « Bureau des bateaux à vapeur » a été conservée. Après-guerre, la concurrence du transport routier a eu raison de la liaison maritime. Un seul bateau a continué à assurer le transport jusqu’en 1951.

Centenaire Brassens : l’Agglo lance un appel à projets

A l’occasion des 100 ans de sa naissance, le poète Georges Brassens va être mis à l’honneur. De nombreuses manifestations rythmeront l’année 2021, organisées en collaboration avec le tissu associatif local, particulièrement riche.
A cette occasion, Sète agglopôle Méditerranée lance, à partir de ce jeudi 15 avril, un appel à projets à destination des associations des 14 communes du territoire.
Une enveloppe globale de 70 000 € (5 000 € par commune) y sera consacrée. Le budget alloué pourra s’élever jusqu’à 5 000 € pour les projets portant une création artistique. D’autres projets pourront être financés entre 500 € minimum et 1 000 € maximum.

Téléchargez le règlement ===> https://bit.ly/3uFiUyS  qui détaille les types de projets recherchés, les critères de sélection et les éléments à fournir et déposez votre dossier avant le 10 mai 2021 à l’adresse mail suivante : centenairebrassens@ville-sete.fr

Les projets retenus seront dévoilés le vendredi 28 mai 2021.

Mettez la cavalcade à l’honneur

Les contraintes sanitaires ne permettront malheureusement pas d’organiser le traditionnel corso cher au cœur des Mézois. Cependant, le service festivité et les acteurs de la cavalcade proposent un corso alternatif, différent qui donnera à Mèze un air de fête malgré la crise actuelle. Exposition photos, vidéos et rendez-vous interactifs animeront les journées des 1er et 8 mai. La Ville de Mèze propose, comme l’année dernière, à tous les amoureux du corso et à tous les habitants, petits, grands, jeunes et moins jeunes, de participer à  une cavalcade virtuelle avec déguisements, chorégraphies et surtout, bonne humeur !  Les participants doivent envoyer, le lundi 26 avril au plus tard, une petite vidéo ou quelques photos d’ambiance : contact@ville-meze.fr.

Les vidéos et les photos doivent être horizontales. Si votre fichier vidéo est trop lourd (+ de 8 Mo) pour être envoyé par email, merci de le transmettre par Wetransfer : https://wetransfer.com/

Interventions sur l’éclairage public

Si les lumières sont allumées en plein jour dans certains quartiers de Mèze, c’est parce que l’entreprise Citelum, sollicitée par la Ville de Mèze, mène une opération de maintenance des luminaires dans la commune. Cette entreprise procède à des interventions de nuit tous les mois pour  définir la liste des luminaires à réparer. Le bon entretien des lumières sur le domaine public permet à la fois de réduire la consommation d’énergie, de fournir un niveau d’éclairage adapté et de garantir le confort et la sécurité des habitants.

Coup de peinture sur le mobilier urbain

Bancs, totems lumineux, piquets, potelets, barrières… les agents municipaux procèdent actuellement à la rénovation du mobilier urbain abimé par les aléas du temps. Soleil, embruns, sable et vent ont en effet mis à rude épreuve les équipements municipaux. Avant l’arrivée des beaux jours, l’équipe du service voirie est sur le pont pour réparer, nettoyer, poncer et peindre le mobilier endommagé.

Vignobles gelés : Henry Fricou rencontre les viticulteurs

Henry Fricou, maire de Mèze et Philippe Garces, conseiller délégué à l’agriculture ont rendu visite à Julie Benau et Jean-Baptiste de Clock, propriétaires des domaines de Creyssels et Font Mars

Le constat est terrible. Quelques heures d’un froid intense ont suffi à anéantir une grande partie du vignoble mézois. Cet épisode de gel exceptionnel pour la saison est arrivé au pire des moments. Celui où les bourgeons qui donneront les fruits venaient de sortir.
Déjà fortement pénalisée par la crise sanitaire, c’est toute la profession viticole qui est à nouveau très durement touchée.
Henry Fricou, maire de Mèze et Philippe Garces, conseiller délégué à l’agriculture, se sont rendus, ce 9 avril, sur deux domaines viticoles de la commune afin de prendre la mesure de la catastrophe.
Julie Benau, propriétaire du domaine de Creyssels et Jean-Baptiste de Clock, propriétaire du domaine de Font Mars ont dressé un état des lieux catastrophique. Des parcelles gelées entre 70% et 100%, des jeunes plans détruits et même, une récolte 2022 compromise. Ce désastre s’ajoute à une période très difficile pour tout le secteur en raison de la pandémie qui a fortement impacté la vente, aussi bien sur le marché national qu’à l’exportation.
Hier soir, en conseil communautaire, Henry Fricou est intervenu afin que des mesures de soutien puissent être prises par Sète agglopôle.


Les agriculteurs d’ores et déjà appelés à déclarer leur sinistre

Direction Départementale des Territoires de la Mer de l’Hérault (DDTM 34) a déjà mis en place un dispositif. Afin de recenser l’ensemble des dégâts, un questionnaire a été mis en ligne par la chambre d’agriculture de l’Hérault : Cliquez ici >>>

Il est essentiel que tous les agriculteurs sinistrés y apportent leur contribution. Ce recensement permettra le déclenchement des mesures d’aides comme l’exonération de la Taxe sur le Foncier Non Bâti, la prise en charge partielle des cotisations sociales, etc…
Par ailleurs, une procédure de reconnaissance pour les calamités agricoles est également mise en œuvre. Elle vise à prendre en compte les pertes de fonds sur la vigne (pieds gelés qui doivent être remplacés) et la perte de récolte en arboriculture.
La DDTM 34 précise que les communes n’ont pas de démarche particulière à entreprendre pour être reconnues sinistrées au titre des calamités agricoles. Ce sont les données de Météo France qui détermineront automatiquement le classement des communes concernées.


 

Agriculture : la valorisation du Mas de Garric à l’étude

Dernièrement, une délégation d’élus mézois a été accueillie par le maire de Fabrègues, Jacques Martinier, pour visiter le domaine de Mirabeau. Ce pôle d’excellence agroécologique rassemble plusieurs agriculteurs qui travaillent en coopération pour proposer des produits locaux bio et solidaires. Un projet novateur et pilote en faveur de la reconquête de la biodiversité.

Lysiane Estrada, adjointe à la transition écologique, Philippe Garces, conseiller délégué à l’agriculture et Jean-Marc Llopis, conseiller délégué au pastoralisme ont aussi rencontré Thomas Richaud, directeur des Jardins de Cocagne. Il dirige un chantier d’insertion qui permet à un public en difficulté social de se reconnecter avec la vie active à travers la production et la vente de légumes bio. Il développe également des techniques innovantes, en lien avec les établissements de recherches scientifique et agronomique. Ce projet, porté par la Ville de Fabrègues, pourrait avoir valeur d’exemple pour Mèze. La Ville affiche en effet une volonté forte de mener une politique ambitieuse en faveur d’une agriculture vertueuse.

Une réflexion est menée depuis fin 2020 pour rendre au Mas de Garric sa vocation agricole et en faire une réserve naturelle d’une centaine d’hectares.

Un état des lieux des terrains agricoles ou naturels communaux a déjà été effectué en concertation avec les différents exploitants ainsi qu’avec les chasseurs. Une rencontre est aussi prévue avec l’Office Français de la biodiversité.

Le projet de la Ville de Mèze s’inscrit enfin dans les actions portées par Sète agglople pour reconquérir et protéger les terres cultivables au bénéfice d’une agriculture raisonnée en circuits courts, préserver le potentiel de production agricole du territoire et veiller à la qualité des paysages naturels et ruraux.

Tennis club : les courts en terre battue en réfection


Une entreprise spécialisée intervient actuellement sur les courts en terre battue du TC Mèze. Cet important chantier, pris en charge par la Ville de Mèze, comprend la réfection complète des surfaces, la pose de nouvelles lignes et le remplacement des poteaux des filets. Des années de jeu intensif et d’usures liées au vent et aux intempéries avaient en effet rendu ces terrains impropres à une pratique tennistique sécurisée. Benoît Sol, adjoint au sport, explique : « Ces travaux étaient devenus une nécessité pour les nombreux pratiquants du club (300 en 2019). Le club a fait appel à un audit d’experts agréés par la Fédération Française de Tennis. Il a conclu à la nécessité de reprendre entièrement deux des quatre couches qui composent un court en terre battue. Je me réjouis que ces travaux, attendus depuis si longtemps, puissent enfin aboutir. »

Collecte pour les étudiants : record de générosité

Depuis dimanche 5 avril, la Ville de Mèze organise une collecte sur le marché pour donner un coup de pouce aux étudiants en cette période difficile. De nombreux Mézois, et habitants des villages voisins, ont répondu présent à ce rendez-vous solidaire : plusieurs caisses de produits alimentaires non périssables, gourmandises, produits d’hygiène, tickets resto, fournitures de bureau seront livrées à l’association Le Sac Solidaire Etudiant 34 à l’initiative de cette démarche.

La collecte continue durant les marchés des 11 et 15 avril prochains sur un stand de la Ville de Mèze situé place des Micocouliers.