Mèze actu

La Ville racontée par les séniors

.
En juillet, l’association FeelU avait proposé aux Mézois de plus de 50 ans de participer à la création d’un média immersif au cœur de la mémoire de la commune, en partenariat avec le CCAS de la Ville de Mèze. Plusieurs seniors de l’Ehpad Le clos du moulin ont raconté leurs histoires et partagé leurs souvenirs mézois à bord de la caravane « Paulette », le studio d’enregistrement mobile de FeelU. Vendredi 13 septembre, l’association a présenté la restitution de ce projet aux résidents de l’Ehpad à bord de cette caravane immersive. Le film 360° « Raconte-moi Mèze » a été projeté en voyage immersif. Des masques de réalité virtuelle ont permis à chacun de se plonger un peu plus dans l’histoire des habitants. Ce support pourra être transmis à toutes les générations.

Markethon de l’emploi : une occasion pour trouver des offres d’emploi

Le COMIDER (Comité pour le Développement de l’Economie Régionale en Languedoc Roussillon), qui regroupe des retraités bénévoles, organise jeudi 26 septembre 2019, un « Markethon » de l’emploi.

Le Markethon de l’emploi est ouvert à tous les chercheurs d’emploi, volontaires, tous âges, tous profils. Il s’agit d’une course à l’emploi, collective et solidaire, dont le but est de ramener, en une seule journée, des propositions d’emploi.

Les personnes, en équipe de 3 ou 4, doivent prospecter l’ensemble des entreprises d’une zone géographique attribuée, dans le but de révéler des « emplois cachés », c’est-à-dire qui n’ont pas encore été affichés ou publiés. Le fait d’être en équipe de 3 ou 4 personnes facilite la démarche en donnant une meilleure assurance et confiance.

Les inscriptions pour cette journée, seront réalisées par le COMIDER, lundi 23 septembre de 9h à 12h, à la salle René Michel du CCAS de Mèze.

Foule et émotions pour la bénédiction des embarcations de la SNSM

Plusieurs centaines de personnes ont assisté à la bénédiction des nouvelles unités affectées à la station mézoise de la SNSM, samedi 14 septembre, par Yvon Quissargues, curé de la paroisse de Mèze, accompagné des marraines des bateaux Sandra et Jade Goutières et Martine Falcon, présidente des pensionnés de la marine.

Ce matériel récent et performant permettra aux sauveteurs en mer d’intervenir encore plus efficacement pour porter secours, comme ils le font depuis une cinquantaine d’années, à tous les pêcheurs, conchyliculteurs ou plaisanciers en difficulté sur la lagune de Thau. Cet équipement apporte un plus en termes de sécurité et de rendement. Une porte située au niveau de l’eau permet un accès direct, aussi bien pour les plongeurs que pour les personnes secourues.

Dans son discours, Luc Jeanjean, président de la station SNSM de Mèze, a tenu à rendre hommage à Philippe Goutières, sauveteur dans l’équipage de Mèze pendant de nombreuses années et décédé en 2014.

Le président national de la SNSM était présent ainsi que l’adjoint du préfet maritime de la Méditerranée, le directeur du CROSS MED (direction interrégionale de la mer Méditerranée), l’administrateur des affaires maritimes, l’inspecteur de la SNSM méditerranée, le colonel de gendarmerie, le vice-président du conseil régional Cepralmar, la conseillère départementale, le 1er vice-président de l’agglopôle du bassin de Thau et maire de Mèze et les maires du bassin de Thau.

La vedette SNS 265, Philippe Goutières et le semi-rigide SNS 717 Bassin de Thau, le bateau de promenade Le Millésime, des embarcations et plaisanciers, ont ensuite investi l’étang en formant un cortège maritime jusqu’au milieu de l’étang pour déposer une gerbe en hommage aux marins disparus.

La fin de matinée s’est terminée par un vin d’honneur offert par la Ville de Mèze.

Restaurant municipal : l’engagement écologique

La Loi EGALim prévoit la mise en œuvre de nouvelles obligations pour les professionnels de l’alimentation. Elle devrait imposer, entre janvier 2020 et juillet 2021, des restrictions sur l’utilisation des contenants alimentaires et ustensiles plastique à usage unique. Engagé depuis plusieurs années dans une « démarche qualité », le service municipal de restauration scolaire a largement anticipé les principales évolutions inscrites dans cette Loi pour une alimentation saine et durable.

Ainsi, depuis plus de quatre ans, le service municipal de restauration scolaire n’utilise plus aucun ustensile en plastique, ni aucun contenant alimentaire de cuisson, de réchauffe et de service en matière 100 % plastique dans les cantines.

Plus de plastique… des verres en verre.

La suppression des gobelets en plastique

Le restaurant municipal cesse l’utilisation de gobelets en plastique pour les apéritifs publics. L’expérience, menée depuis plusieurs années, d’usage de gobelets en plastique réutilisables n’a pas été satisfaisante. Cette solution n’est pertinente que pour la vente de boissons avec demande de caution comme lors de grandes manifestations telles que le Festival de Thau, la Fête de l’Huître, le corso, etc… Mais si elle constitue un véritable progrès face aux gobelets plastique à usage unique, elle n’est pas non plus la solution idéale en matière d’environnement.

Il faut en effet prendre en compte les consommations en eau et en énergie nécessaires au lavage dans les conditions d’hygiène réglementaires, ainsi que la toxicité du polypropylène après quelques utilisations. Et surtout, pour être plus écologique qu’un gobelet à usage unique, le gobelet réutilisable doit servir un grand nombre de fois pour compenser l’empreinte carbone de sa production et de son éventuel recyclage (il lui faut 500 ans pour se dégrader en décharge).

Une autre solution a été expérimentée lors des manifestations locales : celle des gobelets à usage unique compostables (amidon de maïs). Mais ces derniers ne se dégradent pas parfaitement dans des conditions naturelles.

Devant ce constat, et en attendant le gobelet écolo miracle, le service municipal de restauration a décidé de revenir aux bonnes vieilles méthodes. Les cocktails et apéritifs seront servis dans des verres… en verre ! Un matériau noble, propre et recyclable à l’infini.

Sol neuf et clim pour la salle de danse

Les 130m² de sol de la salle de danse Francis Jeanjean, rue de la méditerranée, ont été rénovés pour une meilleure pratique des activités sportives : le pilate, la gymnastique et surtout la danse. En effet, cette discipline demande un sol adapté à toutes les chorégraphies. Le revêtement installé, conçu par des spécialistes de renommée nationale, atteint un niveau de confort et de sécurité conforme aux normes des sols sportifs intérieurs et sols multisports intérieurs. Il permettra une meilleure adhérence, une plus grande stabilité des appuis, une excellente absorption des chocs et des glissances. La salle sera également équipée d’une climatisation réversible avant la fin de l’année 2019. A travers les associations mézoises : l’ASCM Gym, Corpedie’M et  Blues Calypso, plus de 400 sportifs utilisent cette salle du 1er septembre au 30 juin. Le montant de ces investissements s’élève à 19 000€.

Après l’incendie, la solidarité

Le président de la SAM, les maires de Loupian, Bouzigues et Mèze
constatent les dégâts après l’incendie de dimanche.
Une laveuse et des agents du service de propreté urbaine de la Ville de Mèze mise à la disposition de la commune de Loupian

Après le terrible incendie qui a touché les communes de Loupian et de Bouzigues, l’heure est aux constatations et à la remise en état.
Dans l’après-midi de mardi, le président de Sète agglopôle Méditerranée et le maire de Mèze sont allés rencontrer les maires de Loupian et de Bouzigues afin de se rendre compte, in situ, de l’étendue des dégâts et leur exprimer toute leur solidarité.
Ainsi, à la demande du maire de Loupian, une laveuse et une équipe d’agents municipaux du service de propreté urbaine de la Ville de Mèze ont été mises à la disposition de la commune voisine afin de participer activement au nettoiement des voiries souillées par l’incendie.

La Ville lutte de façon écologique face aux nuisibles

Le service municipal des espaces verts continue la lutte écologique contre la chenille processionnaire du pin. Les agents construisent et installent des nichoirs à mésanges dans toute la Ville. Ces oiseaux affectionnent particulièrement les chenilles et peuvent en consommer jusqu’à 800 par jour lors de leur nichée.

Concernant les moustiques, une autre solution respectueuse de l’environnement est mise en place à Mèze : l’installation de nichoirs à chauve-souris. Ce petit mammifère peut avaler jusqu’à 2 000 moustiques par nuit. Le service espaces verts crée une véritable médiation pour que la population puisse elle aussi lutter face à ces nuisibles. Ils interviennent dans les écoles, auprès des ados de l’espace jeunes, participent aux évènements environnementaux organisés par la Ville et rencontrent les Mézois dans le cadre du concours fleuri.

Les oiseaux  et les chauves-souris ne sont plus les seuls hôtes du jardin à bénéficier de nichoirs : désormais, les insectes auxiliaires ont eux aussi droit à des hôtels, c’est-à-dire des abris destinés à les attirer, les retenir et leur offrir un gîte leur permettant de se reproduire. Ils sont très utiles pour lutter contre les parasites du jardin. Le service espaces verts est intervenu dans les écoles pour créer des abris avec les enfants.

Depuis 2017, 81 nichoirs à mésanges, 46 nichoirs à chauve-souris et 2 hôtels à insectes ont été installés à Mèze.

Chacun peut participer à cette lutte écologique en fabricant et en installant un nichoir près de chez lui. Des plans très simples à réaliser sont disponibles sur Internet : http://nichoirs.net/page4.html et http://www.dsne.org/2006/04/12/comment-construire-un-nichoir-a/

Un nouveau sol pour le gymnase Gérard Rigal

La Ville de Mèze procède actuellement au remplacement des 990 m² de surface au sol du gymnase Gérard Rigal. L’ancien revêtement était vieillissant et en mauvais état. Cette amélioration était devenue nécessaire pour une pratique sportive dans ses conditions optimales. Le nouveau revêtement permettra un meilleur amortissement, de meilleurs appuis et un rebond de balle parfait. Ecoliers, collégiens, associations locales… des centaines de sportifs mézois pratiquent leur discipline sportive dans cette salle tout au long de l’année. Le montant de cet investissement s’élève à 100 000 €.

Des vannes antipollution sur le port

Dès le 16 septembre, sur le quai Descournut, débutera le chantier d’installation d’un nouveau dispositif qui permettra l’obturation préventive du réseau pluvial en cas de déversement accidentel d’effluents pollués.
Deux vannes anti-pollution (ou martelières) vont ainsi être installées sur les exutoires d’eaux pluviales du port au niveau du quai longeant la place des Tonneliers. Elles pourront être actionnées en cas de pollution du réseau. C’est Sète agglopôle Méditerranée qui, à la demande du maire de Mèze, finance cet équipement dont le coût atteint 50 000 euros.
Cette installation constituera un outil supplémentaire important pour la préservation du milieu marin.
Le chantier devrait durer environ une semaine.

Rue du barreau, plus belle rue fleurie 2019


La rue du barreau conserve son titre ! Vendredi 6 septembre, à l’occasion de la fête de la rue, le maire de Mèze, entouré d’élus du conseil municipal et de nombreux riverains, a inauguré la banderole de « plus belle rue fleurie 2019 ».  Ses habitants, du cru ou récemment installés, bichonnent, fleurissent et entretiennent cette rue avec beaucoup de passion.

Voile : Mèze accueille une régate de prestige

Le coup d’envoi de la finale du championnat de France habitable entreprises a été officiellement donné, jeudi soir, par Bernard Fourcade, président du Yacht Club de Mèze et Henry Fricou, maire de Mèze.
17 voiliers de course, soit environ 120 régatiers, participent à cette compétition de haut niveau qui se déroulera jusqu’à dimanche face à la plage du Taurus. Les conditions météo particulièrement musclées promettent un très joli spectacle.
L’épreuve est organisée par le Yacht Club de Mèze, sous l’égide de la Fédération Française de Voile, en partenariat avec la Ville de Mèze et avec le concours de nombreux bénévoles issus des clubs de voile du bassin de Thau.

Le CMJ collecte pour la bonne cause

Les enfants du conseil municipal des jeunes se mobilisent pour une action sociale, locale et internationale. Une collecte de fournitures scolaires était organisée mercredi 4 septembre à Carrefour Market au profit de familles de la région et de l’association humanitaire mézoise « Boule de neige en Afrique » pour les enfants du Sénégal. Cette collecte continue jusqu’au 16 septembre dans les établissements scolaires de la commune et à l’espace jeunes.

Bus des aidants : vous aidez un proche, des solutions existent

L’Action sociale de la fédération Agirc Arrco expérimente un nouveau dispositif en faveur des proches aidants sur le département de l’Hérault.

Ce programme consiste en un Espace d’accueil, de conseil, d’information et d’orientation destiné aux proches aidants et propose un accompagnement personnalisé par un professionnel expert.

Nous organisons un service itinérant grâce à un véhicule qui se rendra dans différentes communes de l’Hérault, notamment à Mèze, une fois par mois.

Cet accueil permettra d’assurer un suivi et un accompagnement personnalisé des aidants de personnes dépendantes du fait de l’âge, d’un handicap ou d’une maladie. 

De ville en ville nous venons à votre rencontre…

A Mèze, nous vous accueillons à bord du véhicule de l’espace aidants sur la place des Micocouliers jeudi 12 septembre de 8h30 à 13h30.

Pour en savoir plus, téléphonez au 09 69 39 09 98

>>téléchargez le flyer

Rentrée 2019 : 1030 élèves dans les écoles de la ville

Lundi 2 septembre, 1030 élèves ont rejoint les écoles de la ville. Les écoliers, accompagnés de leurs parents, attendaient impatiemment l’ouverture des portes.

Henry Fricou, maire de Mèze et Aïssa Doulat, adjoint délégué aux affaires scolaires, Mireille Lourdou, première adjointe au maire, ont fait le tour des écoles pour souhaiter une bonne rentrée aux directeurs, aux directrices, à toute l’équipe enseignante et aux élèves.

Cette année, on compte, pour les écoles publiques Jules Verne, Clemenceau, Coty, Hélianthe, 12 classes maternelles et 23 classes élémentaires. L’école privée occitane Calandreta compte 6 classes. 47 enseignants assurent les cours sur l’ensemble de ces écoles, aidés par 14 Atsem, et 11 agents d’entretien.

Cette rentrée est marquée par l’ouverture d’une classe maternelle à l’école Jules Verne. A noter aussi, la fin des travaux de menuiseries extérieures à l’école Hélianthe et la pose de pergolas afin de couper les rayons du soleil et permettre de réguler la température à l’intérieur des classes.

La Ville a mis à disposition un Tableau Numérique Interactif (TNI) à l’école Calendreta. Dans cette même école, un service de périscolarité est désormais en place le matin (dès 7h30) et le soir (jusqu’à 18h30).

Attention également à l’adaptation du sens de circulation aux heures d’ouvertures des écoles du groupe scolaire Jules Verne pour plus de sécurité et de fluidité. (>>voir article « adaptation du sens de circulation aux heures d’ouvertures des écoles).

La rentrée 2019 s’est ainsi passée dans la sérénité et avec le sourire, où petits et grands ont eu plaisir à se retrouver.