Mèze actu

Opération nettoyage à la ZAC des Costes

Lors de la réunion de quartier qui a rassemblé les riverains de la Zac des Costes en avril dernier, le maire, Henry Fricou s’était engagé à répondre favorablement à la demande portant sur le nettoyage et l’entretien des espaces verts de cet ensemble résidentiel.
Les actes ont été joints à la parole, en début de semaine. Deux équipes, l’une dépêchée par la société Hectare et l’autre par le service de propreté de la Ville de Mèze, ont travaillé sur place durant deux jours afin de collecter tous les détritus jetés dans les espaces verts, élaguer l’ensemble des massifs de végétation et nettoyer trottoirs et chaussée de tout le quartier.

Un autre dossier avance pour les habitants de la Zac des Costes. A l’occasion de cette même réunion de quartier, le maire avait proposé d’améliorer les problèmes de stationnement en permettant le libre accès au parking existant. L’acquisition de cet espace par la Ville est actuellement ralenti pour des questions administratives. Afin d’accélérer le processus d’ouverture de ce parking au public, la municipalité a décidé de passer une convention avec la société propriétaire de terrain. Cela devrait aboutir rapidement.

Contournement routier de Mèze : il est urgent d’agir !

Le contournement routier de Mèze est un vieux dossier sur lequel la ville de Mèze interpelle régulièrement le Département de l’Hérault, collectivité en charge des aménagements sur la RD 613. 
Ce fut encore le cas, il y a quelques semaines, quand la fermeture de l’A9 a provoqué de grosses perturbations sur la traversée de la ville.

Le sujet à de nouveau fait l’objet d’un débat et d’une mise au point du maire de Mèze lors de la séance du conseil municipal qui s’est tenue le 17 octobre.

Aujourd’hui, le Conseil départemental prétend que « l’urbanisation non maîtrisée de la ville oblige à passer par Loupian » et que les difficultés viennent de là. Il indique en outre que « le maire de Loupian est opposé au projet de tracé qui passerait en partie sur sa commune ». 

  • Est-il vrai que l’urbanisation de Mèze empêche la réalisation d’un contournement ?

Faux !
Le Plan Local d’Urbanisme de la ville intègre le tracé de contournement proposé et approuvé par le Département. La Zac des Costes, en limite avec le tracé de la future déviation, a, elle aussi, été réalisée avec l’avis favorable du Département. Rien dans le développement urbain de la commune (réalisé ou à venir) ne fait obstacle à l’aménagement du contournement routier du centre-ville. Un travail a été engagé par le Département de l’Hérault dès 2014 sur le futur chantier de la déviation. Plusieurs réunions ont eu lieu à Montpellier auxquelles a participé l’adjoint à l’urbanisme de la Ville de Mèze. Des études d’impacts ont également été menées par le Conseil départemental, signe que le dossier était sur les rails. A l’époque l’urbanisation sur cette zone était absolument identique à la situation actuelle. Et pourtant, le Conseil départemental ne parlait pas d’urbanisation non maîtrisée. 

  • Est-il vrai que le maire de Loupian s’oppose au passage de la déviation sur sa commune ?

Faux !
Le maire de Loupian a réaffirmé, par courrier au maire de Mèze, qu’il n’était pas hostile au passage du contournement sur le territoire de sa commune, rappelant au passage qu’il avait même proposé un tracé au Département de l’Hérault.

Pour des raisons qui ne sont pas clairement exprimées, ce travail préparatoire s’est brusquement arrêté il y a deux ans. Le Conseil départemental semble ne plus vouloir donner suite à ce projet pourtant majeur pour les habitants de Mèze. 

En conseil municipal, Henry Fricou a donc réaffirmer avec force sa demande au Conseil départemental de reprendre les études sur la déviation de Mèze et d’inscrire son financement dans son budget.

Pourquoi la réalisation du contournement de Mèze est-elle urgente ?

Le contournement de Mèze est un dossier urgent à plusieurs titres : lutter contre la pollution au cœur des quartiers habités et les problèmes sanitaires qu’elle engendre, assurer la sécurité des riverains et des usagers de la RD613, fluidifier le trafic, réduire les nuisances sonores, valoriser une artère majeure de la ville et vitaliser son commerce.

La pollution
Une étude a été menée par Air Languedoc-Roussillon en 2013 et 2014, à Mèze, sur la RD613. Elle a apporté la preuve scientifique du lien entre la densité de la circulation, et notamment du transport routier, et la pollution de l’air observée le long de cet axe. Cette campagne de mesure met en évidence la nécessité absolue, pour des raisons sanitaires, d’éloigner le trafic des camions des zones à forte concentration de population. Seule la réalisation du contournement de Mèze permettrait de préserver la population de Mèze des problèmes sanitaires liés à la circulation continue des poids-lourds.

Une traversée dangereuse
La traversée de Mèze par des centaines de poids-lourds et convois exceptionnels représente un danger réel. Des drames ont déjà eu lieu. Une simple défaillance technique sur un véhicule pourrait avoir des conséquences désastreuses, surtout s’il transporte des matières dangereuses.

Un axe saturé
Le trafic sur la RD613 peut atteindre le chiffre impressionnant de 26.000 véhicules par jour, avec un taux très important de poids-lourds. Un tel trafic provoque de nombreux ralentissements, notamment en période estivale, et perturbe la circulation des véhicules de transports en commun.

Une nuisance sonore permanente
Compte tenu de la quantité de poids-lourds qui empruntent cet axe, les riverains sont soumis en permanence à un volume sonore important qui nuit à la qualité de vie.

Un obstacle à la revalorisation du quartier
Les contraintes liées au passage des véhicules lourds et en particulier des convois exceptionnels empêchent la réalisation d’aménagements d’embellissement du quartier. Le transfert d’un trafic de transit sur un nouvel axe de contournement permettrait de rendre toute son attractivité à la traversée de Mèze et d’engager sa revalorisation, à l’image de ce qui a été fait sur l’avenue du général de Gaulle. Ce dont pourraient profiter les habitants, les commerçants qui bordent cet axe et l’ensemble de la population mézoise.

La rue du Barreau à l’honneur

La rue du Barreau a été élue Plus belle rue fleurie 2018 par le jury du concours fleuri organisé par la Ville de Mèze. Mardi 16 octobre, le maire, Henry Fricou, entouré d’élus du conseil municipal, a rassemblé les riverains pour inaugurer la banderole qui montre aux passants cette distinction. Les habitants de la rue du Barreau, du cru ou nouveaux arrivants, s’attèlent depuis des années à rendre cette rue chaleureuse. Beaucoup fleurissent leurs balcons, plantent des fleurs grimpantes et bichonnent cette rue si chère dans le cœur des Mézois. Dans son discours, le maire a félicité les habitants pour leur implication dans la vie de la cité et a rappelé que « depuis des années, les services municipaux accompagnent les particuliers du centre ancien et de la traversée de Mèze qui souhaitent fleurir les façades extérieures. Sur simple demande, les agents du service technique se déplacent à domicile pour réaliser les travaux nécessaires à la plantation. Une plante grimpante leur est d’ailleurs gratuitement fournie. »

La Ville de Mèze se mobilise pour les sinistrés de l’Aude

Photo Midi Libre

Sous l’impulsion d’Henry Fricou, maire, la Ville de Mèze participe pleinement à l’élan de solidarité qui s’organise pour venir en aide aux habitants du département de l’Aude frappés par les inondations.
Le maire proposera ce mercredi soir au conseil municipal de voter une subvention exceptionnelle de 5000 euros à destination des communes sinistrées.
Une équipe technique municipale et des moyens matériels seront envoyés sur place.
Par ailleurs, la ville relaie l’appel de l’Association des Maires de l’Hérault qui met en place, vendredi 19 et lundi 22 octobre, une action d’ampleur coordonnée de nettoyage regroupant l’ensemble des bénévoles de l’Hérault. Les Mézoises et les Mézois peuvent participer, à titre personnel, à cet élan de solidarité.

Comment participer ?
Le rendez-vous est fixé, vendredi comme lundi, sur l’aire de Narbonne Vinassan à 8h30. Les consignes seront données sur place afin que l’aide aux sinistrés de l’Aude soit la plus efficace possible.
Les bénévoles sont invités à se faire connaître en contactant l’Association des Maires de l’Hérault au 04 67 03 34 23

« Star Wars » première destination du « Petit tour »

Dans le cadre de sa saison 2018-2019, la Ville de Mèze propose des sorties culturelles. Cette année encore, nous vous emmenons sur les routes de la découverte artistique en tissant des liens avec les plus beaux lieux de notre territoire. « Le petit tour », c’est profiter d’un transport commun pour tous, c’est aussi une soirée tout compris pour partager des émotions et des souvenirs d’exception !


Première sortie culturelle à réserver avant le 5 novembre :

Samedi 17 novembre à 20h à l’Opéra Berlioz / Le Corum- Montpellier 
Musique Symphonique « Star Wars » par le Chœur et l’Orchestre de l’Opéra national Montpellier Occitanie 

Départ de la navette Mèze-Montpellier à 18h au terrain de Tambourin
Tarif : 30€/15€ pour les moins de 18 ans
Durée du spectacle 2h avec entracte

>>tout savoir sur « Le petit tour »

Nouvelle panne d’ENEDIS, le maire interpelle les directeurs d’ENEDIS, EDF et ENGIE

Alors que la situation était rétablie jeudi dernier, la panne d’eau chaude liée aux difficultés de transmission du signal « heures creuses » qui permet au ballon d’eau chaude de fonctionner, est malheureusement de nouveau d’actualité. Les services de la Ville ont joint le distributeur d’électricité pour avoir davantage d’informations. Ce matin, les agents d’ENEDIS sont débordés à cause de la tempête qui sévit dans toute la région. Les services d’ENEDIS sont bien informés de la panne et interviendront dans les meilleurs délais. En attendant, il est toujours recommandé de laisser le contacteur en marche forcée.

Face à cette situation incompréhensible pour beaucoup de Mézois, le maire Henry Fricou a officiellement interpellé les directeurs d’ENEDIS, EDF et ENGIE :

« Depuis plusieurs semaines certains foyers mézois sont obligés de mettre leur contacteur en marche forcée pour pouvoir avoir de l’eau chaude. Certains de vos abonnés, notamment des personnes âgées qui ont des difficultés à régler leur tableau électrique, sont carrément privés d’eau chaude, et certainement bientôt de chauffage. Selon vos services, cet incident serait lié à un dysfonctionnement dans la transmission du signal « heures creuses ». Cette situation est devenue intolérable. Il est aujourd’hui très compliqué, voire impossible, pour mes administrés, de pouvoir joindre vos services. Il est pourtant urgent pour eux d’avoir des réponses sur les délais de remise en service et de régularisation sur facturation. Ce manque d’information, de la part d’ENEDIS, EDF et ENGIE, suscite beaucoup d’interrogations et de mécontentement dont je me fais le relais auprès de vous. Je compte donc sur vous pour nous fournir, dans les plus brefs délais, des éléments concrets à apporter aux Mézois et surtout une solution définitive à ce problème.  Je vous demande, par ailleurs, de prendre en compte les surcoûts engendrés par cette panne dans les prochaines facturations des foyers concernés et de ne pas les contraindre à des démarches complexes.»

La semaine du goût chez les petitous

A l’occasion de la semaine du goût, les enfants de la crèche de Claude Bastide ont participé à différentes animations. Exposition des recettes du monde, apportée par les parents des enfants, repas de divers continents d’Afrique du nord, pâtes chinoise et ses légumes de l’Asie,  PO‘E banane de Polynésie, atelier peinture avec des épices, flammeckuche préparée par les enfants ont été au menu. Les petitous se sont également rendus à l’Ecrin des sages pour un atelier dégustations d’aliments crus comme les cornichons, l’endive ou le pamplemousse… 

Une belle semaine de découvertes gustatives de produits que les bambins n’ont pas l’habitude de consommer… il n’est jamais trop tôt pour éveiller le goût ! De quoi stimuler et éduquer les papilles de ces petits gourmets.

Cérémonie républicaine de la remise du diplôme national du brevet


Jeudi 11 octobre 2018, les lauréats du diplôme national du brevet se sont retrouvés au collège Jean-Jaurès, pour la remise officielle de leur diplôme. Cette cérémonie, hautement symbolique portée par la Nation, a pour mission essentielle de faire partager aux élèves les valeurs de la République.

Après avoir reçu les félicitations officielles et les encouragements du principal du collège, Victor Irrmann et du maire de Mèze, Henry Fricou, les 104 jeunes lauréats se sont vu remettre leur diplôme ainsi que des places de cinéma offertes par la municipalité.

Cette année, le collège public a obtenu un excellent taux de réussite de 91,8%. L’obtention de ce diplôme ponctue la fin d’un cycle commun à tous les collégiens avant qu’ils n’entrent dans une autre phase de leur cursus scolaire, dans un lycée d’enseignement général ou professionnel. Cet examen vient conclure, de la meilleure des façons, les années passées au collège et représente un véritable atout pour leur avenir.

L’eau chaude est de retour !

Après les multiples sollicitations effectuées par la mairie à la suite des dysfonctionnements de nombreux chauffe-eau électriques à Mèze, ENEDIS vient d’informer la municipalité que la panne vient d’être réparée. Le fonctionnement des chaudières en « heures creuses » a été rétabli. L’eau chaude devrait donc rapidement être de retour dans tous les foyers qui en étaient privés.

En cas de difficultés, contactez ENEDIS au 09 69 32 18 58

XXème Marines Poétiques « Lagunes vénitiennes »

Dans la continuité de l’exposition « Barroco Venizianno » organisée par l’association Les Relèvements poétiques et la Ville de Mèze, il est désormais possible de découvrir l’exposition d’art contemporain « Venise, lagunes et archipels » au Carré d’Art Louis Jeanjean, chai de Girard.

Des photos vénitiennes de Jean-Yves Couesnon, les inspirations et peintures de Bartoli, Martel, Puyuelo, Bonicel, Lise Chevalier, mais aussi d’Olivier Costa, Michel Dupuis et Mahé, qui n’est autre que le père du poète local Serge-André, habilleront les murs du chai de Girard jusqu’au 27 octobre.

Cette exposition embarquera les visiteurs sur l’Archipel de Thau à l’occasion des vingt ans des Marines Poétiques. 

Horaires : 16h-19h tous les jours (sauf le lundi) / 10h-13h les jours de marché (jeudi, samedi, dimanche)

A venir, décrochage festif, le samedi 27 octobre à 19h.

Des nouvelles d’ENEDIS

De nombreux Mézois sont tombés en panne d’eau chaude ce week-end. Cet incident est lié à des difficultés de transmission du signal « heures creuses » qui permet au ballon d’eau chaude de fonctionner. Après renseignements auprès des services d’ENEDIS, chargés de la gestion et de l’aménagement du réseau de distribution d’électricité, la facture des administrés concernés pourra être régularisée. Il faut cependant que chaque foyer fasse la démarche de porter réclamation auprès de son fournisseur d’électricité, en composant le numéro qui apparait sur sa facture. Le contacteur se remettra automatiquement en position « heures creuses – heures pleines » dès que la panne sera réparée.

Le préfet interdit l’écobuage jusqu’au 15 octobre

De nombreux feux ont ravagé les terres mézoises la semaine dernière. Afin d’éviter de nouvelles catastrophes, le préfet de l’Hérault a décidé de prolonger, jusqu’au 15 octobre 2018, la période d’interdiction de l’emploi du feu pour bruler les végétations sèches. Le non-respect de l’interdiction de l’emploi du feu expose son auteur à des poursuites pénales. Tout contrevenant encourt jusqu’à 150 000€ d’amende.