Mèze actu

Les paysans ont semé leur résistance à Mèze !

 

C’est à Mèze, du 7 au 9 novembre, que le réseau Semences Paysannes a choisi de se réunir pour son grand événement. Plusieurs centaines de personnes ont participé à la grande journée portes ouvertes dans le parc du château de Girard et la salle Jeanne Oulié. Le public a pu rencontrer les 220 paysans participants à travers un programme d’animations et de tables rondes dédié aux graines, à la diversité cultivée, à l’art de la greffe, aux produits et aux savoir-faire du monde entier.

Cérémonie du 11 novembre

La cérémonie commémorative du 11 novembre durant laquelle hommage a été rendu au sergent-chef Navarro, mort pour la France le 7 juin 1992 en ex-Yougoslavie.

« Nous n’avons pas le droit d’oublier. Nous n’avons pas le droit de laisser s’effacer la mémoire de nos aïeuls qui ont laissé leur sang et leur vie sur le front pour leur patrie. Nous ne sommes que les héritiers de leur courage et de leur sacrifice. Nous n’oublierons pas et nos enfants n’oublieront pas que Mèze, comme toutes les villes de France, a payé un très lourd tribut à la Première Guerre Mondiale. Mèze n’oubliera pas qu’entre 1914 et 1918, 252 de ses fils sont tombés pour la France et que 63 tirailleurs algériens venus combattre à leur côtés sont inhumés dans ce cimetière. »
C’est par ces mots que le maire de Mèze a conclu son discours à l’occasion de la cérémonie commémorative du 11 novembre.

Hommage au sergent-chef Jean-Louis Navarro

Une cérémonie marquée, cette année, par l’hommage rendu par la Nation aux 548 soldats morts pour la France lors d’opérations extérieures depuis la fin des guerres de décolonisation, en 1962. Parmi tous ces soldats tombés sur les fronts du Liban, du Tchad, d’Afghanistan, du Sahel, du Mali, d’ex-Yougoslavie, etc… 8 sont inhumés dans l’Hérault.
Le sergent-chef Jean-Louis Navarro, tué le 7 juin 1992 en Croatie, qui faisait alors partie de l’ex-Yougoslavie, repose dans le cimetière de Mèze. Ses proches, ses amis, ses frères d’armes conservent unanimement de lui le souvenir d’un homme d’Honneur, qui a donné sa vie pour que des enfants, des femmes et des hommes puissent vivre libres dans leur pays.
« Ce courage et cette générosité qui l’ont conduit jusqu’au sacrifice suprême justifient pleinement le devoir de mémoire que chacun d’entre nous lui doit et l’hommage qui lui est rendu par son pays, par sa ville, et par vous toutes et vous tous ici présents. » a déclaré le maire avant de déposer sur sa tombe le rosier de la mémoire.

Le petit tour au théâtre « La Double Inconstance »


Dans le cadre de sa saison 2019-2020, la Ville de Mèze propose des sorties culturelles. Cette année encore, nous vous emmenons sur les routes de la découverte artistique en tissant des liens avec les plus beaux lieux de notre territoire. « Le petit tour », c’est profiter d’un transport commun pour tous. C’est une soirée tout compris pour partager des émotions et des souvenirs d’exception !

Première destination, vendredi 29 novembre Le petit tour au théâtre Molière de Sète

18h30 : départ de la navette Mèze-Sète, terrain de Tambourin, chemin de l’étang (accès au bus sur présentation du billet de spectacle)

19h : projection « Marivaux au cinéma, adaptations et inspirations » commentée par Karim Ghiyati, directeur de « Languedoc-Roussillon Cinéma »

20h30 : théâtre « La Double Inconstance » de Marivaux | Mise en scène : Galin Stoev |dès 15 ans, durée 2h |tarifs 28€/14€/10€ |nombre de places limité, sur réservation au service culturel de Mèze : château de Girard 04 99 02 22 01 ou billetterie.culture@ville-meze.fr

Silvia et Arlequin s’aiment. Mais le Prince aussi aime Silvia. Il a jeté son dévolu sur elle. Il pourrait soumettre Silvia, éliminer Arlequin mais le Prince est bon et l’emploi de la force n’est pas autorisé dans cet exercice. Va alors se mettre en place un jeu de dupes savamment orchestré par l’habile Flaminia. Dans cette comédie qui mêle la farce et la satire sociale, Marivaux s’interroge à nouveau sur les choses de l’amour. C’est avec toute la fougue et le désir de la jeunesse, qu’une jeune et dynamique distribution, parée de somptueux costumes chamarrés, virevolte au gré d’une double inconstance au sein d’un décor immaculé de palais vénitien, doté d’un ingénieux dispositif scénique.

En partenariat avec le Théâtre Molière- Sète Scène Nationale archipel de Thau

Anaïs Ricôme entre dans le Guide des meilleurs vins de France

Anaïs Ricôme et son père Yves viticulteurs au domaine La Croix Gratiot

La jeune viticultrice Anaïs Ricôme, propriétaire du domaine La Croix Gratiot fait entrer l’appellation Picpoul de Pinet parmi les vins référencés dans l’édition 2020 du fameux Guide Vert des Meilleurs Vins de France.
Après des études viti-oenologiques et une expérience dans un vignoble néo-zélandais, son père, Yves, lui a proposé de reprendre en main le domaine de La Croix Gratiot, un vignoble situé sur Mèze et Montagnac. Elle s’est alors orientée vers une limitation de la superficie à 33 hectares et une culture bio avec une montée en puissance des pratiques biodynamiques. Le guide salue notamment son travail en sélection parcellaire pour ses meilleures cuvées qui ont la particularité d’être élevées pour partie en dolia (jarre) de grès.

Mèze, capitale mondiale des semences paysannes

A l’occasion des rencontres internationales du 7 au 9 novembre, l’équipe du restaurant municipal va servir plus de 2500 repas à base de fruits et légumes issus exclusivement de semences paysannes. Grosse corvée de pluche en perspective !

Les membres du Réseau Semences Paysannes ont choisi Mèze pour l’organisation de leurs rencontres internationales 2019. Du 7 au 9 novembre, 220 paysans, jardiniers, chercheurs et ONG venus du monde entier vont se rassembler au Taurus pour leur séminaire annuel.
Les semences paysannes sont la base de l’alimentation depuis des millénaires. Cela consiste à conserver et réutiliser ses propres semences. Une méthode ancestrale mise à mal par l’agriculture industrielle qui a provoqué, en seulement 50 ans, une perte de 75 % de la biodiversité cultivée.
En France, quelques paysans et jardiniers continuent à sélectionner et à produire leurs propres semences. Ils ont ainsi constitué le Réseau Semences Paysannes (RSP).

Le restaurant municipal Le Taurus s’inscrit totalement dans cet événement. Plus de 2500 repas exclusivement constitués de fruits et légumes issus de semences paysannes seront servis durant le séminaire mais également auprès des enfants dans les cantines jeudi et vendredi midi.
Tout le réseau local s’est organisé pour produire les légumes nécessaires à la production de ces repas. Quelques 120 kilos de carottes, 30 kg de choux et 240 kg de pommes de terre et autres courges et potirons bio ont été semés, il y a plusieurs mois, spécialement pour l’occasion.

Samedi 9 novembre, une journée ouverte au public est organisée au château de Girard. Une occasion de découvrir l’univers des semences paysannes à travers un grand nombre d’animations : forum associatif, exposition sur la diversité cultivée, bourse aux graines et aux plants, initiation à la boulange, à l’art de la greffe, à la production de graines bios… ou comment apprendre à « semer sa résistance ».

Des arbres pour les écoliers

Pendant les vacances d’automne, le service municipal des espaces verts, assisté du service voirie, a planté 13 mûriers platanes dans la cour de l’école Jules Verne. Les espaces verts autour du groupe scolaire ont également été réaménagés. 5 chitalpas (petit arbre qui offre une floraison abondante tout l’été, jusqu’aux gelées) vont être plantés sur le parking, un magnolia et 2 mûriers-platanes sur le parvis de l’école. Un platane d’Orient, espèce à forte identité méditerranéenne, prendra place dans le jardin de l’ALE l’île mystérieuse.

Pendant les vacances de Noël, 7 arbres seront plantés le long du parking de l’école Germaine Coty, rue Guy Soulé. Le Fontanesia de Chine a notamment été choisi pour apporter de l’ombre sur les places de stationnement. Cette essence fleurit en juin, son feuillage devient or en automne et il perd ses feuilles en hiver. Sa taille est adaptée aux contraintes urbaines de la rue. Le diamètre de son feuillage atteint 4 mètres maximum et ne gênera pas la circulation.

Inscriptions 2019 : repas et colis de noël

Pour les fêtes de fin d’année, la Ville de Mèze offre à tous les séniors de 65 ans et plus, un repas convivial qui aura lieu le mercredi 8 janvier 2020 à la salle Bernard Jeu. Une participation de 19€ sera demandée aux conjoints de moins de 65 ans.

Les personnes âgées de 75 ans et plus ont le choix entre le repas ou le colis de Noël garni de produits du terroir. Un colis « duo » pourra être offert aux couples dont les deux conjoints remplissent les conditions.

La distribution des colis de noël aura lieu le lundi 16 décembre 2019 à la salle voûtée du château de Girard de 9h30 à 12h et de 14h à 17h.

Tous les demandeurs, anciens et nouveaux, doivent présenter une pièce d’identité (carte d’identité française ou étrangère, passeport français ou étranger, permis de conduire, carte de combattant, carte d’identité ou de circulation délivrée par les autorités militaires) et un justificatif de domicile de moins de 6 mois (titre de propriété, certificat des impôts, attestation assurance logement, quittance de loyer, quittance de gaz, quittance d’électricité, quittance de téléphone ).

Les inscriptions seront ouvertes à la salle voûtée du château de Girard du 4 au 15 novembre 2019 inclus tous les après-midis (du lundi au vendredi) de 13h30 à 17h et les jeudis matins de 9h à 12h. 

L’inscription est obligatoire, même pour les personnes ayant  participé au repas l’année dernière.

La collecte de jouets pour Noël 2019 a commencé

L’agence Century 21 de Mèze organise, du 4 au 30 novembre 2019, une collecte de jouets, auprès des habitants, afin d’offrir un Noël à tous les enfants.

Depuis 4 ans, de nombreuses initiatives portant sur des actions de collecte de jouets au profit d’associations diverses sont menées avec succès par des agences du réseau Century 21. L’an dernier, cette campagne a permis à l’agence locale de collecter plus 3800 jouets pour que de nombreux enfants puissent vivre la magie de Noël. A chaque fois, ces actions sont conduites avec le plein soutien d’une association choisie par l’agence et en parfaite concertation avec ses responsables locaux.

Ainsi, pour nous aider à offrir un Noël à tous les enfants, vous pouvez déposer, à l’agence Century 21 de Mèze, 52 route de Montpellier, un ou plusieurs jouets de votre choix (jouets complets et en parfait état de fonctionnement).

Ces jouets seront remis à l’association Le secours Populaire qui agit pour les enfants défavorisés. Celle-ci se chargera de les trier et de les distribuer aux enfants qui en ont besoin.

Merci pour l’aide que vous voudrez bien apporter à cette belle initiative.

Les micocouliers conservés

La place des Micocouliers conserve ses arbres les plus anciens

La place des Micocouliers va pouvoir garder ses deux arbres les plus anciens. Fragilisés par un champignon pathogène, les vénérables micocouliers ont subi, le 25 octobre, une série de tests de résistance à la traction réalisée par un expert de l’ONF utilisant un matériel à la pointe de la technologie. La Ville de Mèze a demandé cette étude afin de s’assurer que ces arbres ne représentaient aucun danger pour la population.
Très bonne nouvelle, le rapport d’expertise indique que ces arbres peuvent être conservés. Le spécialiste préconise simplement une taille de réduction de 2 mètres afin de purger le bois mort et de limiter l’effet du vent sur les zones de faiblesse.
Ces deux micocouliers devront toutefois continuer à faire l’objet d’un suivi régulier.

Mèze : l’été indien en panoramique 360°

Double clic sur l’image pour afficher en grand 

Bonne qualité des eaux de l’étang

Excellente nouvelle pour les conchyliculteurs de l’étang de Thau.
Comme toujours après des épisodes de fortes pluies, L’IFREMER a effectué des prélèvements dans les eaux de l’étang de Thau, le jeudi 24 octobre 2019, dans le cadre du réseau REMI (REseau de contrôle MIcrobiologique).
Les résultats publiés aujourd’hui ont confirmé que la qualité microbiologique sur les 7 points de suivi REMI de l’étang est conforme à la réglementation.
L’alerte préventive de niveau 0 déclenchée par l’IFREMER est donc levée.
Compte tenu de l’intensité du phénomène météo de mercredi, les efforts menés par les collectivités du bassin de Thau en matière d’assainissement et d’entretien du réseau pluvial et des cours d’eau semblent donc porter leurs fruits.

Deux micocouliers sous haute surveillance

Une évaluation très précise de la solidité des arbres réalisée par un expert de l’ONF

Les deux plus anciens micocouliers de la place du même nom montrent d’inquiétants signes de faiblesse. Une première analyse a montré que ces arbres presque centenaires sont fragilisés par un champignon pathogène.
Afin de ne faire courir aucun risque aux passants sur cet emplacement extrêmement fréquenté, la Ville de Mèze a diligenté une expertise plus poussée visant à évaluer la solidité de ces arbres. Dans la matinée du 25 octobre, un spécialiste de l’Office National des Forêts a réalisé une étude utilisant un matériel à la pointe de la technologie dans ce domaine dont il n’existe que deux exemplaires en France.
Les micocouliers ont subi un test de traction. Ils ont été soumis à une charge simulant la force du vent avant d’atteindre son point de rupture. La déformation du tronc et l’inclinaison de l’arbre sont enregistrés en temps réel à l’aide de capteurs hyper sensibles (précision au micron et au millième de degré). Ce test est non dommageable pour l’arbre.

Un diagnostic assorti de préconisations claires sera délivré dès le début de la semaine prochaine. En fonction du résultat, trois scénarii sont possibles :

  • La conservation des micocouliers en l’état ;
  • La conservation avec renforcement par haubanage des branches et élagage ;
  • L’abattage si les arbres sont jugés trop dangereux pour la sécurité publique.

Même si la volonté de la municipalité est de tout mettre en œuvre pour conserver ces arbres, il est hors de question de faire courir le moindre risque à la population. Mais si l’abattage s’avérait absolument indispensable, ils seraient immédiatement remplacés par d’autres micocouliers.

Rapide retour à la normale après l’orage

Un épisode orageux d’une grande intensité a traversé l’Hérault ce mercredi. Mèze a été touché en fin de matinée. Pendant une petite heure, près de 100 mm de pluie se sont abattus sur la ville, provoquant la coupure de certaines rues et l’inondation de quelques caves, garages ou rez-de-chaussée. En début d’après-midi la situation était revenue à la normale, grâce notamment à la mobilisation des services techniques de la ville.
Les pompiers de Mèze sont intervenus à 7 reprises, dont une fois sur l’Intermarché pour l’effondrement d’un plafond. Il n’y a eu aucun blessé. Les dégâts sont limités et la grande surface rouvrira dès demain matin. Le maire de Mèze a proposé une aide logistique de la ville à la responsable de l’enseigne. A sa demande, les services techniques municipaux interviendrons dès demain pour le nettoyage des espaces extérieurs.
Bien que momentanément saturé au plus fort des pluies, le réseau pluvial a globalement permis une rapide évacuation des eaux. Les travaux récents menés par Sète agglopôle Méditerranée sur ces canalisations ont visiblement amélioré l’efficacité du réseau.
Dès le début d’après-midi, le trafic a été rétabli sur l’ensemble des voies de circulation.

Inondations : démarches à effectuer pour les sinistrés

La préfecture de l’Hérault invite les personnes sinistrées à signaler, en mairie, qu’elles ont subis des dommages liés à l’événement climatique. Les sinistrés sont également tenus de déclarer les dommages subis auprès de leur assureur afin que soit déclenchée la procédure de reconnaissance de catastrophe naturelle. Ils peuvent également fournir des photographies des dommages.
Ces déclarations doivent être effectuées au plus tard 5 jours après le sinistre.