La carrièra del relòtge

Le document « audio » du cercle occitan

Lo disabte 11 de Mai de 2019, le conse, Monsu Henry Fricou a inaugurat, amb lo Cercle Occitan Lo Buòu e l’escòla de la Calandreta de Mèsa, la placa nòva de la carrièra del Docteur Magne, per li apondre lo nom ancian occitan, qu’èra carrièra del relòtge.

Per de que se sonava entau ? En 1678, los cònsols de la vila de Mèsa an fach plaçar un relòtge bèl sus la pòrta que barrava la carrièra dels masèls.

En 1802, quand las darrièras parèts fogueron tombadas, lo relòtge foguèt desplaçat per estre pausat sus la façada de la gleisa Saint Hilaire.

En 1902, aquèla foguèt remplaçada per una nòva e la carrièra foguèt batejada « rue du Docteur Magne ». Cal dire que lo medicin èra plan aimat de la populacion e de los paures en particulièr, que lor donava la mitat de sas rentas.

Son sens del dever pendent l’epidemia de colerá foguèt exemplar.

Dins son discórs, Monsu lo Conse diguèt qu’ara aquèla plaça « rapelará als mesòis, als visitors e als passants, qu’abans de se sonar rue du Docteur Magne, la carrièra portava un nom dins la lenga de còr de ses abitants… », la lenga d’Oc.

E uèi dins la rerembrença del remirable Docteur Magne, lo relòtge contunha de batre encara e encara lo ritme de la vida del monde de nòstre vilatge.
A lèu.  

 

Le samedi 11 Mai 2019, le Maire, Monsieur Henry Fricou, a inauguré, avec le Cercle Occitan Lo Buòu et l’école de la Calandreta de Mèze, la nouvelle plaque de la rue du Docteur Magne, pour lui ajouter l’ancien nom occitan « carrièra del relòtge ».

Pourquoi s’appelait-t-elle ainsi ? En 1678, les Consuls de la ville de Mèze ont fait placer une grosse horloge au-dessus de la porte qui fermait la rue des abattoirs.

En 1802, quand les derniers remparts furent tombés, l’horloge fut déplacée pour être posée sur la façade de l’église Saint Hilaire.

En 1902, celle-ci fut remplacée par une nouvelle, et la rue fut baptisée « rue du Docteur Magne ». Il faut dire que le médecin était très aimé de la population et des pauvres en particulier, car il leur donnait la moitié de ses revenus.

Son sens du devoir pendant l’épidémie de choléra fut exemplaire.

Dans son discours, Monsieur le Maire a dit que « maintenant, cette place rappellera aux mézois, aux visiteurs et aux passants, qu’avant de s’appeler rue du Docteur Magne, la rue portait un nom dans la langue de cœur de ses habitants… », la langue occitane.

Et aujourd’hui, dans le souvenir de l’admirable Docteur Magne, l’horloge continue de battre encore et encore le rythme de la vie des gens de notre  village.
A bientôt.