LOS SANTS DE GLAÇA


Aqueste còp i e sèm ? Arriba la calor ? Uòi primièr de Junh, lo solelh sembla partit per durar tota la jornada. Seriá pas tròp leu ! N’avèm un confle d’aquela umiditat e d’aquel cèl cobert. Se es vrai que cada annada se cal armar de paciéncia per esperar que los Cavalièrs, los sants de glaça e las santas Marias sián passats per plan profiechar del bel temps, aqueste an son estats negats dins una meteò encara mai marrida. Nòstres ancians cresián en aqueles tres fenomèns, e tanplan avián rason.

Per aqueste an, avèm causit de vos parlar dels sants de glaça : sant Mamert, sant Pancrace e sant Servais (de pas confondre amb Gervais, Miko e Igloo).

Dins lo calendièr, figuravan los 11, 12 e 13 de Mai, e a quicòm pròche, per las perturbacions meteorologicas, es aquò. I a pas d’explicacion scientifica, mas lo fenomèn es plan real. Es estat obserbat tre l’Atge Mejan per los ortalièrs que las associavan a la luna rossa.

Direm per faire coneissença amb aqueles sants pas tròp catolics envèrs la meteò, que sant Mamert foguèt l’arquevesque de Vienne ; sant Pancrace, nebot de sant Danís martiri, es estat descapitat en 304 a l’atge de 14 ans, pecaïre !, e sant Servais foguèt evesque de Tongres, en Belgica. Es estat celebre per sa batesta envèrs la puretat de la fe. Moriguèt a Maastrich a 84 ans, en 384. Aquela vila i consagra encara uòi de celebracions.

La bona novèla, es que en principe, la fin dels sants de glaça marca la fin de las geladas… en principi, que i a un autre sant que fòrça mond creson, es lo sant Tomas, aquel que crei que çò que vei…


LES  SAINTS  DE  GLACE

Cette fois-ci on y est ? la chaleur arrive ? Aujourd’hui 1er juin, le soleil semble parti pour durer toute la journée. Ce ne serait pas trop tôt ! Nous en avons assez de cette humidité et de ce ciel couvert. S’il est exact qu’il faille chaque année s’armer de patience pour attendre que les Cavaliers, les saints de glace et les saintes Maries soient passés pour bien profiter du beau temps, cette année ils ont été noyés dans une météo encore plus mauvaise. Nos anciens croyaient en ces trois phénomènes, et peut-être avaient-ils raison.

Pour cette année, nous avons choisi de vous parler des saints de glace : saint Mamert, saint Pancrace et saint Servais (à ne pas confondre avec Gervais, Miko et Igloo).

Dans le calendrier, ils figuraient les 11, 12 et 13 Mai et à quelque chose près, pour les perturbations météorologiques, c’est cela. Il n’y a pas d’explication scientifique, mais le phénomène est bien réel. Il a été observé dès le Moyen-âge par les jardiniers qui les associaient à la lune rousse.

Nous dirons, pour faire connaissance avec ces saints pas trop catholiques envers la météo, que saint Mamert fut l’archevêque de Vienne ; saint Pancrace, neveu de saint Denis, martyre, a été décapité en 304 à l’âge de 14 ans, le pauvre ! et saint Servais fut évêque de Tongres, en Belgique. Il fut célèbre pour sa bataille en faveur de la pureté de la foi. Il mourut à Maastrich à 84 ans, en 384. Cette ville y consacre encore aujourd’hui des célébrations.

La bonne nouvelle est qu’en principe, la fin des saints de glace marque la fin des gelées…en principe, car il y a un autre saint auquel beaucoup de gens croient, c’est Thomas, celui qui ne croit que ce qu’il voit…