Echasse blanche, un oiseau migrateur protégé présent sur la Conque qu’il est indispensable de respecter, notamment pendant sa période de nidification.

Le site naturel protégé de la Conque à Mèze, fait l’objet d’un engagement fort en termes de conservation et de sensibilisation de la part de la Ville de Mèze, de l’Ardam et du Conservatoire du Littoral. 
En raison de l’arrivée des échasses blanches (oiseaux migrateurs), la partie littorale du site est fermée jusqu’au 1er août, conformément au plan de gestion.
Cette fermeture d’accès a pour objectif d’éviter le dérangement de cette espèce protégée durant la période particulièrement sensible de nidification.
Pour que cette mesure atteigne son but, des précautions doivent également être prises, notamment par les usagers de la lagune (kitesurf, canoë, aviron…) qui doivent rester à une distance raisonnable de la côte afin d’éviter tout dérangement des oiseaux.

Le succès reproducteur de cette espèce sur ce site dépend.

Plan d’accès saisonnier du site naturel de la Conque

Quelques séances en moins au cinéma

Dans l’attente du recrutement d’un second projectionniste, le cinéma municipal Le Taurus n’est actuellement pas en mesure d’assurer la totalité des séances.

Le cinéma sera donc exceptionnellement fermé :
Les week-ends des 29 et 30 avril, 13 et 14 mai, 27 et 28 mai, ainsi que les jeudis 4 et 18 mai à 20h30. Les séances de ces jeudis sont maintenues à 19h.
Ce fonctionnement n’est bien sûr que temporaire et le cinéma retrouvera bientôt son programme de séances habituel.

Examen réussi pour la grue du port

Avant de reprendre du service, la grue du port de Mèze devait subir un contrôle après travaux d’un bureau de vérification. Test réussi pour cette vénérable flèche d’acier qui a soulevé sans difficulté une charge de 6 tonnes, soit 500 kg de plus que sa charge maximale pour le grutage des embarcations.
La capitainerie du port de Mèze rouvrira les réservations pour sortir les bateaux sur l’aire de carénage à partir du 21 avril.

Lutte biologique dans les vignobles de Mèze

Actuellement, une nouvelle méthode de lutte biologique, la confusion sexuelle, contre des parasites de la vigne est expérimentée sur 150 hectares de vignobles mézois.
Le principe de la technique est de perturber la phase de rapprochement des papillons mâles et femelles par émission de phéromones synthétiques en grande quantité. Ces phéromones reproduisent la substance naturelle émise par la femelle pour attirer le mâle. Dans l’atmosphère saturée en phéromone, les mâles sont incapables de localiser les femelles et les accouplements sont moins nombreux. Il en découle moins d’œufs, moins de chenilles et par conséquent moins de dégâts sur les raisins. La technique de la confusion sexuelle présente de nombreux avantages : absence de toxicité pour l’utilisateur (mais nécessite tout de même le port de gants durant la pose des diffuseurs), respect de la faune auxiliaire, absence de résidus sur les raisins et respect de l’environnement.

Didier Gomez, viticulteur, vice-président de la cave coopératives de Pomerols, Mèze, Castelnau-de-Guers et Thierry Baëza, adjoint à l’environnement de la Ville de Mèze présentent cette expérimentation dans ce reportage vidéo.

La grue du port bientôt opérationnelle

Fin de la trêve pour les balanes, les algues et autres moules qui croissaient et se multipliaient paisiblement sous la coque des bateaux de Mèze depuis l’immobilisation, en septembre dernier, de la grue de l’aire de carénage du port principal.
Âgée de plus de 90 ans, cette vieille grue avait besoin qu’on s’occupe d’elle avant de reprendre vaillamment le levage des embarcations qui attendent impatiemment que leur propriétaire leur frotte le ventre.
Très bientôt, raclettes, ponceuses, karchers, pinceaux et huile de coude pourront reprendre du service. Et les navigateurs retrouveront enfin la fierté de soumettre la perfection de leur ouvrage au regard inquisiteur des vieux gabians du quai Descournut, jamais avares de commentaires narquois.
Toutes les réparations nécessaires à la remise aux normes de la grue sont en cours d’achèvement. Elle sera opérationnelle vers le 20 avril, tout de suite après un dernier contrôle du Bureau Veritas. 

 

 

François Commeinhes en visite à Mèze

Daniel Rodriguez, Henry Fricou et François Commeinhes évoquent le projet de pôle culturel à la cave coopérative.

Le président de la nouvelle agglo du bassin de Thau a été récemment accueilli à Mèze par Henry Fricou, maire de Mèze, vice-président de l’agglo et Daniel Rodriguez, adjoint à l’urbanisme. Au programme, une journée de visites et d’échanges sur les projets d’intérêt communautaire qui concernent la commune de Mèze.

Les discussions ont porté sur des projets d’envergure pour la commune.

Les élus se sont d’abord rendus à l’Ecosite, géré jusqu’alors par l’ex CCNBT, afin d’évaluer la possibilité d’y relancer une activité de pépinière d’entreprises. François Commeinhes a ensuite visité la bibliothèque et l’école de musique municipale qui pourraient avoir vocation à être transférées à l’agglo.

Un itinéraire qui s’est poursuivi par une étape à l’ancienne cave coopérative dans laquelle le maire de Mèze a proposé au président de l’agglomération de créer un pôle culturel et d’aménager dans l’espace principal une grande salle de spectacles. Une étude commandée par l’agglo sera réalisée à cet effet.

Autre dossier à l’ordre du jour, l’aménagement de l’avenue du Général de Gaulle. D’importants travaux sur le pluvial seront pris en charge par l’agglo, compétente en la matière, qui apportera de plus un financement pour les travaux que la Ville va réaliser sur cet axe.

Enfin, François Commeinhes s’est exprimé sur la nécessité de créer une piscine dans les prochaines années au Nord du bassin de Thau. Son emplacement est déjà réservé dans le Plu, sur la principale zone aménageable du territoire communal à proximité de la ZAC des Costes. Le site aura par ailleurs vocation à accueillir des logements et une zone d’activités commerciales.

Visite présidentielle chez les reines d’Oïkos

François Commeinhes, président de la communauté d’agglomération du bassin de Thau, multiplie actuellement les visites sur le nouveau territoire intercommunal. Le 5 avril, il a rendu visite à des membres très discrets mais particulièrement actifs de sa nouvelle équipe… les abeilles qui occupent les ruches installées depuis quelques années à Oïkos (siège de l’ex CCNBT), entretenues et exploitées par Christian Pons, président du syndicat apicole, L’Abeille Héraultaise. C’est Thierry Baëza, adjoint à l’environnement de la Ville de Mèze et apiculteur en devenir, qui a accueilli François Commeinhes pour cette petite séance d’inspection du travail des butineuses d’Oïkos. Si les rayons déjà chargés de miel attestent d’une application à la tâche irréprochable, les abeilles intercommunales ont montré, de piquante manière, qu’elles étaient peu sensibles au respect des usages protocolaires.
De gauche à droite, Thierry Baëza, adjoint à l’environnement de la Ville de Mèze, Christian Pons, président de L’Abeille Héraultaise et François Commeinhes, président de la nouvelle agglo.

 

Le Mourre Blanc : port départemental, gestion municipale

A Mèze, l’activité conchylicole se concentre essentiellement au Mourre Blanc, plus grand port conchylicole de Méditerranée. Il regroupe plus de 130 exploitants (auxquels il faut ajouter une vingtaine d’entreprises installées sur le site des Amoutous – Campagne).

Il est important de rappeler que la gestion de ce port départemental, exclusivement réservé à l’activité conchylicole, a été confiée à la Ville de Mèze. Cela implique un suivi quotidien, un entretien permanent et les travaux de modernisation nécessaires afin que cet équipement permette aux professionnels d’exercer leur métier dans les meilleures conditions.

Actuellement, une opération de dragage est en cours sur la passe Ouest du Mourre Blanc. Elle s’inscrit dans le cadre de travaux d’aménagements d’une zone où sont installées des entreprises spécialisées dans la pose et la réparation des tables conchylicoles. Ces travaux d’un montant de 1,2 millions d’euros sont financés par le Département et par les conchyliculteurs de Mèze (dans le cadre du budget annexe du Mourre Blanc) à hauteur de 110 000 €.

Opération de dragage au Mourre Blanc

La Ville de Mèze travaille également, conjointement avec ses partenaires, sur un autre grand projet pour l’avenir du port conchylicole. Il s’agit de missionner des bureaux d’études sur la faisabilité d’un dragage d’entretien permanent de l’ensemble du port du Mourre Blanc afin d’en désenvaser régulièrement les fonds et faciliter la circulation des bateaux. Ce type d’opération nécessite en effet une autorisation des services de l’Etat et doit répondre à des contraintes environnementales très strictes, notamment en ce qui concerne la collecte et le traitement des boues issues des dragages.

.
Depuis des décennies, la conchyliculture constitue un rouage essentiel de l’économie locale et, plus généralement, de la vie locale. Cette activité est également indissociablement liée à l’identité culturelle de Mèze, à son image et à son terroir. Il est donc parfaitement naturel que la municipalité soutienne les conchyliculteurs.

Ce soutien passe, d’une part, par une importante contribution à la gestion et à l’entretien des installations portuaires du Mourre Blanc, comme cela vient d’être évoqué. La Ville accompagne, d’autre part, des actions de promotion comme la très populaire Fête de l’huître qui constitue, depuis plus de 20 ans, l’un des événements majeurs de la saison estivale.

D’autres soutiens importants émanent d’actions intercommunales. La Ville et la CCNBT (avant la fusion avec Thau Agglo) ont réalisé de gros investissements en matière d’assainissement et ont même initié des techniques innovantes dans ce domaine. Ces actions se poursuivront au sein de la nouvelle agglo. D’autres actions portent sur le suivi de qualité du milieu lagunaire mené par le Syndicat Mixte du Bassin (SMBT) de Thau ou encore la gestion et la valorisation des déchets conchylicoles gérées par le SMBT et l’agglo…

Visionnez la vidéo des parcs à huîtres et du port du Mourre Blanc vus du ciel…

Transhumance du 8 avril : modification du parcours !

La transhumance Villeveyrac – Mèze, le 8 avril : changement de point de départ !

Attention ! Le point de départ de la transhumance a été modifié afin de faciliter l’accès et le stationnement des véhicules. Il s’effectuera depuis le Chemin de la Calade qui sera fléché depuis le centre de Villeveyrac (voir la carte). Le rendez-vous est toujours prévu à 10h30 avec un départ du troupeau à 11h.

Pour ceux qui ne souhaitent pas effectuer la totalité du trajet, plusieurs points de passage du troupeau sont proposés le long de l’itinéraire. Trois parcours intermédiaires sont possibles : 7,5 km, 4,5 km et 1,5 km.  Consultez la carte pour connaître les points et les horaires de rendez-vous avec les brebis.

Découvrez l’itinéraire !

 

<<< Cliquez pour agrandir

 

 

 

Appobation du Plan local D’urbanisme (Plu)

meze_aerien_large

Mèze, comme les autres villes littorales de l’Hérault et plus particulièrement du Nord du Bassin de Thau, connait une forte pression démographique.

La maîtrise de cette croissance et son organisation est plus que jamais à l’ordre du jour pour limiter l’impact sur le milieu environnemental et réduire la consommation d’espaces naturels et agricoles.

Le P.L.U., élaboré par le ville de Mèze, intègre cette exigence et les contraintes fixées par l’Etat, notamment la Loi Littoral, le respect des trames vertes et bleues, la prise en compte du Plan de Prévention des Risques Inondations mais aussi celles données par le S.C.O.T. (Schéma de Cohérence Territoriale) du Bassin de Thau, qui a fixé des objectifs précis à la commune, en matière d’urbanisation, d’habitat, d’équipements et d’activités économiques (commerciales et artisanales).

Le projet de P.L.U. a été arrêté par le Conseil Municipal, le 12 juillet 2016, puis mis à l’enquête publique du 28 novembre 2016 au 3 janvier 2017 inclus. Le rapport, l’avis et les conclusions du commissaire enquêteur sont consultables en ligne ci-dessous.

Le dossier d’enquête publique,  le rapport, l’avis et les conclusions du commissaire enquêteur sont consultables à la mairie, du 3 février 2017 au 02 février 2018, aux jours et heures habituels d’ouverture.

Le projet de P.L.U., modifié pour tenir compte de l’avis des Personnes Publiques Associées à son élaboration, des résultats de l’enquête publique, des observations du commissaire-enquêteur, des erreurs matérielles, a été approuvé en Conseil Municipal le 22 mars 2017.

La délibération du Conseil Municipal approuvant l’élaboration du P.L.U., en date du 22 mars 2017, transmise à la Préfecture le 30 mars 2017, est affichée pour une durée d’un mois sur le panneau d’affichage prévu à cet effet à la mairie, depuis le 30 mars 2017.

La mention de cet affichage dans un journal diffusé dans le département sera effectuée dans Midi Libre le 1er avril 2017. Les formalités d’affichage et de publicité étant accomplies, le P.L.U. approuvé sera exécutoire à compter du 1er avril 2017.

Le dossier du P.L.U. approuvé est consultable sur le site internet de la ville et en mairie, à compter du 31 mars 2017, aux jours et heures habituels d’ouverture.


Consultez le rapport, l’avis et les conclusions du commissaire-enquêteur :

le rapport (pdf)
l’avis et les conclusions (pdf)


Consultez le dossier du P.L.U. approuvé :
(Les différentes pièces en PDF)

1 – Rapport de présentation
1a Diagnostic Territorial
1b Justifications
1c Evaluation Environnementale

2 – Projet Aménagement et de Développement Durable

3 – Orientations d’Aménagement et de Programmation

4 – Règlement
4a
Règlement
4b1 Plan de Zonage (territoire entier)
4b2 Plan de Zonage (extraits zones urbaines)
4c Liste des Emplacements Réservés

5 – Servitudes d’utilité publique
5a1
Liste des servitudes d’utilité publique
5a2 Plan des servitudes d’utilité publique

Pièces Annexes

6 – PPRI
6a
Règlement
6b Zonage

7 – SDAEP – Rapports

8 – Assainissement
8a
 Rapport Assainissement
8b Zonage Assainissement

9 – SDA
9
 Pluvial intercommunal
9b Pluvial – Zonage

10 – Obligations Légales de Débroussaillement

11 – Classement sonore des voies

 

Les documents du PLU présentés lors de l’enquête publique consultables en ligne au format PDF :

1a : Le rapport de présentation – diagnostic territorial
1b : Le rapport de présentation – la justification des choix retenus
1c : Le rapport de présentation – évaluation environnementale
2  : Le projet d’Aménagement et de Développement Durable
3  : Les orientations d’Aménagement et de Programmation
4a : Le règlement
4b : Les plans de zonage
4b1 : Les cartes des plans de zonage
4c : La liste des Emplacements Réservés
5a1 : La liste des Servitudes d’Utilité Publique
5a2 : Le plan des Servitudes d’Utilité Publique
5b1 : Le Plan de Prévention des Risques Inondation – règlement
5b2 : Le Plan de Prévention des Risques Inondation – zonage
5c1 : Le schémas du réseau d’adduction d’eau potable
5c2 : Le zonage d’assainissement des eaux usées
5d : Les schémas directeurs de gestion des eaux pluviales