Nouvelles naissances d’hippocampes dans le port de Mèze

Le phénomène avait déjà eu lieu en juillet 2013. Il vient juste de se reproduire à la mi-juin 2017. Des centaines d’hippocampes sont nés dans le port de Mèze. En attendant de grandir un peu afin de gagner les eaux de la lagune de Thau, les petits « chevaux de mer » mesurant à peine plus d’un centimètre profitent de l’abri que constitue l’espace portuaire. Pour mémoire, le port de Mèze est équipé depuis plusieurs années de « Biohut », des nurseries artificielles fixées sur les quais afin d’offrir une protection aux jeunes poissons. De plus, dans le cadre de l’opération Port Propre, des efforts permanents sont menés par la Ville de Mèze pour limiter l’impact des activités portuaires et préserver la qualité du milieu lagunaire. Ces naissances répétées de l’espèce emblématique de la lagune de Thau démontrent que la gestion environnementale du port conduite par la municipalité porte ses fruits.

Découvrez les photos des jeunes hippocampes prises par Chakir El Abadi, capitaine du port de Mèze, dans l’enceinte portuaire :

Le conseil de développement du bassin de Thau réuni à Mèze

Henry Fricou, maire de Mèze, Eliane Rosay, maire de Bouzigues, François Commeinhes, président de la CABT et Jean-Guy Majourel, président du conseil de développement lors de l’ouverture de la séance.

C’est à Mèze qu’à eu lieu, le 1er juin, l’assemblée plénière d’installation du nouveau conseil de développement du bassin de Thau qui, compte tenu de la fusion entre la CABT et la CCNBT, est amené se restructurer.
Un conseil de développement est une instance consultative de démocratie participative constituée de membres bénévoles issus de la société civile qui, de part leur activités ou leur profession, apportent une expertise citoyenne  au contenu des politiques locales. Il est composé de 86 membres répartis dans trois groupes de travail :
– L’innovation, levier du développement de l’économie créative
– Mieux vivre ensemble sur le territoire
– La lagune de Thau et les garrigues au coeur de l’agglomération.
Les membres du nouveau conseil de développement, les élus communautaires et les maires des communes du bassin de Thau étaint conviés à cette assemblée.
Lors de son allocution d’accueil, Henry Fricou, maire de Mèze souligné l’intérêt qu’il portait à cette instance : « Depuis de nombreuses années, la municipalité que je dirige affiche la volonté de poursuivre un développement harmonieux du territoire communal. A ce titre, nous plaçons systématiquement la préservation de l’environnement et du milieu lagunaire, la maîtrise de l’urbanisme, la promotion des activités économiques, notamment celles liées à la viticulture et à la conchyliculture, mais aussi l’attachement à nos traditions et à notre identité culturelle, au cœur de nos préoccupations et de notre action.
C’est la raison pour laquelle, à l’échelle locale, nous sommes et nous serons particulièrement attentifs à l’ensemble des réflexions et des propositions qui émaneront de vos travaux qui, je le sais, sont en parfaite cohérence avec la vision et les ambitions que nous portons pour l’avenir de notre commune.« 

Une mutuelle communale bientôt proposée

Le C.C.A.S. de Mèze a récemment signé une convention avec ACTIOM (Actions de mutualisation pour l’amélioration du pouvoir d’achat), association d’assurés loi 1901, dont l’objectif est de rechercher et proposer à ses membres une complémentaire santé de groupe à des tarifs attractifs. Le but de l’association est de diminuer les coûts en mutualisant les risques à l’échelle nationale.
L’association ACTIOM, totalement indépendante, a été créée en 2014 pour permettre à un maximum d’administrés d’accéder aux soins de santé.
Dans le cadre du dispositif « ma commune, ma santé », 3 mutuelles sont partenaires de l’association, permettant de proposer un panel de 10 niveaux de couverture santé différents, à des prix annoncés comme « plus avantageux ».
La commune joue uniquement un rôle d’intermédiaire et de relais d’information auprès des habitants.
Les administrés pourront ainsi, après adhésion à l’association, souscrire, s’ils le souhaitent, à l’offre de leur choix, selon le niveau de garantie qui leur convient.
A ce jour, 1 800 communes ont fait appel aux services d’ACTIOM afin de proposer une mutuelle aux personnes qui n’en ont pas (sans sélection médicale).

Une intervention à Mèze en trois temps

  • Une réunion publique aura lieu le mardi 20 Juin, à 18h30, au foyer municipal, pour présenter le dispositif « ma commune, ma santé » aux habitants de Mèze.
  • Deux permanences seront ensuite organisées afin d’accueillir les personnes intéressées. Les correspondants de l’association pourront alors donner toutes les informations complémentaires et procéder aux éventuelles souscriptions.

    mercredi 21 Juin de 9h à 16h30 au CCAS Salle René Michel
    mardi 4 Juillet de 9h à 16h30 au CCAS Salle René Michel

    Trois autres permanences sont prévues en fin d’année :
    les mardis 5 septembre, 10 octobre et 7 novembre.

  • Enfin, une permanence téléphonique sera mise en place pour permettre aux personnes intéressées de demander à tout moment des informations et souscrire à l’une des offres proposées.

Concert printanier de l’école de musique


Les élèves de l’école municipale de musique ont donné un concert devant un public nombreux sur le parvis du château de Girard mardi en début de soirée. Cet événement a été organisé dans le cadre d’un programme d’animations sur la culture patrimoniale intitulé « Mois du local ».
Le steel band « Calyp’Thau », l’orchestre de l’école municipale de musique, les classes de percussions, de flûte, de piano, de vibraphone… se sont succédé pour le plus grand plaisir des spectateurs. 

L’Etang Record 2017… sous le soleil des TuamoThau !

L’Etang Record 2017 aura lieu le samedi 1er juillet sur la plage du Taurus.

Créé par le Yacht-club de Mèze, avec la Ville de Mèze, l’Etang Record est un run de vitesse sur la lagune de Thau, ouvert à tous. Pas besoin d’être un expert de la navigation pour participer.
L’édition 2017, sera marquée par la présence d’une flotte de pirogues tahitiennes qui seront mises à la disposition de tous les participants. Ambiance polynésienne garantie pour une manifestation sportive et conviviale estampillée Tuamo’Thau.

 L’Etang Record, avant tout une fête nautique.
Le principe : des chronos à la rame, à la pagaie et à la voile toute la journée pour les débutants ou les sportifs confirmés.
Le spectacle sur la plage est permanent ! Des kayaks, pirogues tahitiennes, stand up, barques de rames, catamarans, quillards handivoile et planches à voile sont mis à la disposition de tous ceux qui veulent tenter le demi mille nautique (900m)… pour la gagne ou pour le fun.

TARIF UNIQUE : 10 €
Comprenant les frais d’inscription, le prêt de matériel et la soirée de remise des prix.
Inscriptions ouvertes de 10h30 à 17h… fin des runs à 18h.

Téléchargez le flyer de l’Etang Record 2017 >>> 

Echasse blanche, un oiseau migrateur protégé présent sur la Conque qu’il est indispensable de respecter, notamment pendant sa période de nidification.

Le site naturel protégé de la Conque à Mèze, fait l’objet d’un engagement fort en termes de conservation et de sensibilisation de la part de la Ville de Mèze, de l’Ardam et du Conservatoire du Littoral. 
En raison de l’arrivée des échasses blanches (oiseaux migrateurs), la partie littorale du site est fermée jusqu’au 1er août, conformément au plan de gestion.
Cette fermeture d’accès a pour objectif d’éviter le dérangement de cette espèce protégée durant la période particulièrement sensible de nidification.
Pour que cette mesure atteigne son but, des précautions doivent également être prises, notamment par les usagers de la lagune (kitesurf, canoë, aviron…) qui doivent rester à une distance raisonnable de la côte afin d’éviter tout dérangement des oiseaux.

Le succès reproducteur de cette espèce sur ce site dépend.

Plan d’accès saisonnier du site naturel de la Conque

Quelques séances en moins au cinéma

Dans l’attente du recrutement d’un second projectionniste, le cinéma municipal Le Taurus n’est actuellement pas en mesure d’assurer la totalité des séances.

Le cinéma sera donc exceptionnellement fermé :
Les week-ends des 29 et 30 avril, 13 et 14 mai, 27 et 28 mai, ainsi que les jeudis 4 et 18 mai à 20h30. Les séances de ces jeudis sont maintenues à 19h.
Ce fonctionnement n’est bien sûr que temporaire et le cinéma retrouvera bientôt son programme de séances habituel.

Examen réussi pour la grue du port

Avant de reprendre du service, la grue du port de Mèze devait subir un contrôle après travaux d’un bureau de vérification. Test réussi pour cette vénérable flèche d’acier qui a soulevé sans difficulté une charge de 6 tonnes, soit 500 kg de plus que sa charge maximale pour le grutage des embarcations.
La capitainerie du port de Mèze rouvrira les réservations pour sortir les bateaux sur l’aire de carénage à partir du 21 avril.

Lutte biologique dans les vignobles de Mèze

Actuellement, une nouvelle méthode de lutte biologique, la confusion sexuelle, contre des parasites de la vigne est expérimentée sur 150 hectares de vignobles mézois.
Le principe de la technique est de perturber la phase de rapprochement des papillons mâles et femelles par émission de phéromones synthétiques en grande quantité. Ces phéromones reproduisent la substance naturelle émise par la femelle pour attirer le mâle. Dans l’atmosphère saturée en phéromone, les mâles sont incapables de localiser les femelles et les accouplements sont moins nombreux. Il en découle moins d’œufs, moins de chenilles et par conséquent moins de dégâts sur les raisins. La technique de la confusion sexuelle présente de nombreux avantages : absence de toxicité pour l’utilisateur (mais nécessite tout de même le port de gants durant la pose des diffuseurs), respect de la faune auxiliaire, absence de résidus sur les raisins et respect de l’environnement.

Didier Gomez, viticulteur, vice-président de la cave coopératives de Pomerols, Mèze, Castelnau-de-Guers et Thierry Baëza, adjoint à l’environnement de la Ville de Mèze présentent cette expérimentation dans ce reportage vidéo.

La grue du port bientôt opérationnelle

Fin de la trêve pour les balanes, les algues et autres moules qui croissaient et se multipliaient paisiblement sous la coque des bateaux de Mèze depuis l’immobilisation, en septembre dernier, de la grue de l’aire de carénage du port principal.
Âgée de plus de 90 ans, cette vieille grue avait besoin qu’on s’occupe d’elle avant de reprendre vaillamment le levage des embarcations qui attendent impatiemment que leur propriétaire leur frotte le ventre.
Très bientôt, raclettes, ponceuses, karchers, pinceaux et huile de coude pourront reprendre du service. Et les navigateurs retrouveront enfin la fierté de soumettre la perfection de leur ouvrage au regard inquisiteur des vieux gabians du quai Descournut, jamais avares de commentaires narquois.
Toutes les réparations nécessaires à la remise aux normes de la grue sont en cours d’achèvement. Elle sera opérationnelle vers le 20 avril, tout de suite après un dernier contrôle du Bureau Veritas.