Des femmes et des arts : du 6 au 31 mars 2020

Dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, la Ville de Mèze propose un itinéraire culturel « Des femmes et des arts » du 6 au 31 mars 2020.

Des rencontres sous-tendues par la question de la place laissée aux femmes artistes dans un univers encore dominé par le masculin. Le genre peut-il définir la création artistique ?
Depuis mars 2014, en résonance à la Journée internationale des droits des femmes, la Ville de Mèze met à l’honneur des créatrices qui vous amènent sur le chemin de la découverte cinématographique, musicale, théâtrale…


…avec au programme

Vendredi 6 mars à la salle Jeanne Oulié
Apéro-chanson au foyer en partenariat avec le Festival de Thau
à 19h : ouverture des portes  |bar et petite restauration sur place
à 20h : concert spectacle « Les filles de l’air » par la compagnie Léz’Arts Mêlés

Epopée musicale, poétique et cocasse de deux femmes « au bord de la crise de nerf ». Chanteuses, comédiennes, danseuses, clowns, Les Filles de l’Air s’amusent de tout. Un pianiste au 
charme décoiffant les accompagne avec talent dans leurs folies et leur fantaisie. Un trio décalé, burlesque, touchant, dans un spectacle poétique et musical, qui chante ses créations et revisite la
chanson française. Mesdames et messieurs, embarquez avec les Filles de l’Air !

Informations, billetterie : Festival de Thau, château de Girard, 04 67 18 70 83 et www.festivaldethau.com |tarifs en prévente : 10€/8€* – sur place : 12€/10€* |* tarifs réduits réservés aux demandeurs d’emploi, étudiants, bénéficiaires des minima sociaux et moins de 12 ans.


Dimanche 8 mars à 17h au cinéma municipal Le Taurus 
Ciné-rencontre en partenariat avec « OCCITANIE FILMS » 
Projection de « Sète, des femmes au fil de Thau » en présence de la réalisatrice Hélène Morsly
L’île de Thau est un quartier construit il y a cinquante ans par comblement de l’étang de Thau au nord de Sète. Couvert de barres d’immeubles, entouré d’eau, de canaux, on l’appelle aussi la « Zup ». Au cœur de la médiathèque, tout autour des associations de quartier, des ateliers d’alphabétisation, des activités sportives… Des femmes contribuent à maintenir, entretenir, réparer un lien social qui se délite. Les projets qu’elles mettent en œuvre, les raisons qui les guident, leur plaisir à travailler conjointement dépassent les fatigues et les découragements. Parce que ce sont aussi dans ces actions qu’elles ont conquis une part de leurs libertés respectives, ensemble.

Tarif unique : 3€


Mardi 10 mars à 18h à la Médiathèque de Mèze
Théâtre flamenco « Gualicho » proposé en écho au festival par la Médiathèque Sète agglopôle Méditerranée archipel de Thau
Le « gualicho » désigne la potion qu’une femme prépare pour s’attirer les faveurs d’un homme qui la délaisse ou l’ignore. Sur scène, c’est l’histoire de Charo l’Enjôleuse, robe rouge écarlate, accent latino. Lasse d’attendre son homme, elle décide de lui préparer un Gualicho bien serré, la potion la plus puissante des indiens guarani. Portée par le rythme des mots de plus en plus envoûtant, l’autre femme en robe rouge, talons séducteurs, rageurs ou fougueux, danse les bras au ciel. Fils languedocien d’Almodovar et de Garcia Lorca, le théâtre flamenco envoûte et déroute…

Info : 04 67 43 71 84 mediatheque.meze@agglopole.fr |entrée libre


Jeudi 12 mars à 18h30 au cinéma municipal Le Taurus
Ciné-Patrimoine
Projection de la version restaurée en 2018 du drame de Jacques Rivette « La religieuse » 
Au XVIIIe siècle, Suzanne Simonin est cloîtrée contre son gré dans un couvent. Elle trouve un peu de réconfort auprès de la Mère supérieure, mais celle-ci meurt peu après, et est remplacée par une femme sadique qui ne cesse de brimer Suzanne. La jeune femme obtient l’autorisation de changer de couvent, mais reste toujours aussi déterminée à sortir.

Tarifs cinéma habituels de 7€ à 3€


Mardi 31 mars à 20h30 au carré d’Art Louis-Jeanjean
Théâtre en partenariat avec le Théâtre Molière- Sète Scène Nationale archipel de Thau « Le Quai de Ouistreham » par la Cie La Résolue 
Une plongée dans la crise qui résonne fort encore aujourd’hui ! Abandonnant sa carte de presse et son confort parisien, Florence Aubenas est partie à la rencontre de ces femmes de l’ombre qui, avant l’ouverture des bureaux ou lorsque les portes sont enfin closes, récurent, astiquent, ploient sous l’effort et nous donnent le sentiment d’un monde propre à la sueur de leur front… Ce spectacle donne à la « crise » un corps et une voix. Avec délicatesse, humour et sincérité, Magali Bonat recrée les situations, les interroge, nous interroge. Il faut saluer la performance exceptionnelle de cette comédienne qui, avec une économie de moyens, raconte ces invisibles, jusqu’à les rendre bien réelles.

Renseignements, billetterie au T.M.S. 04 67 74 02 02 ou location@tmsete.com |tarifs de 8€ à 14€


Téléchargez la plaquette (pdf)