Des défibrillateurs pour sauver des vies

Chaque année 40 000 Français meurent prématurément d’un arrêt cardiaque, dont 13 % dans un lieu public. L’arrêt cardiaque se traduit par une perte de connaissance et un arrêt de la respiration. Le rythme cardiaque est perturbé.

Didier Aspa, conseiller municipal délégué au SDIS, explique : « pour faire repartir le cœur, et ainsi permettre de sauver une vie, il est impératif d’agir le plus rapidement possible, les premières minutes étant essentielles ».

C’est pourquoi, la Ville de Mèze dispose de 8* défibrillateurs répartis dans des lieux accueillant fréquemment du public. Les gymnases Gérard Rigal et Bernard Jeu, le dojo, le stade du Sesquier, le poste et le véhicule de la police municipale, l’EHPAD  Le clos du moulin, la capitainerie en sont équipés. Ils sont destinés à être utilisés par le grand public, sans formation spécifique, pour effectuer des réanimation cardio-pulmonaires. Les agents municipaux en fonction au sein de ces structures ont néanmoins pu suivre une formation à l’utilisation de cet appareil portable, dispensée par les pompiers de Mèze.

Le défibrillateur automatisé externe (DAE) fonctionne au moyen d’une batterie dont le rôle est d’analyser l’activité du cœur d’une personne en arrêt cardio-respiratoire. Cette analyse est entièrement automatique, ce qui évite à l’opérateur toute prise de décision. Seuls des chocs externes sont possibles, c’est-à-dire que les électrodes sont placées sur la peau du patient. Si elle détecte un rythme choquable, la machine indique s’il faut délivrer un choc électrique, ou défibrillation. Les réglages de l’appareil sont verrouillés, les seules actions possibles sont l’allumer, l’éteindre et délivrer le choc si l’appareil le demande.

Depuis mai 2007, toute personne, même non médecin, est autorisée à utiliser un défibrillateur automatique externe.

Comment l’utiliser ?

  • Ouvrez la housse du défibrillateur, sortez-le et allumez-le : une voix électronique vous donne les instructions à suivre. Elle vous explique d’abord comment placer les électrodes sur la peau nue de la victime : l’une doit se situer sous l’aisselle gauche, l’autre sur la poitrine côté droit.
  • L’appareil fait lui-même le diagnostic et demande de délivrer le choc si c’est nécessaire.
  • Le défibrillateur va alors vérifier si le cœur est reparti et vous donnera les instructions à suivre.

*La Ville de Mèze compte 2 défibrillateurs supplémentaires l’été dans les postes de secours des plages.