Mèze labellisé Terre de Jeux 2024

Benoît Sol, adjoint au sport, entouré des responsables des services municipaux Jeunesse et Sport, porteurs du dossier

La Ville de Mèze a récemment obtenu le label Terre de jeux 2024 décerné par le comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. Ce label est délivré depuis juin 2019 aux collectivités souhaitant s’engager dans l’aventure olympique. Cette candidature a été portée par Benoît Sol, adjoint au sport : « Je suis très heureux de cette labellisation. La Ville s’engage ainsi à promouvoir et faire vivre la dynamique olympique auprès des mézois. Les Jeux Olympiques représentent un véritable vecteur de cohésion et de partage intergénérationnel autour du sport ».

Pour rappel : les  installations mézoises accueillant le judo et le tennis de table ont été retenues par Paris 2024 comme sites de préparation pour les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, à la suite d’une campagne de valorisation des équipements menée par Sète agglopole Méditerranée, en étroite collaboration avec la Ville de Mèze.

Du neuf sur le terrain de tambourin


Depuis le mois de mars la Ville de Mèze effectue des travaux sur le terrain et dans le club house du Tambourin club mézois.  Les matchs ont repris sur une surface de jeu entièrement rénovée par les services municipaux des sports et de la voirie. L’éclairage a également fait l’objet d’un entretien complet. Côté club house, un travail d’isolation, avec la création d’un bar et la réfection de la cuisine est actuellement en cours.
« Le Tambourin club mézois a fait une très belle dernière saison puisque l’équipe fanion accède cette année à la Nationale 2 » souligne Benoît Sol, adjoint au sport, « c’est pourquoi, outre les aides financières, la Ville de Mèze a décidé d’engager ces travaux afin d’accompagner le club dans sa progression ».

Dimanche 6 juin, les jeux ont repris sur le terrain de tambourin mézois. Les féminines se sont illustrées 13 à 6 face à l’équipe de Grabels, après une matinée consacrée à l’école de tambourin.

Le « Caniparc » du Sesquier, c’est pour bientôt !

Catherine Borie, élue municipale déléguée à la condition animale, avec les spécialistes des équipements pour activités canines préparent l’installation prochaine du « Caniparc » du Sequier. Un événement que Pocket et Ruby attendent avec impatience.

Un parc d’activités pour les chiens – ou « Caniparc » – va prochainement être installé par la Ville de Mèze sur l’espace naturel du Sesquier (côté Ouest). Une initiative pilotée par Catherine Borie, conseillère municipale déléguée à la condition animale, en relation avec le service municipal des sports.
Différents exercices d’équilibre, d’obéissance et de jeux qui contribuent à la santé et à l’épanouissement des amis à quatre pattes y seront bientôt proposés. Pratiquées régulièrement, ces activités permettent aussi de canaliser l’énergie des chiens et de renforcer la complicité avec leurs maîtres. De quoi agrémenter la traditionnelle promenade des toutous autour du lac.
Dan un premier temps, quatre modules vont être installés. Le saut de haie, le passage à travers la bouée et deux slaloms. De nouveaux éléments viendront régulièrement enrichir le site.
Le Caniparc du Sesquier sera clôturé et en accès libre. Il sera bien sûr équipé d’une borne de distribution de sacs à la disposition des propriétaires de chiens afin que la propreté du site demeure irréprochable.

Pétanque Mézoise : premier tournoi de la saison

Daniel Jean, président de la Pétanque Mézoise, Henry Fricou, maire de Mèze et Benoît Sol, adjoint au sport

Les pieds bien tanqués dans le rond, le regard figé sur le cochonnet, le silence brisé par le fracas des carreaux… ou des galéjades. 72 pétanqueurs vétérans, heureux de pouvoir enfin en découdre ont participé, masque sur le nez, au premier tournoi de la saison organisé par l’Association La Pétanque Mézoise. Contraintes sanitaires obligent, les compétiteurs étaient répartis sur deux boulodromes, un à la Parée, l’autre au Tambourin.
Henry Fricou, maire de Mèze et Benoît Sol, adjoint au sport ont profité de cette occasion pour aller saluer et encourager Daniel Jean, le président de la Pétanque Mézoise, et toute son équipe.

L’étape mézoise de la Thau Swim Treck

Mèze a accueilli la Thau Swim Treck, première course de natation en eau libre dans la lagune de Thau organisée par l’association Swim4sea. Les nageurs sont arrivés de Marseillan jeudi 13 mai et sont repartis direction Bouzigues vendredi 14 mai. Cette édition entre dans la préparation des championnats de France et de la coupe du monde en eau libre.

Benoît Sol, adjoint au sport, souligne « C’est une formidable initiative ! Nous sommes heureux de pouvoir à nouveau accueillir des évènements sportifs importants et novateurs sur Mèze. D’autant plus que cette manifestation développe un volet environnemental outre l’épreuve sportive ». Une action écocitoyenne de ramassage des déchets était organisée mercredi 12 mai. De nombreux sacs de déchets ont été collectés avec la participation de plusieurs Mézois.

 

Natation en eau libre :
Mèze, ville étape de la Thau Swim Trek


Jeudi 13 mai, Mèze accueillera une étape de la première course de natation en eau libre dans la lagune de Thau organisé par  l’association Swim4sea. Les nageurs partiront de Marseillan à 8h pour arriver aux alentours du 10h à Mèze, plage du Taurus. Cette édition est réduite à vingt compétiteurs pour s’adapter aux contraintes sanitaires et entrera dans la préparation des championnats de France et de la coupe du monde en eau libre. La « Thau Swim Trek » devrait accueillir une centaine de nageurs lors des éditions suivantes, avec l’objectif d’intégrer à terme le calendrier officiel de la fédération française de natation.

Outre le volet sportif, cet événement développe également un volet environnemental. L’association organise une action écocitoyenne de ramassage des déchets mercredi 12 mai de 14h à 16h. Le rendez-vous est donné plage du Taurus. Ramassage ouvert à tous. Organisé dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

Tous à vélo avec La Roue Libre de Thau


Dimanche 2 mai, Henry Fricou, maire de Mèze, entouré de ses adjoints Lysiane Estrada et Benoît Sol, a accueilli les cyclistes de la Roue libre de Thau arrivés de Sète par la piste cyclable. Dans le cadre de l’opération « Mai à Vélo », l’association des cyclistes de Sète et du Pays de Thau, continue de promouvoir l’usage du vélo auprès du plus grand nombre.

Pour le maire, Henry Fricou « créer des évènements autour du vélo à Mèze permet d’encourager sa pratique. Ce moyen de déplacement, à la fois écologique et bénéfique pour la santé, doit être développé pour répondre aux enjeux économiques, sociaux et sanitaires de nos territoires ».

Aménagement du Sesquier : les premières réalisations attendues pour cet été

Plusieurs projets sont déjà actés et engagés pour aménager la plaine du Sesquier. Cet espace arboré dédié à la nature, aux loisirs, au sport et à la détente sera doté de nouveaux équipements dans les semaines et les mois à venir : une nouvelle aire de jeux pour enfants intégrée au milieu naturel, le développement du skate park, l’installation d’agrès pour les sportifs, l’aménagement du city stade, l’extension du centre de loisirs dans du bâti existant et un espace dédié aux chiens. Avec la plantation d’un grand nombre d’espèces végétales et la création d’accès et cheminements doux, la plaine du Sesquier est idéale pour allier les activités de loisirs et le développement de la biodiversité. L’objectif est de faire de la plaine des Sesquiers l’espace naturel de tous les Mézois.

Afin de structurer le projet à large échelle, Benoit Sol (adjoint jeunesse et sport) et Lysiane Estrada (adjointe à la transition écologique) animent un groupe de réflexion composé de plusieurs élus : Daniel Rodriguez (adjoint aux travaux), Catherine Borie (conseillère à la condition animale), Aline Rodriguez (conseillère à l’iconographie locale), Nery Bendria (conseillère au numérique) et Jean-Marc Llopis (conseiller au pastoralisme).

Tennis club : les courts en terre battue en réfection


Une entreprise spécialisée intervient actuellement sur les courts en terre battue du TC Mèze. Cet important chantier, pris en charge par la Ville de Mèze, comprend la réfection complète des surfaces, la pose de nouvelles lignes et le remplacement des poteaux des filets. Des années de jeu intensif et d’usures liées au vent et aux intempéries avaient en effet rendu ces terrains impropres à une pratique tennistique sécurisée. Benoît Sol, adjoint au sport, explique : « Ces travaux étaient devenus une nécessité pour les nombreux pratiquants du club (300 en 2019). Le club a fait appel à un audit d’experts agréés par la Fédération Française de Tennis. Il a conclu à la nécessité de reprendre entièrement deux des quatre couches qui composent un court en terre battue. Je me réjouis que ces travaux, attendus depuis si longtemps, puissent enfin aboutir. »

Sport et confinement : les nouvelles règles en vigueur

La pratique du sport est elle aussi soumise à de nouvelles règles depuis le 3 avril 2021. Sports individuels en plein air ou sports collectifs, découvrez les nouvelles consignes officielles encadrant la pratique sportive tout au long du reconfinement.

 

 

 

Réglementation générale

  • En extérieur uniquement.
  • Dans un rayon de 10 km du domicile.
  • Pas de contact.
  • Distanciation supérieure à 2 mètres.
  • Six personnes maximum dans l’espace public.
  • Port du masque en dehors des temps de pratique.
  • Vestiaires fermés.
  • Compétitions amateurs interdites.
  • Réunions (AG, bureau, commissions…) uniquement en distanciel.

Sports collectifs

  • La pratique sportive collective n’est pas autorisée.
  • Les modes d’entraînement en extérieur permettant de respecter la distanciation sont possibles : préparation physique, conduite de balle, tir au but, coup-franc, tir au panier, pénalité, service, déplacement-replacement…

Sports de combat

  • La pratique sportive de contact n’est pas autorisée.
  • Les modes d’entraînement en extérieur permettant de respecter la distanciation sont possibles : préparation physique, katas…

Sports de raquette

  • La pratique en un contre un en extérieur est autorisée.
  • Les cours collectifs en extérieur sont autorisés avec respect de la distanciation.

Marche, randonnée, cyclisme et course à pied

  • La pratique individuelle est autorisée.
  • Les groupes ne doivent pas excéder six personnes, avec respect de la distanciation.

Sports nautiques

  • La pratique individuelle est autorisée (planche à voile, aviron, kayak, paddle…)
  • La pratique collective n’est pas autorisée (kayak double, quatre sans barreur, quatre barré…)

Activités de la forme et du bien-être

  • La pratique individuelle en extérieur est autorisée.
  • Les cours collectifs en extérieur sont autorisés avec respect de la distanciation.

Danse et gymnastique

  • La pratique individuelle en extérieur est autorisée.
  • Les cours collectifs en extérieur sont autorisés avec respect de la distanciation.

Natation et sauvetage

  • La pratique individuelle en eau libre est autorisée.
  • La pratique collective en eau libre avec respect de la distanciation est autorisée.

Sport boules

  • La pratique en extérieur est autorisée avec respect de la distanciation et port du masque.

Terrain de tambourin : le sol remis à neuf

Huile de coude et tractopelle pour préparer la prochaine saison Tambourin club mézois

La réfection du terrain de tambourin a débuté ce 31 mars.
« L’équipe fanion du Tambourin club mézois a décroché la saison dernière les titres de Champion du Languedoc et Vice-champion d’Occitanie, souligne Benoît Sol, adjoint jeunesse et sport. En conséquence, le retour sur les terrains s’effectuera en Nationale 2. Dès lors, il paraît important d’accompagner le club dans sa progression. Outre le soutien financier voté lors du dernier conseil municipal, la Ville de Mèze a décidé d’engager un travail sur la rénovation du terrain et du club house. »
À la suite de la réfection du terrain, les équipes municipales vont travailler à la rénovation des locaux. Si la date de reprise demeure inconnue à ce jour, les structures seront prêtes à accueillir les prochains matchs.

Le Mèze SFC à l’honneur

Samedi 20 mars, Benoît Sol, adjoint sport et jeunesse et Nériman Bendria, conseillère municipale, ont accompagné Gilles Phocas et Florian Sansone, dirigeants du Mèze Stade Football Club, à la maison départementale des sports pour la remise du « Label Jeune Espoir ». Cette distinction vient récompenser les efforts du club pour l’encadrement des jeunes et pour la politique de formation menée par les dirigeants et les éducateurs.

Avec 370 licenciés, dont 225 enfants, et 24 éducateurs, le Mèze SFC s’investit avec force dans la vie sportive de la commune et notamment en direction des jeunes. « Les dirigeants du Mèze SFC peuvent être fiers du travail accompli » explique l’élu Benoît Sol. « La Ville continue de soutenir ce fleuron de l’éducation par le sport. La convention d’objectifs et de moyens a d’ailleurs été renouvelée. Elle prévoit notamment la mise à disposition des stades, des locaux et une subvention annuelle de 37 800€ ».

Circuits de Randonnée :
les clubs locaux apportent leur expérience de terrain


L’étude pour la création des circuits labellisés de randonnée pédestre, VTT, cyclotourisme, équitation se poursuit. Vendredi 5 mars, Lysiane Estrada, adjointe au tourisme durable, Benoît Sol, adjoint jeunesse et sport, Jean-Marc Llopis, conseiller municipal délégué au pastoralisme et bouger pour la santé et Pascaline Dardé, conseillère municipale et communautaire, ont réuni les clubs locaux de randonnée et de sport pleine nature afin de les associer au projet. Ils ont apporté leur expérience de terrain et partagé leurs nombreuses cartes des chemins et sentiers autour de la Via Domitia et des routes cyclables. La synthèse de cet atelier participatif sera présentée à la Fédération Française de Randonnée Hérault ainsi qu’à l’office de tourisme intercommunal. Cette offre globale de circuits labellisés permettra de découvrir ou redécouvrir les richesses environnementales de Mèze et de développer le projet municipal « sport-santé ».

Natation en eau libre :
Mèze, ville étape de la Thau Swim Trek

Benoît Sol, adjoint au sport, Laura Dressayre et Thierry Oger de l’association swim4sea .

Marseillan – Sète à la nage ! L’association swim4sea travaille sur l’organisation, au mois de mai prochain, de la première course officielle de natation en eau libre dans la lagune de Thau. Une épreuve qui se déroulera sur 4 jours.
Réduite à vingt compétiteurs pour s’adapter au mieux aux contraintes sanitaires, la « Thau Swim Trek » devrait en accueillir une centaine lors des éditions suivantes, avec l’objectif d’intégrer à terme le calendrier officiel de la fédération française de natation.
Les organisateurs ont récemment rencontré Benoît Sol, adjoint à la jeunesse et au sport, afin de déterminer les conditions d’accueil de l’étape mézoise de cette grande manifestation sportive.
« L’objectif de ce projet est de mettre en avant le bassin de Thau et plus particulièrement les villes étapes, précise Laura Dressayre, membre du comité d’organisation. Outre le volet sportif, nous souhaitons développer autour de cet événement un volet environnemental et culturel. » Les demandes d’autorisation préfectorale ont été lancées pour ajuster au mieux l’organisation.
« C’est la première fois qu’une course en eau libre d’une telle ampleur va se dérouler sur notre lagune, souligne Benoît Sol. L’ambition environnementale de cette course constitue un vrai levier pour développer, à moyen terme, des projets avec nos associations, nos écoles et nos centres de loisirs. Nous sommes enthousiastes à l’idée de relever ce défi. »
Après Marseillan et Mèze, les villes de Bouzigues, Balaruc-les-Bains et Sète compléteront le parcours.

La réhabilitation du skate park à l’étude

La Ville de Mèze mène actuellement une concertation sur le projet de réhabilitation et de développement du skate park. Dans ce cadre, plusieurs pratiquants étaient récemment réunis dans les locaux de l’Espace Jeunes afin de partager leurs idées avec les techniciens de la Ville et Benoît Sol, adjoint à la jeunesse et au sport. L’élu explique : « Que faut-il modifier, ôter ou ajouter ? Comment concevoir au mieux les sens de circulation ? Pour quel type d’utilisation ? Les jeunes sont les principaux utilisateurs. Le skate park doit répondre à leurs attentes. Ils se sont d’ailleurs montrés force de proposition. La Ville souhaite également impulser la création d’une association de pratiquants afin que la jeunesse prenne toute sa part dans la gestion de ce lieu». À la suite de cette réunion, le service des sports procédera à l’étude technique et budgétaire des différentes propositions.