Rénovation de façades : des aides financières

L’attractivité de la ville repose en partie sur la valorisation de la qualité paysagère. Cela comprend le patrimoine bâti.
Si d’importants travaux d’embellissement du cadre de vie sont réalisés par la commune, l’entretien des habitations privées est absolument indispensable.
Afin d’inciter les propriétaires à participer à l’amélioration du cadre de vie, la Ville de Mèze a mis en oeuvre un dispositif d’accompagnement et de soutien financier pour les opérations de ravalement de façades.
Les aides accordées concernent uniquement les bâtiments situés dans un périmètre défini (voir plan ci-dessous).

Le montant de la subvention municipale est de 30 % du coût des travaux subventionnables. Il est plafonné à 2 500 €.
A cette somme, s’ajoute l’aide de Sète agglopôle Méditerranée qui accorde le même montant que la Ville de Mèze.
En fonction du coût des travaux, la subvention d’aide aux façade peut donc atteindre 5000 € au total.

Comment solliciter l’aide à la rénovation des façades ?

Les personnes doivent se rendre aux services techniques de la Ville
Mairie annexe 2 (cave coopérative – Tél : 04.67.51.89.01) afin de récupérer  :
– 1 formulaire Cerfa de déclaration préalable pour la réfection de la façade
– les conventions Ville de Mèze et Sète agglopôle Méditerranée.

Conditions d’éligibilité :
Le bâtiment doit être à usage principal d’habitation, avoir plus de 20 ans et se situer dans le périmètre défini.

L’aide aux rénovations de façades est réservée aux habitations situées dans le périmètre défini.

Nouvelle chaussée pour la rue des Goélands

 

La chaussée remise à neuf, rue des Goélands

Un chantier de voirie a été lancé sur la rue des Goélands. Une première phase avait été consacrée, il y a quelques mois, aux branchements des habitations au réseau d’eau potable par les services municipaux. C’est maintenant au tour de la réalisation de la chaussée. Le nouvel enrobé de cette voie sera posé dès le début de la semaine prochaine. Ces travaux sont financés par la Ville de Mèze.

Réfection du réseau d’assainissement

Sète agglopôle méditerranée va continuer une série de travaux d’assainissement dans différents quartiers de Mèze. A partir du 21 octobre, le chantier de réfection des réseaux de la rue Peytal, interrompu, sera repris. Les canalisations seront ensuite changées rue Alsace Lorraine puis chemin de l’Escouladou.

 

Ces travaux, prévus jusqu’à la fin de l’année 2019, impliqueront des restrictions de circulation et la mise en place de déviations.

Travaux sur le réseau d’eau potable – rue des Adieux

Des travaux de renouvellement et de renforcement du réseau d’eau potable auront lieu rue des Adieux durant les mois d’octobre et novembre 2019.

Ces travaux nécessitent une circulation alternée et engendreront parfois des coupures d’eau. Les riverains en seront informés préalablement.

Pour toutes informations complémentaires,

merci de contacter le service des eaux : 04 67 51 89 07

Des vannes antipollution sur le port

Dès le 16 septembre, sur le quai Descournut, débutera le chantier d’installation d’un nouveau dispositif qui permettra l’obturation préventive du réseau pluvial en cas de déversement accidentel d’effluents pollués.
Deux vannes anti-pollution (ou martelières) vont ainsi être installées sur les exutoires d’eaux pluviales du port au niveau du quai longeant la place des Tonneliers. Elles pourront être actionnées en cas de pollution du réseau. C’est Sète agglopôle Méditerranée qui, à la demande du maire de Mèze, finance cet équipement dont le coût atteint 50 000 euros.
Cette installation constituera un outil supplémentaire important pour la préservation du milieu marin.
Le chantier devrait durer environ une semaine.

Les Mézois fêtent la place Monseigneur Hiral

Les habitants de Mèze portent à leur ville un attachement sincère et profond. Dans la soirée du 6 août, ils ont été très nombreux à se rassembler sur la place Monseigneur Hiral, tout nouvellement réaménagée, pour participer à une inauguration populaire, festive et fraternelle.

Avant de couper le ruban bleu blanc rouge, Henry Fricou a d’abord décrit le caractère de ces quartiers historiques de Mèze : « D’un pas rêveur, il est indispensable de déambuler à travers le dédale de rues ou ruelles étroites et ombragées qui irriguent le centre ancien de Mèze. Certaines débouchent sur de charmantes placettes. D’autres dévoilent une vue surprenante sur la lagune de Thau. » Le maire a souligné le sens des travaux engagés par la Ville, « Le centre ancien de Mèze est un site qu’il est impératif de préserver mais aussi et surtout de valoriser en veillant à conserver son authenticité. Ce quartier est dynamique grâce à la population qui y vit. Il n’est pas question de le transformer en sanctuaire, en musée ou en curiosité touristique.
Ici, ce sont les habitants qui donnent sa vie au quartier… Et ils le font bien !
J’espère sincèrement que vous toutes et vous tous, ici présents, appréciez à sa juste valeur le soin porté à la rénovation de cette place et surtout, à la préservation son aspect d’origine. »


Les aménagements de la place Monseigneur Hiral
Après d’importants travaux de rénovation des réseaux souterrains, une surface de 1200 m2 a été pavée de pierre de Poussan, de marbre de Caunes-Minervois et de lauze de Pompignan afin de redonner à la place Monseigneur Hiral un cachet digne de cet emplacement.
De plus, 16 places de stationnement ont été maintenues et un accès à la chapelle pour les personnes à mobilité réduite a été créé. Le parvis et les marches de l’édifice ont, quant à eux, été entièrement renouvelés. Enfin, les câbles électriques traversants qui parasitaient la qualité paysagère du site ont été enfouis.
Le coût de l’opération se monte à près de 300 000 €. Il a été financé à 100 % par la Ville de Mèze.


 

Inauguration des aménagements de la place Mgr Hiral

Les travaux de remise en valeur de la place Monseigneur Hiral viennent de s’achever. L’occasion de célébrer l’ensemble des aménagements réalisés au cours des dernières années pour embellir et revaloriser le centre ancien de Mèze.

Une soirée inaugurale conviviale et festive ouverte à tous
aura lieu le mardi 6 août 2019 à 19h sur la place Monseigneur Hiral.

La Ville de Mèze poursuit sans relâche son programme d’aménagement, de revalorisation et d’embellissement de tout le centre ancien. De nombreuses rues ont déjà bénéficié de ces travaux qui portent sur la rénovation des réseaux souterrains, la pose de revêtements en pierre et l’installation de l’éclairage public adapté au lieu.
Le dernier chantier en date portait sur un lieu emblématique du centre historique de Mèze : la rue Gambetta et la place Monseigneur Hiral, devant la chapelle des Pénitents.
Une surface de 1200 m2 a été pavée de pierre de Poussan, de marbre de Caunes-Minervois et de lauze de Pompignan donnant au lieu énormément de cachet.
De plus, 16 places de stationnement ont été maintenues, les arbres existants ont été conservés, un accès à la chapelle pour les personnes à mobilité réduite a été créé, le parvis et les marches de l’édifice ont été entièrement renouvelés et l’enfouissement des câbles électriques traversants effectué.
Le coût de l’opération se monte à 300 000 € TTC. Il a été financé à 100 % par la Ville de Mèze.

Le projet de piscine est enfin lancé !

Les Mézois auront bientôt leur piscine. Financée par l’agglo, la future piscine de Mèze devrait voir le jour avant 2025. Un premier pas important vient d’être franchi. Le conseil municipal a en effet voté la révision du Plan local d’urbanisme, étape obligatoire qui doit permettre l’implantation de ce nouvel équipement sur la zone du Sesquier, à proximité des stades, de la plaine de jeux, du skate-park et du centre de loisirs. Une parcelle de 0,5 hectares devra être rendu constructible pour permettre l’édification de ce nouvel équipement très attendu par la population. Les voies d’accès existantes seront utilisées pour desservir la future piscine et un parking drainant sera créé pour compléter l’offre de stationnement de ce site.

C’est donc un véritable pôle consacré aux sports et aux loisirs qui va voir le jour au nord du Sesquiers Dans le même temps, les 60 hectares d’espaces naturels qui bordent le lac vont profiter d’un effort intensif de végétalisation qui va permettre d’enrichir la biodiversité, de mettre en valeur des espèces adaptées à ce milieu humide et de maîtriser le risque d’inondation.

13 juillet : défilé et inauguration

Samedi soir, le traditionnel défilé du 13 juillet a été ponctué par l’inauguration officielle des aménagements réalisés sur l’avenue Général de Gaulle, la Place de Lattre de Tassigny et la place Baptiste Milhau.
La réalisation des trottoirs, des plateaux traversants pour la sécurité des piétons, des chaussées, des places de stationnement, l’installation du mobilier urbain et de l’éclairage public ne représentent que la partie émergée de l’iceberg.
Une part très importante de ce chantier est souterraine. Elle a, en effet, été consacrée à la création, par Sète agglopôle Méditerranée, de bassins de rétention des eaux pluviales de grande dimension sous les places Baptiste Milhau (100 m3) et de Lattre de Tassigny (130 m3), ainsi qu’à la réhabilitation de l’ensemble du réseau pluvial et des autres réseaux enfouis. Des problèmes récurrents d’inondations dans ces quartiers ont rendu cette intervention absolument indispensable.
Les places de stationnement sont, quant à elles, passées de 79 avant les travaux, à 85 plus 3 arrêts minute dans la nouvelle configuration.

Le montant global des opérations avoisine les 2 millions d’euros. La Ville de Mèze a financé ces aménagements à hauteur de 973 000 € ; Sète agglopôle Méditerranée a apporté un soutien de 827 000 € et Hérault Energie est intervenu pour 83 000 €.

Avant de reprendre la marche du défilé en direction du feu d’artifice tiré sur le port, Henry Fricou a conclu son discours inaugural en s’adressant au public venu en masse, « Les aménagements que nous inaugurons ce soir constituent une nouvelle étape du travail que nous menons pour rendre notre ville toujours plus belle et agréable. J’espère que vous apprécierez ces réalisations qui répondent à l’objectif qui guide chacun de nos pas : améliorer le quotidien des Mézoises et des Mézois. »

Eco-mobilité : participez au débat

Dans le cadre du festival de la mobilité porté par Sète agglopôle Méditerranée, la ville de Mèze ouvre une consultation publique en ligne sur les modes de transports intra muros.

Les thématiques sont les suivantes :

• Quelle place pour la voiture à Mèze (circulation, stationnement) ?

• Comment favoriser les modes de déplacements doux (piétons, cyclistes) ?

• Comment améliorer le fonctionnement des transports en commun à l’intérieur du périmètre mézois ?

N’hésitez pas à faire part de vos remarques et vos suggestions qui viendront enrichir la réflexion de la municipalité et de l’agglo pour développer l’éco-mobilité sur notre territoire.

Envoyez vos propositions par email à l’adresse suivante : contact@ville-meze.fr

 

Réhabilitation du Jardin de l’Etang et de l’aire de jeux

Un chantier lancé par la Ville de Mèze pour réaménager le Jardin de l’Etang et son aire de jeux pour enfants.

La Ville de Mèze vient de lancer le chantier de réaménagement du Jardin de l’Etang et de l’aire de jeux pour enfants. Afin d’ouvrir la vue paysagère sur la lagune de Thau, la butte située à proximité du Chemin de l’Etang sera abaissée. Le site sera agrémenté de massifs de fleurs, d’arbustes méditerranéens ainsi que d’une pelouse alternative adaptée au climat composée de lippia et de trèfle. L’aire de jeux sera quant à elle totalement rénovée.
La fin de ce chantier de mise en valeur des espaces verts de la ville est prévue pour la fin du mois de juin 2019.

Chapelle des Pénitents : à votre bon « chœur » la Région

Elle n’a pas brûlé, elle n’a pas de flèche majestueuse et pourtant, depuis près de 9 siècles, du haut du promontoire où elle a été bâtie, la chapelle de Pénitents de Mèze veille fièrement sur la lagune de Thau.
Malheureusement, son état est préoccupant et des travaux de préservation sont aujourd’hui indispensables.
Sous la houlette de sa présidente, Geneviève Rière, l’association des amis des Pénitents se bat depuis des années aux côtés de la Ville de Mèze pour que cet édifice emblématique du patrimoine historique et religieux d’Occitanie puisse être restauré.
Récemment, la chapelle a obtenu une très belle reconnaissance du loto du patrimoine à travers l’attribution d’une somme de 86 000 €. Il s’agit d’ailleurs du seul bâtiment patrimonial retenu dans l’Hérault au titre de l’opération initiée par Stéphane Bern. Avec les soutiens conjoints de la Ville de Mèze, de Sète agglopôle Méditerranée de la Fondation du Patrimoine et de dons de particuliers, 130 000 € ont pu être réunis pour lancer les travaux de restauration.
Mais cette somme ne représente que la moitié du budget nécessaire au sauvetage de la chapelle.
Admiratifs devant la générosité manifestée par la Région Occitanie à l’égard de Notre Dame de Paris (1,5 million d’euros), Geneviève Rière et Henry Fricou, maire de Mèze, se sont remis à espérer. Plusieurs demandes de soutien financier adressées à la présidente Carole Delga pour préserver ce fleuron du patrimoine régional sont restées lettres mortes. Mais aujourd’hui, le doute n’est plus permis quant à la volonté de la Région de voler au secours des bâtiments historiques en péril.
Certes, la chapelle des Pénitents de Mèze est petite. Certes, elle n’a pas encore inspiré de comédie musicale. Mais elle a le mérite d’être située sur les terres d’Occitanie où d’innombrables habitants et visiteurs lui vouent un attachement viscéral.