Les Mardis du SCOT : les habitants sont invités à participer !

Le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT*) dresse des perspectives pour habiter, se déplacer, consommer… sur le bassin de Thau. Il interroge directement nos pratiques individuelles et collectives. Il touche à notre quotidien. C’est pourquoi, le Syndicat Mixte du Bassin de Thau propose un nouveau processus de concertation avec l’ensemble de la population : les mardis du SCOT.

Ces réunions ont pour objet d’encourager l’expression et la participation des citoyens à la construction collective de l’avenir du territoire.

Plus d’infos : ici Lire la suite

Info travaux : rue de la Méditerranée

En raison de travaux rue de la Méditerranée, des modifications de circulation et de stationnement sont à prévoir :

Du lundi 26 septembre – 8h au mercredi 28 septembre – 18h : stationnement interdit sur 6 places à hauteur du n° 16 ter rue de la Méditerranée.

Mercredi 28 septembre de 8h à 18h : circulation interdite dans les 2 sens, rue de la Méditerranée, depuis l’angle de la rue de la Cave Coopérative jusqu’au Gymnase Bernard Jeu.

>>arrêté municipal n°1124

La passerelle du Pallas enlevée jusqu’au remplacement

Trop dangereuse, l’ancienne passerelle du Pallas sera enlevée jusqu’à la réalisation de la nouvelle.

Malgré les barrières et les messages d’interdiction d’accès clairement affichés, plusieurs promeneurs ont continué à emprunter la passerelle qui enjambe le Pallas à son embouchure.
Ce qui devait arriver arriva… deux personnes ont été blessées durant l’été en traversant cette passerelle en très mauvais état dont le planché a cédé sous leur poids. Ces accidents sont essentiellement dus aux irresponsables qui ont scié les barrières soudées par les services municipaux pour empêcher l’accès.
Pour que cela ne se reproduise pas, le maire de Mèze a exigé auprès de Sète agglopôle Méditerranée (responsable de l’ouvrage) que la passerelle soit enlevée jusqu’à la réalisation de la nouvelle. Les travaux de démantèlement de l’édifice débuteront le 19 septembre.
La nouvelle passerelle, plus large, plus légère et construite en aluminium pour résister au milieu marin, sera posée par l’agglo à la fin de l’année 2022.

Aides de la Ville à la rénovation des façades

L’attractivité de la ville repose en grande partie sur la qualité paysagère. L’aspect visuel du patrimoine bâti est un élément essentiel au cadre de vie. Si d’importants travaux d’embellissement sont réalisés par la commune sur les équipements publics, l’entretien des habitations privées est absolument indispensable.

Afin d’inciter les propriétaires à participer à l’amélioration du cadre de vie, la Ville de Mèze propose un dispositif d’accompagnement et de soutien financier pour les opérations de ravalement de façades (à raison de 10 opérations pas an).
Les aides accordées concernent uniquement les bâtiments situés dans un périmètre défini (voir plan ci-dessous).
Le montant de la subvention municipale est de 30 % du coût des travaux subventionnables. Il est plafonné à 2 500 €.
En fonction de certains critères, à cette somme peut s’ajouter une aide de Sète agglopôle Méditerranée (excluant les maisons secondaires) plafonnée à 2000 €.
En fonction du coût des travaux, la subvention peut donc atteindre 4500 € au total.

Comment solliciter l’aide à la rénovation des façades ?

Contactez le service urbanisme de la Ville
Mairie annexe 2 (cave coopérative)
Tél : 04.67.51.89.01
Email : urbanisme@ville-meze.fr

Conditions d’éligibilité :
Le bâtiment doit avoir plus de 20 ans et se situer dans le périmètre indiqué sur la carte ci-dessous :

Les pistes cyclables modernisées

Le Département de l’Hérault, en lien avec Audrey Imbert, adjointe au maire déléguée à l’aménagement du territoire, a entamé d’importants travaux d’aménagement des pistes cyclables de la commune.

Des pistes photoluminescentes

Dès le 19 septembre, la chaussée des pistes du Mourre Blanc sera rénovée pour améliorer les bordures, l’écoulement des eaux de ruissellement et l’accès PMR. Un nouveau tapis sera équipé de Lumikrom, un marquage photoluminescent qui s’illumine la nuit ou dans l’obscurité. La circulation sera fermée sur cette voie pendant ces travaux.

Un autre chantier est en cours sur la piste cyclable Mèze – Loupian pour traiter les attaques de chiendent. Le revêtement sera également rénové avec une signalisation luminescente au niveau des intersections.

Un marquage fluo sera aussi réalisé en ville, sur le tronçon allant du giratoire des Oliviers à la passerelle franchissant le Pallas. La voie verte restera alors ouverte avec une circulation au pas, sur les accotements.

Ma ville est belle la nuit

Durant des décennies, l’éclairage public extérieur a connu un développement exponentiel à l’échelle planétaire.
Aujourd’hui, l’explosion des coûts de l’énergie mais aussi la prise de conscience des enjeux environnementaux, conduisent les décideurs locaux à inverser la tendance.

L’extinction de l’éclairage public durant une partie de la nuit offre de nombreux avantages, tant sur le plan financier, que sur celui du réchauffement climatique ou de la préservation de la biodiversité. Encore faut-il que les populations adhèrent à cette évolution des comportements.
La municipalité de Mèze travaille actuellement sur un projet de diminution et de modernisation de l’éclairage public. Lire la suite

Suivez la peinture lumineuse !

Une technique totalement innovante est actuellement expérimentée par la Ville de Mèze pour améliorer la sécurité et le confort d’utilisation des pistes cyclables de la commune.
Un marquage au sol photoluminescent vient d’être posé sur la piste cyclable allant de la rue des Adieux à la rue du 8 Mai 1945. Un autre tronçon situé entre le rond-point du 19 Mars 1962 et l’embranchement du chemin de Laval sera également réalisé.
Ce sont les services techniques municipaux qui ont effectué ce marquage en utilisant une peinture spéciale qui absorbe la lumière du soleil le jour et s’illumine la nuit sans électricité et sans émission de CO2.
Pour Audrey Imbert, adjointe déléguée à l’aménagement du territoire, « cette initiative expérimentale s’inscrit pleinement dans l’action globale mise en œuvre par la municipalité pour réduire les consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre. » 

Bain de jouvence pour la fontaine

Le son rafraichissant des filets d’eau ruisselant de la fontaine de la place de la Mairie manquait cruellement depuis plus d’un an. Les services techniques de la Ville viennent d’achever un chantier de restauration de cet élément du patrimoine Mézois auquel tant de Mézois sont très attaché.
Cette fontaine a été construite par la municipalité en 1895 pour marquer la création du service des eaux. Elle symbolise, depuis, de longues années de privation en eau de la population.
Elle a été entièrement repeinte, nettoyée en profondeur, étanchéifiée et la pompe qui fait jaillir l’eau a été changée. Elle a repris du service depuis le 13 juillet.

Urbanisme : agir pour adapter l’offre
de logement à la réalité des ressources

A l’ordre du jour du conseil municipal du 29 juin, figurait la modification du PLU. Cette délibération a été adoptée à la majorité du conseil (le groupe « Ensemble vers 2026 » s’étant abstenu). Elle constitue une étape intermédiaire nécessaire pour permettre à la commune de gérer et cadrer les décisions en matière d’urbanisme jusqu’à la révision générale du PLU programmée pour fin 2024.
L’un des principaux points de cette modification porte sur la volonté et la capacité de la Ville de Mèze à répondre aux obligations réglementaires en matière de mixité sociale dans l’offre de logement.
Désormais, toute construction à partir de 8 logements, devra obligatoirement comprendre 20% de logements en accession abordable (aidée) et 30% de locatif social. Les 50% restants sont voués au « marché libre » (accession ou location non aidées).
Avant son application, cette règle doit être négociée avec l’Etat et Sète agglopôle Méditerranée qui prévoit actuellement un minima de 43% de logement locatif social dans son PLH (Programme Local de l’Habitat).
Ce choix de la municipalité repose sur un constat qui s’impose à Mèze comme sur le bassin de Thau :
83% des ménages mézois sont éligibles aux logements sociaux (76% au locatif social et 7% à l’accession sociale). Le marché libre (non aidé) ne s’adresse qu’à 17% de la population locale.
Pourtant, la production de logements actuelle est en totale contradiction avec cette réalité. 16% des constructions sont consacrées aux logements sociaux contre 84% réservés au marché libre (non aidé). Un écart inacceptable entre l’offre immobilière et les ressources de la population.


Lors de son exposé devant le conseil municipal, Jean-Christophe Dalbigot, premier adjoint au maire, a rappelé le sens de cette décision : « La modification du PLU proposée par la municipalité entend ainsi adapter l’offre de logement à la réalité sociale de la commune et répondre aux difficultés des jeunes ménages mézois à trouver un logement accessible dans leur ville. »

Installation de la commission accessibilité

Le 15 juin 2022, Marcel Graine, conseiller municipal délégué, a installé la commission communale pour l’accessibilité rendue obligatoire par le Code Général des Collectivités Territoriales. Cette commission concerne plus particulièrement les personnes âgées et les personnes en situation de handicap.

 

Les mission de la commission accessibilité

  • dresser le constat de l’accessibilité des bâtiments publics, de la voirie, des espaces publics et des transports collectifs ;
  • Présenter un rapport annuel au conseil municipal sur ce sujet ;
  • faire des propositions pour améliorer la mise en accessibilité de l’existant et notamment des établissements recevant du public (ERP) ;
  • élaborer un programme pluriannuel d’actions complémentaires à l’Agenda d’Accessibilité Programmé (A d’AP) mis en œuvre par la municipalité pour une meilleure cohérence entre plans de mobilité et d’accessibilité.

Lire la suite

Renouvellement de chaussée boulevard du Port

Une partie du boulevard du Port interdite à la circulation du 22 au 29 avril.

Les travaux de réhabilitation du réseau d’eaux usées réalisés par Sète agglo boulevard du Port s’achèvent. A partir du 22 avril, la Ville de Mèze va lancer le chantier de renouvellement de l’enrobé sur cette chaussée. La circulation et le stationnement seront strictement interdits sur le boulevard du Port de la rue Privat au Chemin de l’Etang. L’accès piéton sera quant à lui maintenu.
Durant le chantier, une déviation empruntant la rue du Moulin à Huile sera mise en place avec une circulation alternée. Ces travaux seront terminés le 29 avril.

Eclairage public : vers une modernisation du réseau

Des dysfonctionnements de l’éclairage public se sont récemment produits sur la commune, notamment sur le Chemin des Costes et le quartier de la Raze. Ces problèmes sont consécutifs aux fortes intempéries des derniers jours et à un réseau d’éclairage par endroits vieillissant. Tout est mis en œuvre par les services municipaux pour y remédier dans les plus brefs délais.
Par ailleurs, la Ville de Mèze vient de lancer une étude avec Hérault Energie afin d’élaborer un programme de modernisation globale du réseau d’éclairage public de la commune. Objectif : doter Mèze de candélabres plus performants, plus fiables et plus économes en énergie. 

Département : des grands projets avec Mèze

De gauche à droite : Annick Galibert, Audrey Imbert, Jean-Christophe Dalbigot, Thierry Baëza, Yvon Pellet et Vincent Gaudy.

Construction de la Maison des services publics et de logements sociaux boulevard Paul Valéry, réaménagement global du quartier HLM Frédéric Mistral, le Département de l’Hérault s’engage dans des opérations de grande envergure avec la commune de Mèze.

Thierry Baëza, maire de Mèze, a accueilli, le 25 février en mairie, Vincent Gaudy, vice-président du Département délégué au logement social et à la politique foncière, président d’Hérault Logement et Yvon Pellet, vice-président du Département délégué à l’économie agricole et à l’aménagement rural, président de FDI Habitat. Lire la suite

La sous-préfète du bassin de Thau
accueillie par le maire

Thierry Baëza, maire de Mèze et Emmanuelle Darmon, sous-préfète du bassin de Thau

Emmanuelle Darmon, sous-préfète du bassin de Thau, a été reçue en mairie de Mèze, le 23 février, par le premier magistrat de la Ville, Thierry Baëza. Au cours d’un échange de plus d’une heure trente, le maire et la représentante de l’Etat ont abordé plusieurs sujets d’importance pour l’avenir de la commune.

Les grands enjeux urbanistiques

Les questions liées à l’urbanisme ont notamment été abordées avec les procédures de modification du PLU, les perspectives nouvelles pour l’habitat, le logement social, les potentialités de développement économique.
Les actions pouvant être menées contre le problème de la cabanisation ont été évoquées.
Le maire a par ailleurs fait part à la sous-préfète de son souhait de création d’une sortie d’autoroute à Mèze. Il a aussi exprimé sa préoccupation quant au tracé du la future LGV Montpellier-Perpignan.

Des aides financières de l’Etat

L’entretien a enfin porté sur une présentation des divers projets en cours et à venir sur la commune. L’occasion de faire un point sur les aides sollicitées auprès de l’Etat par la Ville de Mèze pour 2022, comme la rénovation des remparts ou les travaux de mise en accessibilité des équipement publics pour les personnes à mobilité réduite (ADAP).

Le président de l’agglo en visite à Mèze

François Commeinhes, président de Sète agglopôle Méditerranée, a consacré sa matinée du 3 février à une visite en terre mézoise aux côtés du maire Thierry Baëza, Jean-Guy Majourel, vice-président de SAM délégué au développement économique, Eve Gimenez-Silva, adjointe au développement économique et à l’événementiel et Philippe Curé, adjoint à la culture et à la communication.

La première étape a eu lieu à l’Ecosite qui fait l’objet d’un vaste programme de réhabilitation depuis 2020. Après l’aménagement des bâtiments destinés à la société Entech, les travaux actuels portent sur les locaux qui seront occupés par l’ARDAM. L’association pourra s’y installer dès juin 2022. Dans la foulée, les bâtiments consacrés à l’extension de la société Greensea seront à leur tour entièrement réaménagés avec une livraison prévue pour janvier 2023. La visite s’est poursuivie dans l’amphithéâtre de l’Ecosite qui fera lui aussi l’objet d’une remise en état. Le montant des travaux consacrés par Sète agglopôle à la réhabilitation des bâtiments de l’Ecosite s’élève à 1 680 000 € hors taxe.

Les élus se sont ensuite rendus à l’ancienne cave coopérative de Mèze afin d’évoquer le projet d’aménagement, dans cet édifice emblématique du patrimoine viticole local, un lieu consacré à la culture, à l’art et au spectacle vivant. Ce projet, élaboré par un comité de pilotage alliant élus et acteurs du monde culturel, sera porté par Sète agglopôle.

La visite s’est achevée par la passerelle qui enjambe la rivière Pallas fermée après une étude montrant sa fragilité. François Commeinhes s’est engagé auprès de Thierry Baëza à réaliser les travaux de remise en sécurité de cet équipement d’ici juin 2022.