Des ateliers Mémoire dès le 10 septembre 2020

Dès le 10 septembre 2020, l’IREPS (Institut de Ressources en Psychologie du Sport) va déployer à Mèze son programme « Percep’sens », qui propose des ateliers de mémoire, estime de soi et confiance en soi, pour les personnes de + de 65 ans.

Un atelier par semaine aura lieu, dans une salle du Taurus. Ces ateliers mémoire, gratuits, seront animés par une psychologue du sport. 

Les ateliers auront lieu du 10 septembre au 17 décembre 2020.

Les ateliers Percep’sens se tiendront dans une salle du Taurus et non à la salle René Michel.

 

« Santé-vous bien », un programme pour les séniors

Le Centre Communal d’Action Sociale organise le programme « Santé-vous bien » pour les personnes de plus de 60 ans, avec l’association MA VIE.

Au programme du 14 septembre au 10 décembre 2020 : conférence,  ateliers d’activités physiques adaptées et ateliers autour de l’alimentation animés par une diététicienne.

Ces journées dédiées aux séniors sensibiliseront le public vers une pratique sportive collective adaptée et une bonne pratique de santé (alimentation, hygiène de vie et activité physique).

Atelier découverte
Lundi 14 septembre à 14h au gymnase Bernard Jeu

A tous les seniors de Mèze et des alentours, passez la porte de la salle de gym (Gymnase Bernard Jeu, rue de la Méditerranée) le lundi 14 septembre 2020 à 14h.

Vous retrouverez l’Association MA VIE pour séance découverte relative au programme « Santé-Vous bien » dédié à l’activité physique adaptée et à l’alimentation. Vous pourrez ainsi participer à un atelier découverte à l’issue duquel vous pourrez confirmer votre inscription au programme proposé.

Cet événement gratuit à l’initiative des caisses de retraite de l’inter-régime et de l’Agence Régionale de Santé est organisé avec la Mairie/CCAS de Mèze et en partenariat avec l’association MA Vie.

A l’issue de cette rencontre, vous pourrez vous inscrire aux différents ateliers du programme : tests physiques, ateliers Activité Physique et Santé, Ateliers Diététiques qui se dérouleront jusqu’aux vacances de Noël.

Si vous ne pouvez pas venir nous retrouver le 14 septembre 2020, n’hésitez pas à nous contacter pour bénéficier de cette action de prévention santé / ou pour tout autre renseignement. Nous pouvons également venir vous rencontrer à votre domicile.

Contact : Association MA Vie : 06 26 04 41 12 – mavie.apa@gmail.com


Activités physiques adaptées

Tous les lundis et jeudis, de 14h à 15h,
du lundi 14 septembre 2020 au jeudi 10 décembre 2020 (26 séances)

à la salle de gym (gymnase Bernard Jeu)


Ateliers « Diététique » :

Jeudi 22 octobre (10h – 12h),
Jeudi 19 novembre (10h – 12h),
Jeudi 10 décembre (10h – 12h)

à la salle du temps libre


Les ateliers seront mis en place selon les règles sanitaires (dont la distanciation physique).


Téléchargez le programme complet : >>ici


Renseignements et inscriptions :
Association MA Vie : 06 26 04 41 12 – mavie.apa@gmail.com


 

Le Clos du Moulin à nouveau ouvert aux familles

Une seconde campagne de dépistage de l’ensemble des résidents et des agents de l’Ehpad le Clos du Moulin a été réalisée le 1er septembre.
Tout comme lors du précédent test général, aucun cas positif à la Covid 19 n’a été révélé. Ces bons résultats permettent aux responsables de l’Ehpad d’autoriser à nouveau la visite des familles à partir du lundi 7 septembre après-midi.
Le département de l’Hérault étant toujours classé en zone rouge de circulation active du coronavirus, un protocole adapté sera mis en oeuvre afin d’éviter les risques de contamination dans l’établissement.
A ce titre, les visites devront obligatoirement s’effectuer sur rendez-vous préalable auprès de l’Ehpad au 04 67 43 60 00.

Dépistage Covid 19 au Clos du Moulin :
aucun cas positif

Après la détection de deux cas de Covid parmi le personnel de l’Ehpad Le Clos du Moulin à la fin du mois d’août, une campagne de dépistage a été réalisée sur l’ensemble des résidents. Aucun cas positif n’est à signaler.
Conformément au protocole prévu par l’Agence Régionale de Santé, une nouvelle campagne de tests sera menée dans les prochains jours sur les résidents et les personnels en fonction.
Les visites restent suspendues en attendant les résultats de cette seconde campagne de dépistage et la mise en place d’un protocole adapté garantissant une protection maximale.
Tout est mis en œuvre par les agents de l’Ehpad pour recréer, aussi rapidement que possible, le lien entre les résidents et leur famille.

Deux cas de Covid parmi le personnel de l’Ehpad

Deux cas de Covid ont été détectés parmi le personnel de l’Ehpad Le Clos du Moulin. Immédiatement, les deux agents concernés ont été placés en quatorzaine. Les visites des familles aux résidents ont été provisoirement suspendues. 

Une campagne de dépistage massive pour l’ensemble du personnel et des résidents va être mise en place dès mardi matin par l’Agence Régionale de Santé.

A ce jour, aucun résident de l’Ephpad n’a montré de symptômes liés au Covid.

Bravo Rayan !

C’est acclamé par sa famille, et notamment son grand-père, pour qui il a réalisé cet exploit, que Rayan Boulahouat est arrivé à Mèze à vélo après un périple de 800 km. Le 27 juin, ce jeune homme de 16 ans s’est lancé en solitaire dans une course à travers la France pour la lutte contre le Cancer. Il est parti de Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines pour rejoindre Mèze où vit son grand-père. Le professeur Jean-Bernard Dubois, président de la Ligue contre le Cancer de l’Hérault, et Henry Fricou, maire de Mèze, étaient présents pour saluer le courage de Rayan. Cette aventure lui a permis de récolter une cagnotte de 3000€ au profit de la ligue contre le Cancer à laquelle la Ville de Mèze a participée.

Info : Prévention canicule

En cas de fortes chaleur, la personne âgée ou en situation de handicap est exposée à des pathologies diverses, d’autant plus qu’elle présente souvent des risques de vulnérabilité.

Un dispositif national de prévention et de soins a été mis en place : le Plan National Canicule.

Dans ce cadre, le Pôle Social du C.C.A.S de la Ville de Mèze procède au recensement des Personnes âgées et en situation de handicap qui en font la demande. Pour cela, les personnes peuvent contacter le Pôle Social au 04.67.18.14.10.

Cette inscription peut également être faite par l’un des proches des personnes concernées.

En cas d’Alerte Canicule, le C.C.A.S communiquera à sa demande au Préfet de département, le registre nominatif qu’il a constitué, afin de permettre l’intervention ciblée des Services Sanitaires et Sociaux.

Le Numéro Canicule Info Service sera activé en cas de fortes chaleurs 0800 06 66 66 (gratuit depuis un poste fixe).

Des nouvelles du Clos du moulin

Le ministère de la Santé a annoncé de nouvelles règles pour assouplir les consignes de sécurité au sein des Ehpad. Au Clos du moulin la prudence reste de mise. Grâce aux mesures très strictes prises très rapidement, dès le début de l’épidémie, l’établissement a été épargné par la propagation du virus.
Un plan de déconfinement a été présenté aux résidents, aux agents et aux familles.

 

 

  • Les repas :
    Les repas, qui étaient pris dans les chambres depuis le début de la crise sanitaire, peuvent de nouveau se faire en petits groupes. Des services de 5 personnes maximum sont organisés, tour à tour, dans la salle à manger et dans le jardin (en fonction de la météo). A partir du 15 juin, le groupe s’élargira à 10 résidents.
  • Les animations :
    Des ateliers spécifiques organisés par groupes de 5 personnes sont  mis en place : mémoire, stimulation cognitive et activités de jardinage. Depuis le 11 mai une intervenante de l’école intercommunale de musique propose des petits concerts de clarinette dans le jardin de l’Ehpad.
  • Le bien-être :
    Le salon de coiffure et d’esthétique va rouvrir. Ces services seront proposés par 2 aides-soignantes diplômées.
  • Les soins :
    Depuis le 2 juin,  les séances de pédicure et kinésithérapie ont repris.
  • Les échanges avec les proches :
    Le ministère de la Santé a annoncé de nouvelles règles, moins strictes, concernant les visites. A partir du 8 juin, les visites aux résidents, toujours sur rendez-vous, pourront se faire à plus de deux personnes à l’extérieur des bâtiments. Par ailleurs, les mineurs sont à nouveau autorisés à se rendre dans les Ehpad, sous réserve de porter un masque. Le lavage des mains, la distanciation physique et le port du masque chirurgical restent obligatoires et les contacts physiques ne sont toujours pas possibles.

    Le dispositif d’échanges vidéo en direct, mis en place depuis le début de la crise, continue. Les liens entre les résidents et leurs proches sont ainsi maintenus par l’intermédiaire d’une tablette numérique.

Une commerçante offre 50 visières de protection au personnel municipal

50 visières de protection offertes par une commerçante mézoise à la Ville et distribuées au personnel de l’Ehpad.

Le joli geste de solidarité d’une commerçante mézoise spécialisée dans l’épicerie bio en vrac qui vient d’offrir 50 visières de protection à la Ville e Mèze. 
« C’est une entreprise de Franche Comté dans laquelle travaille mon père qui les fabrique. J’en ai reçues une cinquantaine et je me suis dit qu’elle seraient utiles pour les services municipaux« , précise la généreuse donatrice.
Ces visières assurant une grande surface de protection pour le visage ont été principalement distribuées aux agents de l’Ephad le Clos du Moulin. Un équipement supplémentaire bienvenu dans l’arsenal des moyens mis à la disposition du personnel pour éviter toute contamination dans l’établissement.
Un grand merci à cette commerçante aussi discrète que généreuse.

Les visites ont repris au clos du moulin

Après plusieurs semaines d’interdiction, les résidents de l’Ehpad Le clos du moulin ont reçu les premières visites de leur familles jeudi 23 avril. Ces visites sont organisées dans un cadre très strict afin de préserver les résidents et les agents du Clos du Moulin des risques de contamination.
Malgré la rigueur du protocole, les résidents sont ravis de pouvoir revoir leurs proches. Les familles sont, quant à elles, rassurées de voir leurs parents en bonne santé et garder le sourire. Elles sont également satisfaites des mesures mises en place, du respect des gestes barrières et de la distanciation sociale. Cet espace de rencontre est situé à l’extérieur de l’établissement.
Les visites se font uniquement sur rendez-vous en présence d’un soignant. Elles sont réservées aux personnes majeures et limitées à deux personnes maximum.
Les visiteurs doivent obligatoirement porter un masque de protection. Enfin, les contacts physiques ne sont pas possibles.

Clos du Moulin :
les résidents peuvent revoir leurs proches

Après plus un mois et demi d’interdiction, les visites des familles en Ehpad sont de nouveau autorisées par le gouvernement conformément à la déclaration du Premier ministre du 19 avril.
 Compte tenu de l’impatience des résidents et de leurs proches de pouvoir enfin se retrouver, l’Ehpad le Clos du Moulin a tout mis en oeuvre pour rouvrir sans délais l’établissement aux visites. Mais celles-ci s’effectueront dans un cadre très strict. Elles se feront à l’extérieur, uniquement sur rendez-vous les lundis, mercredis et jeudis après-midi, en présence d’un soignant. Elles seront réservées aux majeurs et limitées à deux personnes maximum. Les visiteurs devront obligatoirement porter un masque de protection. Enfin, les contacts physiques ne seront pas possibles.
Les visites commenceront dès le 22 avril.
Ces mesures peuvent paraître extrêmement rigoureuses mais elles sont absolument indispensables pour préserver les résidents et les agents du Clos du Moulin des risques de contamination.

Ehpad : le succès des échanges vidéo

Très grand succès pour les échanges vidéo en direct mis en place au Clos du Moulin pour maintenir le lien entre les résidents et leur famille.

Au lendemain de la décision de l’Etat d’interdire les visites dans les Ehpad afin d’éviter les risques d’épidémie, la Ville de Mèze a été la première à mettre en place un dispositif d’échanges vidéo en direct au Clos du Moulin. Les liens entre les résidents et leurs proches ont ainsi pu être maintenus par l’intermédiaire d’une tablette numérique.
Tous les aînés se sont rapidement familiarisés avec cette nouvelle façon de rester en contact, de prendre des nouvelles, d’échanger un sourire, de voir pousser les petits-enfants malgré les mesures très strictes de confinement auxquelles est contraint l’établissement. Tout cela grâce à un peu de technologie et à l’accompagnement des agents du CCAS qui font un effort remarquable pour que cette période difficile se passe dans les meilleures conditions pour les résidents.
Compte tenu du succès de cette initiative, le dispositif d’échanges vidéo en direct sera pérennisé au-delà du confinement.

Pôle personnes âgées du CCAS : un personnel exemplaire

Le pôle personnes âgées du CCAS de Mèze est totalement engagé, depuis le début du mois de mars, pour faire face à la crise sanitaire du COVID-19. Le maire de Mèze est allé à la rencontre de la directrice de l’Ehpad le Clos du Moulin à la fois pour s’assurer du bien-être des résidents et rendre hommage à la mobilisation extraordinaire de tous les personnels qui assument leur mission avec courage, détermination, solidarité et bienveillance.
Il a été nécessaire d’anticiper l’arrivée de l’épidémie en prenant des mesures fortes afin de protéger les 67 résidents de l’EHPAD « Le Clos du Moulin », les 66 bénéficiaires du service de soins infirmiers à domicile (SSIAD), les 17 usagers de l’aide de nuit à domicile (ANAD) et l’ensemble des 80 salariés. Depuis le 11 mars, conformément aux directives gouvernementales, les visites des familles sont interdites à L’EHPAD.
L’organisation de l’établissement a été entièrement adaptée à la situation : mise en place de mesures drastiques pour faire barrage au virus, maintien du lien des résidents avec leurs proches via des échanges vidéo en direct, jeux et promenades individuelles, intervention personnalisée du psychologue pour diminuer l’anxiété… tout est mis en œuvre pour protéger la santé des résidents en préservant leur qualité de vie.
Si, malgré toutes les précautions, le virus était détecté dans l’Ehpad, un secteur « Covid-19 » a été aménagé afin de permettre au personnel dédié (infirmier, aide-soignant, agent social) d’intervenir auprès des résidents malades en toute sécurité.
Les résidents présentant des symptômes suspects sont systématiquement testés par le médecin coordonnateur et les infirmières.
A ce jour, aucun cas de Covid-19 n’a été observé.
Les agents bénéficient de moyens adaptés (masques, blouse, sur-blouse, charlotte, solution hydro-alcoolique…) et ont tous fait l’objet de tests. Les effectifs ont été renforcés afin de sécuriser au maximum la prise en charge des résidents.

Le SSIAD et l’ANAD sur le front

SSIAD et ANAD assument leur mission avec la même détermination. Les visites à domicile sont organisées chaque jour de la semaine, comme auparavant. Le personnel dispose du matériel de protection nécessaire. Les véhicules sont désinfectés au quotidien. Les agents vont également être testés dans les prochains jours.

Fausse rumeur : pas de contamination au Clos du Moulin

A la lutte contre le coronavirus s’ajoute le combat contre les fausses informations.
A Mèze, des rumeurs circulent actuellement sur des soi-disant « cas de contaminations au Covid-19 qui auraient été constatés à l’Ehpad le Clos du Moulin ».
Il s’agit d’une fausse information.
Comme cela est habituel en cette saison, certains résidents ont présenté quelques symptômes d’état grippal. Par mesure de précaution, tous ont été testés et aucun cas positif au coronavirus n’a été détecté.
Cela donne l’occasion de rappeler que, par décision gouvernementale, toutes les visites sont interdites à l’Ehpad depuis 16 jours.
La mobilisation du personnel est totale pour offrir aux résidents les meilleures conditions d’accueil et de bien-être. Bien sûr, le risque zéro n’existe pas. Mais dans cette situation de crise, tous les salariés font preuve d’une vigilance extrême et suivent un protocole très strict en matière de sécurité sanitaire afin de limiter au maximum les possibilités de contamination au sein de l’établissement.
Il est plus juste de rendre hommage à leur engagement et à leur courage plutôt que de colporter de fausses informations qui perturbent leur travail et inquiètent inutilement les proches des résidents.