Mèze ville pilote de la valorisation des cheveux


Les salons de coiffure peuvent désormais s’impliquer dans la préservation de l’environnement. Considérés comme des déchets sans utilité, les cheveux coupés peuvent en fait être valorisés. Dans le cadre d’un partenariat avec Sète agglopôle, Mèze devient « ville pilote » du territoire de Thau pour la collecte et le recyclage des cheveux. Chantal Falcon, adjointe au commerce et Lysiane Estrada, adjointe à la transition écologique, coordonnent cette initiative à l’échelle communale. Elles ont sollicité la jeune société Capillum, spécialisée dans la collecte et le recyclage des cheveux, et proposé à l’ensemble des salons de coiffure de Mèze d’adhérer à cette démarche innovante.

Sur les 18 salons que compte Mèze, 11 ont spontanément souhaité participer à l’expérience. Le principe est simple. Plutôt que de jeter les cheveux coupés de leurs clients, les coiffeuses les récupèrent dans un conteneur fourni par Capillum qui se charge ensuite de la collecte une fois par mois. Les salons de coiffure « éco responsables » sont quant à eux valorisés par un label. L’objectif de la Ville de Mèze est que 100% des cheveux coupés dans les salons de Mèze soient, à terme, valorisés. Les coiffeurs mézois souhaitant participer à la démarche, peuvent contacter la Ville : contact@ville-meze.fr


Que deviennent les cheveux coupés ?

Tous les cheveux peuvent être recyclés, qu’ils soient blonds, bruns, courts, longs, colorés ou décolorés. Capillum collecte et valorise chaque cheveu dans trois domaines d’application différents :

Le domaine médical qui exploite l’élément de base du cheveu : la kératine.

La dépollution des eaux et sites industriels. Le cheveu a la capacité de pouvoir absorber 8 fois son poids en hydrocarbures. Il est redoutablement efficace en cas de déversement accidentel de carburant dans le port.

L’agriculture, en proposant des alternatives écologiques aux produits plastiques utilisés.

Les commerçants des halles préparent leur déménagement

Les commerçant des halles réunis autour d’Henry Fricou, au Carré d’Art Louis Jeanjean afin d’exprimer leur point de vue et leurs attentes pour une installation provisoire de leurs étals au chai de Girard.

Le projet de rénovation et de réaménagement des halles va nécessiter un déplacement temporaire des commerçants (voir article du 19 janvier>>>). Henry Fricou, maire de Mèze, Chantal Falcon, adjointe au commerce et Daniel Rodriguez, adjoint aux travaux, ont placé la concertation au centre de toutes les décisions. Ainsi, le 27 janvier, tous les commerçants des halles ont été invités à s’exprimer sur les propositions d’organisation de ce déménagement.
Tout d’abord le lieu. Le choix d’installer les halles provisoires dans le chai du château et le local situé en face a clairement fait l’unanimité. Le site est à proximité immédiate de l’esplanade, il restera en connexion avec le marché extérieur, bénéficiera du cadre agréable du parc du château et offrira la possibilité d’installer des terrasses extérieures.
Le maire a laissé la liberté aux commerçants d’organiser eux-mêmes l’occupation des espaces qui leur seront dédiés. Il reste, avant de lancer le déménagement des étals, à régler quelques détails techniques et à réaliser quelques aménagements pour adapter les locaux aux besoins des commerçants (installation de chambres froides, arrivée et évacuation d’eau, branchements électriques…). La date de ce déménagement dépendra des délais nécessaires à ces travaux.
Henry Fricou a ensuite précisé que la rénovation des halles sera un chantier de grande envergure et donc, de longue haleine. D’où l’importance de proposer une solution alternative qui reçoive l’adhésion de tous les commerçants concernés.
Le maire les a par ailleurs assurés qu’ils seront entièrement impliqués dans les choix de transformation des futures halles.
Elus et commerçants ont exprimé un même objectif final : refaire des halles de Mèze le point névralgique d’un centre-ville toujours plus attractif et d’un commerce de proximité toujours plus dynamique.

 

Déplacement provisoire des halles

La rénovation et le réaménagement des halles de Mèze sont inscrits parmi les projets prioritaires de la municipalité pour renforcer l’attractivité du centre-ville et dynamiser le commerce de proximité.
Un récent audit sur l’état de l’édifice diligenté par le maire de Mèze a fait apparaitre une fragilité structurelle de l’édifice, construit, il faut le rappeler, en 1907. Le lancement des travaux est, de ce fait, devenu une nécessité. Un chantier de longue haleine, sera prochainement programmé.

Un déménagement temporaire

Avant que les travaux ne débutent, les commerçants des halles devront être déplacés. Lors d’une réunion d’information et de concertation, Chantal Falcon, adjointe au commerce, leur a fait part de la proposition de la municipalité d’aménager des halles provisoires dans le Carré d’art Louis Jeanjean (Chai de Girard) et le grand local attenant au château situé juste en face. Cette solution a reçu un très bon accueil de la part de l’ensemble des commerçants, satisfaits de bénéficier d’espaces adaptés, conviviaux, en cœur de ville, en connexion avec le marché extérieur.
Quelques aménagements seront réalisés par les services municipaux avant que les étals soient installés et que les Mézois s’approprient ces nouvelles halles éphémères.
Des informations plus précises sur l’avancée de ce projet seront communiquées prochainement.

Covid 19 : l’agglo réactive son fonds d’urgence aux entreprises

A la suite du second confinement, Sète agglopôle méditerranée a réactivé le fonds d’urgence pour le mois de novembre, via une aide forfaitaire unique de 2 000 €, à l’attention des entreprises ayant cessé leur activité du fait d’une fermeture administrative imposée par le Décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.
Depuis le 28 novembre 2020, certains commerces dits « non essentiels » ont pu enfin rouvrir leurs portes. Toutefois, certaines entreprises, comme notamment les bars et restaurants, sont toujours confrontées à une obligation de fermeture jusqu’au 20 janvier 2021.

Afin de les soutenir, Sète agglopôle Méditerranée réabonde le fonds d’urgence à leur attention, pour leur apporter une aide supplémentaire forfaitaire de 2 000 € pour le mois de décembre.

Les demandes peuvent être déposées à compter du lundi 7 décembre 2020.

Qui peut en bénéficier ?

Indépendant ou entreprise indépendante de moins de 10 salariés implantée sur le bassin de Thau :
– dont le chiffre d’affaire est inférieur à 500 000 euros
– Ayant cessé son activité du fait d’une fermeture administrative imposée par le Décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, modifié par le décret N° 2020-1454 du 27 novembre 2020 et maintenu fermé administrativement entre le 29 novembre 2020  et le 20 janvier 2021.

Quelles pièces justificatives doivent être obligatoirement fournies ?

Nom – Prénom du dirigeant – Téléphone/e-mail
Raison sociale
Descriptif de l’activité
Nombre de salariés

Derniers éléments comptables 2020 disponibles ou 2019

Pièce d’identité du chef d’entreprise
Kbis ou tout justificatif d’immatriculation de l’entreprise
RIB de l’entreprise

Attention, si vous avez déjà déposé une demande au titre du mois de novembre, il vous est seulement demandé :

Nom – Prénom du dirigeant – Téléphone/e-mail
Raison sociale
Descriptif de l’activité
N° SIREN ou SIRET

Comment faire une demande ?

Par mail uniquement : covid-decembre@agglopole.fr en envoyant la totalité des justificatifs demandés.
En cas de problème : 04 67 46 47 90

La date limite de dépôt des demandes, au titre du mois de décembre, est fixée au 15 janvier 2021

Les lauréats du concours d’illuminations

Dimanche 20 décembre, Henry Fricou, maire de Mèze, et Véronique Bernal  conseillère municipale déléguée aux festivités et Chantal Falcon, adjointe au commerce, ont dévoilé le palmarès de la première édition du concours d’ illuminations de Noël. Toutes les récompenses offertes par la Ville provenaient des commerces mézois.

Plusieurs critères étaient évalués : la qualité de l’agencement et l’effet d’ensemble, la créativité et l’originalité des décors, la valorisation des décorations non lumineuses, le respect de l’environnement par l’utilisation de technologies durables. Le maire a remercié et félicité les nombreux participants. Le jury a pu admirer de très belles réalisations lors de son passage dans les quartiers et encourage les Mézois à participer à ce concours qui sera sans nul doute renouvelé en 2021.

Palmarès :

Catégorie Maison

  1. Michèle Robert – 37 rue Victor Hugo
  2. Stéphanie Duval – 763 chemin du romany
  3. Claude Luce – 5 rue de la farigoulette
  4. Anaïs Seguier – 22 rue des amandiers
  5. Nicolas Lanternier – 6 rue Domergue

Catégorie balcon

  1. Aïcha Berken – 15 rue du port
  2. Jean-Louis reverchon – 41 rue du port
  3. Teddy Ferreira – 10 avenue du général De Gaulle
  4. Paula Jullien – 3 rue gambetta
  5. Jacques Simonin – 2 avenue du général leclerc

Catégorie vitrine des commerçants

  1. Alexandra Chaumier 10 Rue du docteur Magne « la fée des fleurs »
  2. Samantha Patris 6 rue Ressaire: LA PIZZ’RIA
  3. Christine Sanchez 5 Rue Pierre Auguste Massaloup « Chris mode »
  4. Marion Perez 16 Rue Garibaldi  » Café des fleurs »
  5. Charles Laroques 12 Quai Descournut: « Les trésors de Flo »

Aides financières aux commerçants :
Journée d’information à Mèze

De très nombreux commerçants sont touchés de plein fouet par la nouvelle période de confinement. Divers dispositifs de soutien existent. Encore faut-il savoir comment en bénéficier.
Afin d’accompagner au mieux les commerçants mézois, L’ACEM et la Ville de Mèze, en partenariat avec la CCI de l’Hérault, organisent une journée d’information sur les différents dispositifs d’aides financières aux entreprises et commerces mis en œuvre pendant la période de confinement.

Cette journée réservée aux commerçants et entreprises se déroulera le mardi 17 novembre dans la salle Jeanne Oulié.

Elle sera animée par Vincent Etienne, responsable du pôle Appui aux Territoires et Représentation à la CCI de l’Hérault (Etablissement de Sète) qui proposera des accompagnements personnalisés à l’occasion de rendez-vous individuels.

Afin de respecter les règles sanitaires en vigueur et d’éviter tout regroupement d’un trop grand nombre de personnes, il est impératif de s’inscrire préalablement par mail auprès de Chantal Falcon, adjointe au commerce de la Ville de Mèze : chantalfalconmairie@gmail.com

Une plateforme en ligne pour les commerçants mézois

Afin de faire face aux nouvelles restrictions liées au confinement, de nombreux commerçants mézois s’inscrivent sur la plateforme de vente en ligne

www.fairemescourses.fr

Pour Chantal Falcon, adjointe au commerce « cet outil permet à nos commerces de continuer leur activité à distance avec la mise en place de « click and collect », vente à emporter et services de livraison. Les commerçants et l’Acem proposent de nombreuses initiatives très novatrices en cette période si particulière et je tiens vraiment à les féliciter. La Ville les soutient et nous sommes toujours à leur disposition pour les aider dans leurs démarches ».

Alors rendez-vous sur la plate-forme « faire mes courses » pour découvrir les commerçants adhérents et continuer à consommer local malgré la crise sanitaire.

Les commerces de proximité s’adaptent à la crise sanitaire

Comme au moment de la première vague l’Association des Commerçants et Entreprises Mézois se mobilise afin de faciliter la vie des Mézois durant la période de confinement. L’ACEM met à votre disposition une liste de commerçants mézois ouverts, en précisant auprès desquels il est possible de passer commande de vos achats ou qui proposent un service de livraison à domicile.

L’ACEM recense les commerçants ouverts relayé sur cette carte avec toutes les infos sur les drives, livraison, vente en ligne ou « click and collect »

Les autres commerces mézois ouverts qui n’auraient été répertoriés peuvent contacter l’ACEM et la Ville (contact@ville-meze.fr) afin d’y être ajoutés.

Contact ACEM :
Tel : 07 68 18 70 83
mail : acem34140@gmail.com
Facebook : https://www.facebook.com/Acemdemeze/

 

Pour faire vos courses, n’oubliez pas votre attestation de déplacement dérogatoire, limitez vos déplacements, conservez une distance de sécurité d’au moins 1 mètre et respectez les gestes barrières.

La Ville de Mèze aux côtés des commerçants

Chantal Falcon, adjointe au commerce de la Ville de Mèze se tient à la disposition des tous les commerçants et artisans qui ont besoin d’un accompagnement dans leurs démarches.

Comme partout ailleurs, le commerce local est particulièrement touché par les nouvelles contraintes sanitaires.

Comme cela avait été le cas lors de la première période de confinement, les acteurs économiques du territoire se refusent à subir. Il se placent, au contraire, dans une démarche proactive. Par l’intermédiaire de Chantal Falcon, adjointe au commerce, la Ville de Mèze se tient à leurs côtés pour les orienter et les accompagner durant cette nouvelle période de confinement.

L’Etat, Sète agglopôle, la Ville de Mèze, la CCI, la Chambre de métiers et l’Association des Commerces et Entreprises Mézois unissent leurs forces pour soutenir les commerces les plus en difficulté.

L’Etat
Le fonds de solidarité sera reconduit. Il s’agit d’un dispositif d’aide financière mis en place par l’Etat et les régions pour aider les très petites entreprises (TPE), les indépendants et les micro-entrepreneurs à faire face aux conséquences économiques de la crise sanitaire du coronavirus. 

Sète agglopôle  
Les 14 maires de l’agglo ont décidé de redéployer les aides économiques mises en place lors de la première phase de confinement en soutien aux entreprises frappées d’un arrêté de fermeture administrative, grâce à l’accord de la région Occitanie, en l’adaptant à la situation actuelle, et en mettant en place des outils d’information pour les commerçants. 

La CCI de l’Hérault
La CCI annonce 4 premières actions concrètes pour accompagner les commerçants :

  • Une page web « CCI Hérault » mise à jour régulièrement sur laquelle se trouvent toutes les informations sur les ouvertures autorisées des activités professionnelles, suite au décret d’application du 29 octobre 2020 et sur les mesures de soutien financier qui vont être déployées https://herault.cci.fr/node/7040
  • Réactivation de la cellule d’appui COVID-19.  Toutes les informations et conseils sur les dispositifs d’aides et les démarches à entreprendre. Il suffit de poser ses questions par mail à  covid19@herault.cci.fr
  • Mise à disposition d’une brochure « Vendre en temps de confinement » qui présentera le minimum vital numérique pour les commerçants et indépendants  https://bit.ly/31UJvfo

Chambre de Métiers et de l’Artisanat
La Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Hérault est à l’écoute  des artisans pour répondre à leurs questions et les aider dans leurs différentes démarches administratives. Une cellule d’aide a été mise en place : https://www.cma34-covid19.fr  – Tél: 04 67 72 72 31

L’URSSAF
Les mesures exceptionnelles de soutien à l’économie. Toutes les informations sur le site de l’URSSAF : https://mesures-covid19.urssaf.fr/

L’Association des Commerces et Entreprise Mézois
L’ACEM recense tous les commerces Mézois qui proposent des services de vente à emporter ou de livraison. La liste, mise à jour régulièrement, est disponible sur le site de la Ville de Mèze : https://www.ville-meze.fr/vos-commercants-se-mobilisent

Chantal Falcon, adjointe au commerce de la Ville de Mèze se tient à la disposition des tous les commerçants et artisans qui ont besoin d’un accompagnement dans leurs démarches.

Appel à l’ouverture de tous les commerces :
le maire communique

Faut-il, comme le demandent certains, prendre un arrêté municipal autorisant l’ouverture des commerces non essentiels ?

Non. D’abord parce qu’un arrêté municipal n’a aucune valeur devant un décret ministeriel.

Ensuite, parce qu’il faut respecter les décisions du gouvernement qui n’ont d’autres buts que de lutter contre la pandémie et de sauver des vies. Je comprends les difficultés et l’inquiétude des commerçants touchés. Des dispositifs d’aide et de soutien ont été mis en place au niveau national régional et local. Nous sommes avec Sète agglopole Méditerranée aux côtés des commerçants et des chefs d’entreprise.

Réclamer aujourd’hui la réouverture des commerces non essentiels est irresponsable au regard de la situation sanitaire.

En revanche, dans un souci d’équité,  les grandes surfaces ne doivent pas être autorisées à vendre l’ensemble de leur produits. J’ai interpellé par écrit le député en ce sens.

Fibre optique : le point sur le déploiement à Mèze

Pour consulter la carte actualisée de déploiement de la fibre optique à Mèze, cliquez sur l’image

Le déploiement de la fibre optique mené par « Hérault Numérique » (Département de l’Hérault) pour l’Internet à très haut débit progresse sur la commune de Mèze.
Actuellement, 2200 logements sont raccordables, soit 30 % des logements prévus.
Les travaux d’installation de la fibre se poursuivront jusqu’en 2022. Il est d’ores et déjà possible de tester son éligibilité à la fibre et de contacter les opérateurs privés pour connaître les modalités d’abonnement.

Les sites Internet pour en savoir plus sur votre raccordement à la fibre :

9 opérateurs commerciaux s’appuyant sur le réseau afin de proposer des offres internet à très haut débit :

Ces opérateurs sont susceptibles de vous accompagner dès maintenant. Les délais de raccordement peuvent aller de 4 à 6 semaines.