Masque obligatoire sur les marchés de Mèze

Le port du masque devient obligatoire sur tous les marchés ouverts de Mèze (marchés des jeudis et dimanches, animations artisanales nocturnes et vide-greniers) par arrêté municipal du 7 août 2020.
Cette décision a été prise pour limiter les risques face à l’épidémie de Covid 19 qui continue de circuler activement en Occitanie. Elle concerne tous les visiteurs (à partir de 11 ans) et les commerçants. L’obligation du port du masque prend effet à compter du dimanche 9 août jusqu’au 15 septembre et pourra être réévaluée en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

Cette mesure supplémentaire vient en complément du protocole sanitaire déjà mis en place sur le marché. Celui-ci prévoit un nettoyage du périmètre du marché avant et après, des distances augmentées entre chaque stand, des voies de circulation élargies, la mise à disposition de gel hydroalcoolique et une information renforcée sur place afin de faire respecter les gestes barrières.

Animations en cœur de ville

Vendredi 31 juillet, l’esplanade et la place Aristide Briand ont accueilli la toute première édition des « Terrasses en fête » organisée par la Ville de Mèze, sous la houlette de Chantal Falcon, maire-adjointe déléguée au commerce et Philippe Garcès, conseiller municipal, en partenariat avec l’Association des commerçants et entreprises mézois.

Ouverture des commerces en nocturne, fanfare, animations, dégustations des produits locaux, douceur estivale…  tous les éléments étaient réunis pour une soirée conviviale au cœur de Mèze.

Prochains rendez-vous des « Terrasses en fête »: les vendredis 7, 14 et 21 août.

Les terrasses en fête

Vendredi 31 juillet, de 18h à 22h, la Ville de Mèze, en partenariat avec l’ACEM, propose un rendez-vous festif sur l’Esplanade et la place Aristide Briand.
Des stands tenus par des commerçants, des vignerons, des producteurs de coquillages… accueilleront le public pour une soirée d’animations commerciales et de dégustation de coquillages, vins locaux et tapas en musique.

Une soirée organisée par la Ville de Mèze, en partenariat avec l’ACEM, avec le soutien de Sète agglopôle Méditerranée et de Radio One.

La Jeune Chambre Économique de Sète et du Bassin de Thau lance un appel à participer à son enquête nationale

La Jeune Chambre Économique de Sète et du Bassin de Thau lance un appel à participer à son enquête nationale pour réaliser un diagnostic du département de l’Hérault sur l’implication des entreprises sur le thème du développement durable. Co-construite avec le Pôle Eco-Conception (missionné par l’ADEME), l’étude intègre aussi des thématiques qui permettront à chaque participant de se repositionner suite à la crise du Covid 19.

Et si le développement durable et la croissance économique pouvaient aller dans le même sens ? Comment mieux rebondir et se réinventer économiquement après le Covid 19 ? Pour sensibiliser sur ce sujet, la JCE de Sète et du Bassin de Thau lance l’enquête nationale initiée par la Jeune chambre économique française auprès des entreprises de tous secteurs économiques sur les différents impacts du Covid 19.

La JCE s’adapte à la crise sanitaire en améliorant un premier sondage des entreprises sur le développement durable initié en janvier dernier pour que le projet intéresse les entreprises impactées par une baisse d’activité en les aidant à se réinventer et à innover pour une relance économique.

L’étude permettra d’anticiper la reprise sous l’angle du développement durable en faisant un état des lieux des pratiques mises en place ou qui seraient intéressantes d’initier, dans le domaine du développement durable.

Sur le territoire de Sète et du Bassin de Thau, l’enquête sera menée et déployée par nos membres bénévoles. Nous lançons d’ailleurs un appel aux entreprises et organisations intéressées pour participer à l’enquête. « Notre thème national pluri-annuel « Optimisons nos ressources pour allier développement économique et durable » n’a jamais été autant d’actualité que dans cette période charnière que nous vivons pour mettre en lumière les opportunités et les problématiques que cette crise révèle », assure Sarra MADANI présidente de la JCE de Sète et du Bassin de Thau.

L’objectif national est de réaliser un diagnostic économique de chaque département grâce à une analyse approfondie des résultats. Ce document constitué avec la collaboration des acteurs locaux mettra en avant les forces et faiblesses du territoire et donnera de précieuses indications pour orienter des actions pertinentes.  

Car la Jeune Chambre Economique ne se contentera pas d’un simple constat. « Cette enquête va nous permettre de détenir les clés du changement sur chacun de nos territoires. Notre rôle est de proposer des mesures et des projets suite à cette phase d’enquête et de les initier. Nous voulons être acteurs de notre société en nous mobilisant pour optimiser nos ressources et allier développement économique et durable. Rien n’est compliqué, rien n’est impossible, tout est une histoire de volonté, de capacité à agir ensemble vers une même direction, pour rendre concrète l’alliance développement durable et économique », insiste Linda PROFIT, Présidente 2020 de la Jeune Chambre Économique Française.


Lien pour répondre à l’enquête : https://urlz.fr/cMeH 


 

A propos de la Jeune Chambre Economique Française :

La Jeune Chambre Économique (JCE) est un réseau de bénévoles âgés de 18 à 40 ans qui vise à INITIER DES PROJETS INNOVANTS D’INTÉRÊT GÉNÉRAL tout en formant ses membres à devenir des acteurs du changement. Notre maillage s’étend, en France, dans plus de 130 Jeunes Chambres Economiques Locales (JCEL). Nous intervenons sur divers sujets liés notamment à l’économie, à l’emploi ou encore à l’environnement en lien avec les 17 Objectifs de Développement Durable portés par l’ONU.


 

Priorité aux piétons sur le port de Mèze

Une nouvelle organisation de la circulation autour du port a été pensée et décidée à la suite de la concertation menée par le maire de Mèze avec l’ensemble des restaurateurs et propriétaires de cafés de la ville, particulièrement touchés par la crise sanitaire. Plusieurs mesures d’accompagnement leur ont été proposées pour leur reprise d’activité. Outre les aides financières de l’agglo et l’exonération de la redevance d’occupation du domaine public par la Ville, plusieurs restaurateurs ont souhaité pouvoir étendre leur terrasse afin de limiter la perte de leur capacité d’accueil.
Un dispositif particulier va être mis en place pour répondre aux souhaits exprimés par les restaurateurs du port.  A partir du mois de juillet, l’organisation de la circulation sur le port de Mèze va être modifiée afin de rendre le site beaucoup plus convivial et agréable pour les promeneurs et tous ceux qui veulent profiter sereinement des terrasses de cafés et de restaurants.
Principale nouveauté, le Descournut sera fermé à la circulation (sauf aux riverains) chaque soir. Dans la journée, priorité sera donnée aux piétons et aux cyclistes avec la mise en place d’une « zone de rencontre » matérialisée par un marquage au sol.
L’interruption de la circulation automobile autour du port permettra aux restaurateurs du port qui le souhaitent d’accueillir leur clientèle sur des surfaces plus importantes.  

Le plan de circulation autour du port de Mèze sera présenté prochainement.

Reprise des marchés aux puces dès le 20 juin 2020

Bonne nouvelle, dès le 20 juin, les marchés aux puces seront de retour sur l’esplanade.

Les inscriptions se font uniquement par téléphone les mercredis de 8h30 à 11h au 04 67 51 89 22.

Exceptionnellement cette semaine, vous pouvez encore vous inscrire en appelant ou en laissant un message au 06 87 81 12 52.

Les inscriptions multiples ne sont pas acceptées. Une seule inscription, à titre personnel, sera prise en compte par appel téléphonique.

La présentation d’une pièce d’identité en cours de validité, au nom de la personne inscrite et présente sur le marché, est obligatoire.

Les marchés aux puces ont lieu tous les samedis matins de 7h à 13h30 sur l’esplanade.

Consommer local, c’est idéal… avec les THAU FOLIZ

Après la crise sanitaire du Covid 19, nous devons faire face aujourd’hui à une crise économique sans précédent qui touche de plein fouet les concitoyens et les entreprises du territoire.

Afin de relancer le commerce local, l’Office de Commerce Archipel de Thau lance une opération commerciale baptisée « Thau Foliz ».
À partir du mercredi 18 juin et jusqu’au dimanche 21 juin, les consommateurs auront la possibilité de se voir rembourser une partie de leurs achats auprès des commerçants des cœurs de villes des 14 communes du territoire de Sète agglopôle Méditerranée.

Concrètement, les consommateurs intéressés devront d’abord télécharger l’application mobile Keetiz sur ios (Apple) ou Play Store (Androïde). Ils pourront ensuite connecter leur compte bancaire pour bénéficier d’un remboursement de 20 % sur les 50 premiers euros d’achat. Le consommateur recevra directement son « cashback » sur son compte bancaire, dès qu’il aura « cagnotté » la somme de 15 €.

Ce dispositif sera complété par l’organisation, pendant les 4 jours, d’une tombola, avec 10 bons d’achats d’une valeur de 100 € à gagner et à dépenser chez les commerçants participants à l’opération. Il suffira pour cela de remplir un bulletin d’inscription chez son commerçant, de le faire tamponner lors de son achat et de le déposer dans l’urne dédiée à ce dispositif.

Renseignements sur : www.thaufoliz.com

L’agglo aide les entreprises impactées par la crise

59 entreprises mézoises sont éligibles au plan d’urgence de 20 millions d’euros adopté, dès avril, par les élus de Sète agglopôle Méditerranée. Il s’agit d’une aide financière aux entreprises fortement impactées par la crise sanitaire, à hauteur de 2.000€. Ce coup de pouce à la relance économique est le fruit d’une mobilisation de Sète agglopôle, la Région Occitanie et la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon.

Un engagement indispensable pour un accompagnement rapide des secteurs de l’entreprise, du commerce, de l’artisanat et du tourisme, comme l’explique Virginie, commerçante sur l’esplanade et bénéficiaire de cette aide : « Après plusieurs longues semaines sans activité, et donc sans le moindre revenu, le fonds d’aide d’urgence mis en œuvre par SAM est un véritable ballon d’oxygène qui m’a permis de régler les factures en attente auprès de mes fournisseurs. Une aide bienvenue également pour le paiement de mes charges, que j’ai souhaité honorer dans les délais pour ne pas entamer ma trésorerie à la reprise. Je rouvre donc sereinement. »

Marchés de plein air :
le retour des commerces non alimentaires

A partir du jeudi 4 juin, le marché de plein air ne sera plus limité aux commerces alimentaires. Cet assouplissement des règles sanitaires implique tout de même une organisation particulière avec des consignes de sécurité à respecter :

– Le port du masque est fortement recommandé.
– La distanciation physique d’au moins un mètre est à respecter.
– Les gestes barrières sont à respecter.

Afin de pouvoir espacer les étals, la rue Garibaldi sera interdite au stationnement et à la circulation jeudi et dimanche matin. Les mesures de distanciation ne permettent, pour l’instant, d’accueillir la totalité des commerçants non sédentaire, seuls les commerçants abonnés et prioritaires pourront participer aux marchés, pendant la 2ème phase du confinement, au moins jusqu’au 22 juin.

Réouverture des restaurants et bars le 2 juin !

La réouverture des restaurants et des bars a été annoncée par le premier ministre pour le 2 juin. C’est un moment que chacun attendait et que la Ville de Mèze a voulu anticiper et préparer aux côtés des professionnels. Le maire de Mèze précise les mesures exceptionnelles qui ont déjà été prises pour accompagner les restaurateurs et propriétaires de bars très durement touchés par la crise.

Les restaurateurs mézois reçus en mairie

Le maire de Mèze a souhaité recevoir, en mairie, les restaurateurs mézois durement touchés par la crise. Des réunions de travail sont prévues ce mercredi 20 mai, par petits groupes, pour évoquer la situation actuelle et surtout préparer une éventuelle reprise début juin.
Il s’agit d’être à l’écoute des professionnels, d’évoquer avec eux les mécanismes de soutien mis en place notamment par Sète agglopôle Méditerranée et d’anticiper une ouverture que tout le monde espère possible après le 2 juin.  

Marché de plein air : c’est reparti

Petit à petit, la vie reprend son cours. Interrompu depuis près de 2 mois, le marché de plein air des jeudis et dimanches est de retour sur l’esplanade et sur la place de la mairie. Il est encore soumis à plusieurs contraintes permettant d’assurer la sécurité sanitaire du public et des commerçants. Le marché est pour l’instant réservé aux commerces alimentaires. Il est accessible uniquement depuis les entrées situées face à la façade principale des halles pour l’esplanade et face à la mairie pour la place Aristide Briand. Les étals sont suffisamment espacés et un marquage au sol indique le sens de circulation obligatoire pour le public. Du gel hydroalcoolique est à la disposition du public.

Le marché de plein air ouvert à partir de jeudi

Sur décision du maire de Mèze, le marché de plein air des jeudis et dimanches sera à nouveau ouvert à partir du 14 mai.
Compte tenu des contraintes liées au maintien des mesures de sécurité sanitaire, le marché sera pour l’instant limité aux commerces alimentaires. Les étals seront regroupés sur l’esplanade et la place Aristide Briand. Ils seront disposés afin de permettre un respect de la distanciation physique. Un sens de circulation sera établi. L’accès au marché se fera exclusivement par une entrée située face à la l’entrée principale des halles pour le marché de l’esplanade et une entrée située face à l’entrée de la mairie pour le marché de la place Aristide Briand. Enfin, l’ensemble des gestes barrières devront y être scrupuleusement respectés aussi bien par les commerçants que par le public.

La zone bleue réactivée

La réouverture des commerces de centre-ville et du marché de plein air impose un retour à certaines règles de vie collective. Suspendue durant la période de confinement, la zone bleue de stationnement va être rétablie afin de permettre aux automobilistes de pouvoir aisément garer leur véhicule le temps d’effectuer leur courses dans les commerces de proximité. Rappelons qu’en fluidifiant le stationnement, la zone bleue contribue fortement à la vitalité des commerces locaux. Une petite règle qu’il est d’autant plus important de respecter que le stationnement est entièrement gratuit sur la commune de Mèze.  

L’Agglo lance une campagne de financement participatif  pour le commerce local

Sète agglopôle méditerranée souhaite soutenir activement les entreprises locales fortement impactées par cette crise économique.  En ce sens, et sur proposition de son Conseil de développement, l’agglo déploie sur son territoire un dispositif de soutien aux TPE, et en particulier aux commerçants, artisans et professionnels de proximité, en s’appuyant sur le système du financement participatif en don contre don.

L’idée est d’aider les petites entreprises à bénéficier de fonds collectés grâce une plateforme numérique spécialisée. Les clients et les amis de l’entrepreneur sont sollicités par mail, réseaux sociaux ou autres, pour les inciter à faire un don en échange d’une contrepartie, voire un don pur, sans contrepartie. Le « client » peut ainsi « acheter » à l’avance un service ou un produit, pour permettre à l’entreprise de continuer à enregistrer un peu de chiffres d’affaires en cette période difficile.

Par exemple : pour 30€ une coupe, shampoing, brushing cheveux court ; pour 40€ un repas pour 2 personnes ; pour 50€ un bon d’achat de 60€ à valoir sur l’ensemble de la collection printemps-été ; pour 5€  – 1 verre à vin et/ou un café offert lors de la prochaine visite ; pour 15 €  un bon de 10% de remise offert avec un bon etc…). Le fait d’offrir une contrepartie facilite le don et incite le consommateur à se rendre à nouveau chez son commerçant. Cette opération s’apparente à du marketing qui crée du lien.

Les commerçants ou petites entreprises peuvent ainsi bénéficier d’une trésorerie pendant cette crise sanitaire sans précédent.

Pour ce faire, l’Agglopôle a fait appel à « Tudigo », une plateforme dédiée au service des territoires et spécialisée dans le financement participatif de proximité, dont l’objectif est d’associer les habitants au développement de l’économie locale.    

  • Les entreprises du territoire intéressées sont invitées à déposer une demande sur la plateforme Tudigo via un formulaire d’inscription (https://bit.ly/2Sxm5Is).

    Les 170 premières campagnes lancées par les commerçants, artisans et professionnels de service de proximité via « TUDIGO, » bénéficieront d’un abondement de 100 €.

  • Les consommateurs citoyens pourront participer ensuite à ce dispositif une fois les commerçants inscrits sur la plate-forme.

Renseignements auprès du Service Développement économique de l’agglopôle : 04-67-46-47-78.