Dispositif “Tranquillité vacances”

Partez en vacances sans inquiétude, la police veille… Il suffit de déclarer votre absence à la police municipale. Ce  dispositif permet de  partir en vacances en toute tranquillité. La période d’été est traditionnellement sensible en matière de cambriolages. Les zones pavillonnaires et les habitations isolées sont les plus vulnérables, c’est pourquoi une surveillance renforcée est mise en place. Sur simple déclaration de votre absence (limitée à une période d’un mois), les agents de la Police Municipale de Mèze effectuent, au cours de leurs patrouilles, une  surveillance  approfondie  des  résidences  déclarées,  en  l’absence  de  leurs  habitants : recherche de traces éventuelles d’effraction et surtout présence dissuasive. Ce service, entièrement gratuit, est accessible sur simple demande. Les personnes intéressées doivent venir s’inscrire physiquement au poste de police. Les demandes par téléphone ne sont pas prises en compte pour éviter les mauvaises plaisanteries. Les Mézois sont de plus en plus nombreux à profiter de ce service gratuit de patrouilles sur mesure, à présent disponible toute l’année.

Formulaire d‘inscription disponible au poste ou téléchargeables sur le site de la ville (cliquez ici)

Sécurité à vélo dans les écoles

Vendredi 21 juin, dans le cadre du programme de sensibilisation à la sécurité en vélo, trois moniteurs « prévention routière » de la police municipale ont organisé la finale du parcours VTT pour les élèves de CM2 sur le parking du stade du Sesquier. Cette année, plus d’une centaine d’enfants des écoles mézoises Jules Verne et Clemenceau, se sont élancés sur un parcours d’agilité avec différents obstacles, slalom, freinage, tremplin…pour tenter de faire le meilleur chrono et de remporter de nombreux lots*. Lilou Manzi et Mathis Caujolles ont été les grands gagnants des 2 VTT. Cet événement a clos un cycle d’interventions des agents de la police municipale dès la classe de CM1. Dès le CP tous les élèves mézois sont déjà sensibilisés à la sécurité routière grâce à  l’enseignement régulier des règles de circulation piétonne pendant 3 ans jusqu’à l’obtention du « permis piéton » en CE2.

*JPA, 2 MAD matériel médical, le camping Beau rivage, Gaby Création, le garage Delvaux et le conseil départemental ont participé à la dotation en lots.

Les plages mézoises à l’heure d’été

Durant toute la saison estivale, la Ville de Mèze apporte un soin particulier à ses plages afin que les Mézois, comme les visiteurs, puissent se prélasser et se baigner dans des conditions optimales de confort et de sécurité.

Depuis la mi-juin, les plages mézoises ont retrouvé le rythme de la période estivale. Nettoyage, surveillance, analyse des eaux de baignade, la Ville met tout en œuvre pour accueillir les familles mézoises et les touristes sur des sites propres et sécurisés. Chaque été, des milliers de personnes se baignent à Mèze et profitent des plages de la commune.

900 tonnes de sable étalées

Chaque année le service voirie recouvre les plages de 900 tonnes de sable fin et propre pour le confort des Mézois et des visiteurs. Il s’agit de sable de rivière qui est systématiquement soumis à plusieurs analyses bactériologiques avant d’être étalé sur la plage du Thalassa et la Plagette, soit un linéaire de près de 500 m.

Un nettoyage quotidien

Tous les matins, dès 6h, l’équipe du service propreté urbaine effectue un nettoyage complet de l’ensemble des plages de la commune. Les algues, mais aussi les trop nombreux déchets abandonnés sur le sable sont ramassés. Les agents procèdent également au passage du tracteur tamise et nettoie le sable en profondeur. Malheureusement, les mégots de cigarette restent le plus gros des fléaux car ils sont particulièrement difficiles à éliminer. Pour préserver la propreté des plages, les chiens y sont formellement interdits. Garder les plages propres, c’est aussi une affaire de civisme.

Auto contrôle quotidien des eaux de baignade

La Ville de Mèze a engagé, depuis plus de 10 ans, une véritable politique de surveillance de la qualité de ses eaux de baignade. Un prélèvement journalier est réalisé pour chacune des deux plages de la commune afin de procéder à leurs analyses. En fonction des résultats parvenus aux services municipaux dans les 24h, le maire peut prendre, dans les meilleurs délais, une mesure de fermeture préventive de la baignade. Cet autocontrôle, effectué par la Ville, vient s’ajouter aux prélèvements effectués par l’Agence Régionale de Santé.

Les plages surveillées 7 jours sur 7
Les baignades et les activités nautiques sont surveillées tous les jours de 11h à 19h sur la plage du Thalassa et la Plagette, jusqu’au 8 septembre 2019 inclus. 6 sauveteurs sont affectés à la surveillance des plages de la commune dans le cadre d’une convention entre la Ville de Mèze et le SDIS. Ils disposent, au plus près des baigneurs, d’un matériel complet d’intervention : Zodiac neuf, planche rescue, jumelles, bouées tube, défibrillateur et oxygénothérapie, pharmacie (secourisme), mégaphone, sifflets, radio. La couleur de la flamme hissée renseigne le public sur les conditions de baignade et peut changer en fonction de l’état de l’étang. Nouveauté cette année : une vigie supplémentaire est installée plage du Thalassa.

 

Les sauveteurs sont là !

Les plages surveillées 7 jours sur 7
Les baignades et les activités nautiques sont surveillées tous les jours de 11h à 19h sur la plage du Thalassa et la Plagette, jusqu’au 8 septembre 2019 inclus. 6 sauveteurs sont affectés à la surveillance des plages de la commune dans le cadre d’une convention entre la Ville de Mèze et le SDIS. Ils disposent, au plus près des baigneurs, d’un matériel complet d’intervention : Zodiac neuf, planche rescue, jumelles, bouées tube, défibrillateur et oxygénothérapie, pharmacie (secourisme), mégaphone, sifflets, radio. La couleur de la flamme hissée renseigne le public sur les conditions de baignade et peut changer en fonction de l’état de l’étang. Nouveauté cette année : une vigie supplémentaire est installée plage du Thalassa.

Mèze sous la garde des sapeuses-pompières

En cette journée internationale des droits des femmes, Henry Fricou, maire de Mèze s’est rendu au petit matin au centre de secours de la ville afin de saluer une équipe de garde pour l’occasion 100 % féminine. Afin de marquer ce jour particulier, Eric Florès, contrôleur général du SDIS 34 a proposé de confier les gardes de renfort de risque (G2R) à des équipes composées exclusivement de sapeuses-pompières. Trois centres de secours de l’Hérault ont décidé de jouer le jeu : Lamalou-les-Bains, Pignan et Mèze.
Mèze où la sapeuse Perrine Magnier, la sergente Elodie Perriard, la Caporale Laure Métayer et la caporale-cheffe Laure Aspa assurent la garde et les interventions depuis 7h du matin jusqu’à 19h.

La police municipale identifie des malfaiteurs

Durant la nuit du 27 au 28 février, plusieurs vols avec effraction ont été perpétrés dans des commerces Mézois par plusieurs individus. Alertés par la gendarmerie, la police municipale de Mèze a pu identifier les auteurs de ces méfaits et constater les flagrants délits grâce aux enregistrements du réseau de vidéo protection installé par la municipalité. Ces derniers ont été appréhendés.
Une grande satisfaction pour Henry Fricou, maire de Mèze et Patrick Olombel, conseiller délégué à la sécurité : « Nous sommes heureux de constater, une fois encore, toute l’efficacité de l’équipe de la police municipale, que nous félicitons, et la pertinence des investissements réalisés par la commune pour l’amélioration constante du réseau de vidéo protection de Mèze. »
Les malfaiteurs qui ont sévi fin février rejoignent ainsi la liste de ceux qui ont déjà été identifiés par les agents de la P.M.

Cérémonie de la Sainte Barbe

Samedi 15 décembre, les sapeurs-pompiers de Mèze ont célébré la Sainte Barbe, patronne de tous les métiers ayant à redouter la foudre et le feu. A cette occasion, les soldats du feu ont reçu fourragères et avancements de grade. Le maire, Henry Fricou, a remis la médaille d’honneur de la Ville au lieutenant Jérôme Ricci qui a dirigé le centre de secours de Mèze de janvier 2017 à mai 2018. Dans son allocation, le premier magistrat a tenu à rendre hommage à l’ensemble du corps de sapeurs-pompiers de Mèze pour leur dévouement, mais aussi à leurs familles et à leurs proches qui les soutiennent au quotidien dans leurs missions. Le commandant Alain Verger a, quant à lui, précisé que Mèze est la commune du département qui a signé le plus de conventions avec le SDIS pour la mise à disposition d’agents municipaux en cas d’interventions. Ces conventions ouvrent droit, pendant le temps de travail, à des autorisations d’absence sous réserve de nécessité de service des sapeurs-pompiers volontaires pour certaines missions ou formations.

Les sapeurs-pompiers mézois à l’honneur

Vendredi 30 novembre, les sapeurs-pompiers de Mèze étaient rassemblés place des Tonneliers, entourés de leurs collègues de la compagnie du bassin de Thau, de l’Etat-Major, du contrôleur général Eric Flores, des conseillers départementaux, du maire de Mèze Henry Fricou et de la représentante de l’ordre national du mérite. A l’occasion de cette cérémonie, le Lieutenant Philippe Charbonnier a pris officiellement le commandement du centre de secours de Mèze. La fourragère et le nouvel écusson du Corps départemental de l’Hérault ont été remis à tous les sapeurs pompiers mézois. Le médecin-commandant Hervé Andraud a, quant à lui, été élevé au grade de lieutenant-colonel. Dans son discours le maire de Mèze a rappelé que « l’intérêt général n’est pas une notion vaine, lorsqu’en son nom, on peut être conduit à risquer sa vie. » avant d’ajouter : « Aux sapeurs-pompiers qui nous protègent, je veux dire que nous sommes parfaitement conscients de ce que nous leur devons. La Ville de Mèze sera éternellement reconnaissante à celles et ceux qui la servent, avec honneur et dévouement. »

Le calendrier des pompiers est arrivé !

De gauche à droite : Laure Aspa, sapeur-pompier volontaire, Didier Aspa, Conseiller municipal délégué à la sécurité, Henry Fricou, maire de Mèze, Audrey Imbert, Conseillère départementale

Les sapeurs-pompiers de Mèze ont présenté officiellement le calendrier 2019 à leurs partenaires et aux élus locaux, lundi 26 novembre, avant de commencer leur traditionnelle tournée de porte à porte. La caserne de Mèze compte près de 60 femmes et hommes qui interviennent au quotidien pour la sécurité des Mézois. Il s’agit du centre de secours du département qui compte le plus de pompiers volontaires. Le maire Henry Fricou a tenu à les remercier et à les féliciter à nouveau pour leur engagement et la qualité de leur travail.

Passation de commandement à la gendarmerie de Mèze

De gauche à droite : l’adjudant-chef Arnaud Guyot, le maire de Mèze Henry Fricou, le major Jean-Claude Spinelli et le chef d’escadron Mickaël Dubreuil.

C’est désormais le major Jean-Claude Spinelli qui remplace officiellement le capitaine Régis Claudet à la tête de la brigade de gendarmerie de Mèze.
La passation de commandement s’est effectuée au cours d’une cérémonie militaire le 5 novembre, au château de Girard, en présence des gendarmes de Mèze et de Pézenas, de la police municipale, d’Henry Fricou, maire de Mèze et de Patrick Olombel, adjoint à la sécurité.
A cette occasion, le chef d’escadron Mickaël Dubreuil, commandant la gendarmerie départementale de Pézenas, a remis le commandement de la brigade territoriale autonome de Mèze au major Jean-Claude Spinelli.

Le préfet interdit l’écobuage jusqu’au 15 octobre

De nombreux feux ont ravagé les terres mézoises la semaine dernière. Afin d’éviter de nouvelles catastrophes, le préfet de l’Hérault a décidé de prolonger, jusqu’au 15 octobre 2018, la période d’interdiction de l’emploi du feu pour bruler les végétations sèches. Le non-respect de l’interdiction de l’emploi du feu expose son auteur à des poursuites pénales. Tout contrevenant encourt jusqu’à 150 000€ d’amende.

Nouvel incendie à Mèze

Un nouvel incendie s’est déclaré en début d’après-midi, ce mercredi 3 octobre, dans le secteur du Mas Haut et de Montplaisir (à l’ouest de Montmèze).
Un important dispositif de pompiers et quatre Canadair étaient rapidement mobilisés, ce qui a permis de maîtriser rapidement le feu.  Plusieurs hectares de garrigues ont été brûlés. Certains habitants ont été évacués préventivement mais, fort heureusement, aucune habitation n’a été touchée. L’origine de cet incendie n’est pas connue pour l’instant.

Incendie route de Villeveyrac


Un feu de broussailles s’est déclenché peu avant 16h ce mardi 2 octobre, à Mèze à proximité du rond-point des Quatre Chemins et du chemin du Ceinturon. Compte tenu de la forte tramontane, cet incendie proche des quartiers habités a suscité de vives inquiétudes mais les pompiers ont très rapidement contrôlé la situation. Aucune habitation n’a été touchée. Non loin de là, les responsables de la crèche Claude Bastide, de l’école Calandreta et de l’EHPAD l’Écrin des Sages ont été informés de la situation afin de veiller à la sécurité des enfants et des résidents. Aucun danger n’a menacé ces établissements dans lesquels Aïssa Doulat, adjoint aux affaires scolaires de la Ville de Mèze s’est rendu immédiatement afin de prendre la mesure de la situation.
Ce feu s’est étendu sur environ 3 hectares et a léché quelques jardins. Il aurait pour origine un écobuage illicite effectué par un particulier.
Pas moins de 20 véhicules et une soixantaine de sapeurs-pompiers ont été mobilisés sur cet incendie.

La Ville protège ses écoliers

La sécurité des élèves dans les écoles publiques et la protection des établissements scolaires de Mèze viennent de franchir un nouveau palier.
Dans le cadre du Plan Particulier de Mise en Sûreté (PPMS) établi au plan national, la Ville de Mèze a installé des dispositifs de sécurité dans toutes les écoles publiques de Mèze.
Depuis le 26 septembre, de nouveaux systèmes d’alarme ont ainsi été activés dans les écoles Jules Verne, Clemenceau, Hélianthe et Coty. Chaque établissement dispose désormais de deux protections distinctes.
Tout d’abord, une alarme sécurité enfants, utilisée aux heures d’ouverture des écoles. Celle-ci est déclenchée manuellement en cas de situation de crise de type alerte naturelle, technologique ou de situations d’urgence particulières comme les intrusions de personnes étrangères à l’établissement scolaire ou les menaces d’attentat… Le système fait retentir une sirène dans l’école et prévient automatiquement la police municipale ainsi que l’adjoint au maire d’astreinte.
Henry Fricou, maire de Mèze et Aïssa Doulat, adjoint aux affaires scolaires, ont décidé d’aller plus loin que ce dispositif réglementaire en installant conjointement, dans ces mêmes établissements, des systèmes d’alarme contre le vol et les intrusions. Ces détecteurs de présence sont programmés pour s’activer automatiquement les soirs, les week-ends, les jours fériés et durant les vacances. Ils contribueront désormais à la prévention contre les vols et dégradations comme certaines écoles de Mèze en ont déjà subi.
Le coût global de ces installations s’élève à 22 000 euros. La Ville de Mèze a reçu une subvention de l’Etat d’un montant de 18 000 euros.
L’ensemble des personnels travaillant dans les établissements scolaires publics de Mèze ont reçu une formation complète sur l’utilisation de ces dispositifs.