Markethon de l’emploi : une occasion pour trouver des offres d’emploi

Le COMIDER (Comité pour le Développement de l’Economie Régionale en Languedoc Roussillon), qui regroupe des retraités bénévoles, organise jeudi 26 septembre 2019, un « Markethon » de l’emploi.

Le Markethon de l’emploi est ouvert à tous les chercheurs d’emploi, volontaires, tous âges, tous profils. Il s’agit d’une course à l’emploi, collective et solidaire, dont le but est de ramener, en une seule journée, des propositions d’emploi.

Les personnes, en équipe de 3 ou 4, doivent prospecter l’ensemble des entreprises d’une zone géographique attribuée, dans le but de révéler des « emplois cachés », c’est-à-dire qui n’ont pas encore été affichés ou publiés. Le fait d’être en équipe de 3 ou 4 personnes facilite la démarche en donnant une meilleure assurance et confiance.

Les inscriptions pour cette journée, seront réalisées par le COMIDER, lundi 23 septembre de 9h à 12h, à la salle René Michel du CCAS de Mèze.

Bus des aidants : vous aidez un proche, des solutions existent

L’Action sociale de la fédération Agirc Arrco expérimente un nouveau dispositif en faveur des proches aidants sur le département de l’Hérault.

Ce programme consiste en un Espace d’accueil, de conseil, d’information et d’orientation destiné aux proches aidants et propose un accompagnement personnalisé par un professionnel expert.

Nous organisons un service itinérant grâce à un véhicule qui se rendra dans différentes communes de l’Hérault, notamment à Mèze, une fois par mois.

Cet accueil permettra d’assurer un suivi et un accompagnement personnalisé des aidants de personnes dépendantes du fait de l’âge, d’un handicap ou d’une maladie. 

De ville en ville nous venons à votre rencontre…

A Mèze, nous vous accueillons à bord du véhicule de l’espace aidants sur la place des Micocouliers jeudi 12 septembre de 8h30 à 13h30.

Pour en savoir plus, téléphonez au 09 69 39 09 98

>>téléchargez le flyer

Un nouveau service : le point d’accès numérique

(de droite à gauche) : Henry Fricou, maire de Mèze, Arlette Caumel, adjointe aux affaires sociales, Cathy Lebegue, secrétaire du pôle social, Nicolas Franceskin, directeur du CCAS, Karine Archimbaud, assistante du service social et responsable du pôle social

La plupart des démarches administratives s’effectuent maintenant en ligne. C’est la raison pour laquelle, la Ville de Mèze propose, depuis le 17 janvier, un point d’accès numérique gratuit et ouvert à tous. Ce nouveau service à la population est situé au pôle social du CCAS. Désormais, tous les Mézois qui le souhaitent peuvent utiliser, en autonomie ou avec une aide personnalisée, le matériel informatique, mis leur disposition par le CCAS de la Ville de Mèze.

Le maire, Henry Fricou et Arlette Caumel, adjointe aux affaires sociales étaient présents pour lancer officiellement ce dispositif.

Quatre ordinateurs connectés à Internet sur un réseau sécurisé et une imprimante permettent de satisfaire la demande des Mézois qui ne bénéficient d’ordinateurs ou de connexion Internet à leur domicile. Ce service sera également utile à ceux qui éprouvent des difficultés avec les nouvelles technologies.

Pour le maire, « ce nouveau service s’inscrit pleinement dans notre volonté d’améliorer les services que la Ville et le CCAS apportent à la population et notamment à toutes celles et ceux qui sont les plus touchés par la fracture numérique. »

Le point d’accès numérique est ouvert les mardis et jeudis matins de 9h à 12h sans rendez-vous au Pôle social du CCAS, résidence le Courrier du Printemps, rue Juliette et Edouard Massal – tel : 04.67.18.14.10 – mail : polesocial@ccas-ville-meze.fr.

Retrouvez toutes les informations (pdf)

Logements : aide à la rénovation dans le centre ancien

 

Sète Agglopôle Méditerranée Archipel de Thau s’est engagée dans une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH), sur une période de 5 ans (2018-2023) pour l’ensemble des 14 communes du territoire.


Qu’est-ce qu’une OPAH ?

L’OPAH est un partenariat conclu entre Sète Agglopôle Méditerranée, l’Etat et l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) qui a pour but d’accompagner les propriétaires dans leur projet de réhabilitation et de rénovation de leur logement, grâce à une aide financière, une assistante technique et administrative.


Quels travaux entrent dans le dispositif OPAH ?

– la lutte contre la précarité énergétique ;
– la lutte contre l’habitat indigne et très dégradé ;
– le maintien à domicile des personnes âgées et/ou handicapées ;
– la mise en place de logements à loyers maîtrisés ;
– la rénovation énergétique des copropriétés fragiles et/ou en difficultés.


Qui peut bénéficier de cette opération ?

– les propriétaires occupants éligibles aux aides de l’ANAH (selon conditions de ressources financières et de temps de présence dans le logement) souhaitant rénover ou adapter leur logement ;
– les propriétaires bailleurs souhaitant conventionner leur logement, avec ou sans financement de travaux ;
– les copropriétés énergivores.


Comment ?

Sète Agglopôle Méditerranée a mandaté les sociétés URBANIS et SA ELIT pour accompagner les propriétaires, depuis le processus de réflexion jusqu’aux paiements des subventions de l’ANAH et sur fonds propres : contact téléphonique, vérification de l’éligibilité du propriétaire, réalisation d’études techniques, finalisation du dossier afin de le déposer à Sète Agglopôle Méditerranée, examen du dossier, visite de conformité à la fin des travaux…


Les permanences mises à la disposition des administrés sont les suivantes :

– permanence physique bimensuelle assurée par le cabinet URBANIS au sein de la Mairie :
le 1er et 3ème lundi de chaque mois, de 14h à 16h.

– permanence téléphonique, le mardi, mercredi et jeudi, de 9h30 à 11h30 :
Tél. 04 99 52 97 92.


LUTTE CONTRE L’HABITAT INDIGNE

Lorsqu’une présomption d’indécence d’un logement est relevée, il est nécessaire de contacter la société SA ELIT, société d’économie mixte locale, afin de réaliser une visite technique du logement en présence du travailleur social qui suit la famille concernée.
En fonction de cette expertise, une procédure d’insalubrité ou d’indécence sera engagée.


Avec l’ANAH (Agence National de l’Habitat), depuis le début de l’année, les propriétaires occupants ayant pour but des travaux visant à l’amélioration de la performance énergétique bénéficient d’une subvention unique de l’agence dans le cadre du programme Habiter Mieux.    

Voulant continuer sur sa lancée, l’Agence National de l’Habitat pour faciliter les démarches des souscripteurs a décidé de revoir ses dispositifs. En effet, pour 2019, la prime de réduction « Habiter mieux », devient : « Habiter sain, Habiter serein, Habiter facile et Louer mieux ».

En priorité, l’Agence nationale de l’habitat veut s’attaquer au front des « fractures sociales et territoriales et la lutte contre la précarité énergétique ». Ces deux problématiques absorberont une grande partie du budget.  


Contact : SA ELIT
Tél. 04 67 46 66 56
Mail. yacine.meghzili@saelit.net
Mail. geraldine.landi@saelit.net

Markethon 2018

L’association COMIDER (Comité pour le Développement de l’Economie Régionale, en Languedoc Roussillon), qui regroupe des retraités bénévoles, organise jeudi 18 octobre un « Markethon de l’emploi ». Il s’agit d’une « course » à l’emploi, collective et solidaire, dont le but est de ramener, en une seule journée, le maximum de propositions d’emploi, de toutes formes et d’activités rémunérées.

Les personnes, en équipe de 3 ou 4 « markethoniens », doivent prospecter l’ensemble des entreprises d’une zone géographique attribuée, dans le but de révéler des « emplois cachés » c’est-à-dire qui n’ont pas encore été affichés ou publiés. Le fait d’être en équipe de 3 ou 4 personnes facilite la démarche en donnant une meilleure assurance, confiance et crédibilité.

Les inscriptions pour cette journée, seront réalisées par les bénévoles de l’association, le mardi 16 octobre, de 9h à 12h, à la salle René Michel du CCAS.

L’arbre à mains qui crée des liens

Vendredi 4 mai, Henry Fricou, maire de Mèze, entouré d’élus de la Ville, du directeur du CCAS, de l’assistante sociale de la Ville et de Mézois a inauguré une œuvre d’art réalisée dans le cadre
d’une action collective à vocation sociale « Jeu de mains ». Cet projet a été mis en place par le CCAS et l’artiste Dominique Fuster. En cinq séances, cette initiative a permis à 8 personnes, accompagnées par le service social de la Ville et résidant à Mèze, de participer à la conception d’une sculpture artistique.

Cet « Arbre à mains » représente le lien entre le pôle social et les personnes qu’il accompagne. L’objectif était de sculpter sa propre main et d’y graver le lien individuel qui le rattache au CCAS de Mèze sous forme de messages tels que « Vers la lumière », « Merci de votre aide », « Amour », « Bienvenue », « Partage », « Bravo », « Ronde de l’espoir », « Main dans la main », « Accompagner », « Mieux vivre »…

Mobile et itinérante, cette oeuvre sera déplacée et présentée au sein des différents services de la ville. Dans son discours, Henry Fricou a précisé qu’ « au-delà de la performance artistique, ce projet a servi de support au Pôle Social pour mener un travail auprès de ces personnes portant sur la remobilisation de la capacité d’agir, de s’exprimer de manière personnelle et la reprise de confiance ».

« Jeu de mains » au CCAS


Du 12 mars au 16 avril, une action collective à vocation sociale « Jeu de mains » est organisée conjointement par le CCAS et l’artiste Dominique Fuster. En cinq séances, cette action permet à 8 personnes accompagnées par le service social, résidant à Mèze, de participer à la conception d’une sculpture artistique.

Ce projet, piloté par le Pôle Social dans le cadre de ses missions d’insertion et de lutte contre la précarité, porte sur la réalisation d’une œuvre « Arbre à mains » représentant le lien entre ce service et les personnes qu’il accompagne.

L’objectif est de sculpter sa propre main et d’y graver le lien individuel qui le rattache au CCAS de Mèze sous forme de messages tels que « Vers la lumière », « Merci de votre aide », « Amour », « Bienvenue », « Partage », « Bravo », « Ronde de l’espoir », « Main dans la main », « Accompagner », « Mieux vivre »…

Ces mains seront ensuite fixées sur un support en bois. Mobile et itinérante, la sculpture sera déplacée et présentée au sein des différents services de la ville.

Pour Arlette Caumel, adjointe déléguée aux affaires sociales : « Au-delà de la réalisation artistique, cette action a pour but d’approfondir et compléter le travail quotidien effectué par le Pôle Social auprès de ces personnes, en développant différents thèmes : remobiliser la capacité d’agir, amener à s’exprimer de manière personnelle, reprendre confiance… ».

La MLIJ du bassin de Thau en visite à Mèze

La mission locale d’insertion des jeunes du bassin de Thau conseille, oriente et soutient les jeunes déscolarisés de 16 à 25 ans dans leur parcours d’insertion professionnelle.

Mercredi 7 mars, Nathalie Cabrol, maire-adjointe et Vice-Présidente de la MLIJ du Bassin de Thau a accueilli Emile Anfosso, président de la MLIJ, Bruno Galland, directeur de la structure et les membres du bureau de la MLIJ pour une visite de l’antenne de Mèze et du chai de Girard dans la cadre d’un chantier d’insertion mené par les jeunes mézois de la Mission Locale d’insertion.

Cette journée, organisée par la MLIJ, était consacrée aux actions menées en matière de politique d’insertion sur le territoire de Thau. Pour Nathalie Cabrol « les projets portés par la MLIJ sont très pertinents et mobilisent réellement les jeunes, et ce dans tous les domaines, qu’il s’agisse de l’emploi, de la formation, de l’orientation professionnelle, de la mobilité, du logement, de la santé et même de la culture. »

Collecte de jouets


L’agence Century 21 de Mèze organise, du 1er au 30 novembre 2017, une collecte de jouets, auprès des habitants, afin d’offrir un Noël à tous les enfants.

Depuis 5 ans, de nombreuses initiatives portant sur des actions de collecte de jouets au profit d’associations diverses sont menées avec succès par des agences du réseau Century 21. L’an dernier, cette campagne a permis à l’agence locale de collecter plus 2144 jouets pour que de nombreux enfants puissent vivre la magie de Noël. A chaque fois, ces actions sont conduites avec le plein soutien d’une association choisie par l’agence et en parfaite concertation avec ses responsables locaux.

Ainsi, pour aider à offrir un Noël à tous les enfants, vous pouvez déposer, à l’agence Century 21 de Mèze, 52, route de Montpellier, un ou plusieurs jouets de votre choix (jouets complets et en parfait état de fonctionnement).

Ces jouets seront remis à l’association Les Restos du Cœur qui agit pour les enfants défavorisés. Celle-ci se chargera de les trier et de les distribuer aux enfants qui en ont besoin.

Merci pour l’aide que vous voudrez bien apporter à cette belle initiative.

Permanences dans le cadre de la mutuelle communale

Suite à la réunion publique du mardi 20 juin 2017 sur le développement d’une mutuelle communale, trois permanences auront lieu à Mèze afin d’informer toutes les personnes intéressées, établir un devis, et procéder aux éventuelles souscriptions.

Ces permanences auront lieu au C.C.A.S, salle René Michel, exclusivement sur rendez-vous pris auprès de l’accueil du CCAS au 04 67 43 60 67 :

                        – mardi 5 septembre 2017 de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30,

                        – mardi 10 octobre 2017 de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30,

                        – mardi 7 novembre 2017 de 9h à 12h.

Parallèlement, un tarificateur, très simple d’utilisation, est proposé sur le site internet de l’association ACTIOM, permettant d’avoir une proposition chiffrée en fonction des offres choisies : www.macommunemasante.org/simulateur/ (dispositif « ma commune ma santé »).

Lutter contre les violences conjugales

Chaque année, environ 216 000 femmes âgées de 18 à 75 ans, sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur ancien ou actuel partenaire (mari, concubin…). Parmi ces victimes, seules 14% déclarent avoir déposé plainte. En 2014, 134 femmes ont été tuées par leur compagnon ou ex-compagnon. Dans le cadre de ces violences, 35 enfants sont décédés en 2014, tués par un parent ou beau-parent. On estime à 74 000 le nombre d’hommes victimes de violences conjugales, seuls 7% ont porté plainte.

En situation de crise et/ou violence, il est souvent nécessaire de mettre la victime à l’abri, en le sortant en urgence du domicile familial pour l’installer dans un hébergement sécurisé.

Face à ce constat, le CCAS de la Ville de Mèze a décidé de mettre en place une convention de coopération, relative à l’hébergement d’urgence des victimes de violences dans la sphère conjugale et familiale. Cette convention a été approuvée par le Conseil d’Administration du CCAS le 9 février 2017. Son objectif est de mettre les victimes et leurs enfants en sécurité, grâce à des solutions d’hébergement simples et rapidement mobilisables. Un protocole a pour cela été rédigé, permettant aux différents acteurs confrontés à ces situations (forces de l’ordre, élus municipaux…) d’agir avec rapidité et efficacité.

Dans le but de couvrir un large territoire et protéger un maximum de personnes, les communes de Bouzigues, Loupian, Montbazin, Poussan et Villeveyrac ont participé à la mise en place du projet, et sont donc entièrement associées au protocole, tout comme la Gendarmerie et le Conseil Départemental de l’Hérault.

Ce protocole se décline en trois principales étapes :

– l’accueil d’urgence et la mise en sécurité dans un établissement avec lequel le CCAS a conventionné,
– le lendemain, le service social compétent interviendra pour un temps d’écoute et proposera si besoin l’accompagnement chez un médecin,
– la personne sera prise en charge dans le cadre d’un accompagnement social.

Ce dispositif s’inscrit pleinement dans le 5ème plan interministériel (2017-2019) de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux femmes, qui rappelle que la prise en charge des victimes de violences se fait souvent dans des conditions d’urgence et que doit donc être favorisée la mise en place de dispositifs sécurisants et coordonnés entre les acteurs. 

Mise en place de permanences dans le cadre de la mutuelle communale

Suite à la réunion publique du mardi 20 juin 2017 sur le développement d’une mutuelle communale, quatre permanences auront lieu à Mèze afin d’informer toutes les personnes intéressées, établir un devis, et procéder aux éventuelles souscriptions.

Ces permanences auront lieu au C.C.A.S, salle René Michel, exclusivement sur rendez-vous pris auprès de l’accueil du CCAS au 04 67 43 60 67 :

                        – mardi 4 juillet 2017 de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30,

                        – mardi 5 septembre 2017 de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30,

                        – mardi 10 octobre 2017 de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30,

                        – mardi 7 novembre 2017 de 9h à 12h.

Parallèlement, un tarificateur, très simple d’utilisation, est proposé sur le site internet de l’association ACTIOM, permettant d’avoir une proposition chiffrée en fonction des offres choisies : www.macommunemasante.org/simulateur/ (dispositif « ma commune ma santé »).

Une mutuelle communale bientôt proposée

Le C.C.A.S. de Mèze a récemment signé une convention avec ACTIOM (Actions de mutualisation pour l’amélioration du pouvoir d’achat), association d’assurés loi 1901, dont l’objectif est de rechercher et proposer à ses membres une complémentaire santé de groupe à des tarifs attractifs. Le but de l’association est de diminuer les coûts en mutualisant les risques à l’échelle nationale.
L’association ACTIOM, totalement indépendante, a été créée en 2014 pour permettre à un maximum d’administrés d’accéder aux soins de santé.

Dans le cadre du dispositif « ma commune, ma santé », 3 mutuelles sont partenaires de l’association, permettant de proposer un panel de 10 niveaux de couverture santé différents, à des prix annoncés comme « plus avantageux ».
La commune joue uniquement un rôle d’intermédiaire et de relais d’information auprès des habitants.
Les administrés pourront ainsi, après adhésion à l’association, souscrire, s’ils le souhaitent, à l’offre de leur choix, selon le niveau de garantie qui leur convient.
A ce jour, 1 800 communes ont fait appel aux services d’ACTIOM afin de proposer une mutuelle aux personnes qui n’en ont pas (sans sélection médicale).

Une intervention à Mèze en trois temps

  • Une réunion publique a eu lieu le mardi 20 juin, à 18h30, au foyer municipal, pour présenter le dispositif « ma commune, ma santé » aux habitants de Mèze.
  • Deux permanences seront ensuite organisées afin d’accueillir les personnes intéressées. Les correspondants de l’association pourront alors donner toutes les informations complémentaires et procéder aux éventuelles souscriptions.

    mercredi 21 juin de 9h à 16h30 au CCAS Salle René Michel
    mardi 4 juillet de 9h à 16h30 au CCAS Salle René Michel

    Trois autres permanences sont prévues en fin d’année :
    les mardis 5 septembre, 10 octobre et 7 novembre.

  • Enfin, une permanence téléphonique sera mise en place pour permettre aux personnes intéressées de demander à tout moment des informations et souscrire à l’une des offres proposées.

Croix rouge française : campagne de sensibilisation

Une campagne de sensibilisation auprès du grand public aura lieu du 1er mai au 27 mai 2017, à raison de 7 jours maximum sur cette période. Une équipe ira à la rencontre des personnes à leur domicile, au nom de la Croix-Rouge française. Elle sera clairement identifiable par un badge et des vêtements aux couleurs de l’association. Cette équipe pourra intervenir aux horaires prévus à cet effet, entre 10h et 20h du lundi au vendredi et de 10h à 18h le samedi.

Ces campagnes visent à sensibiliser les individus sur les missions d’intérêt général de la Croix-Rouge française. Elles ont également pour objectifs de trouver de nouveaux soutiens réguliers mais ne feront pas l’objet d’une quête en espèces ou en chèques, et aucun tract ne sera distribué sur la voie publique.

Retrouvez toutes les informations sur le site de la Croix rouge