Les lauréats du concours fleuri 2019

Jeudi 15 août, le maire, Henry Fricou a remis les récompenses du concours fleuri organisé par la Ville de Mèze, sous la houlette de l’adjoint à l’environnement. Le maire, dans son discours, a tenu à « féliciter chaleureusement tous les candidats. Le travail et les efforts fournis par certains portent leurs fruits. C’est un véritable plaisir de se promener dans les rues de Mèze et d’admirer des balcons, des façades et des jardins fleuris et entretenus ». Il a également mis à l’honneur le travail de l’équipe du service espaces verts dirigée par Thierry Doenlen en précisant que « les jardinières et les aménagements floraux réalisés dans Mèze sont, encore cette année, superbes. »

Catégorie : «  Maison avec jardin visible de la rue »

1er prix : Marcel Morin

2ème prixMonique Gillet

3ème prix : Moktar Boulhaouat

Prix coup de cœur : Fabrice Lourenço

Catégorie : «  Balcon, façade ou terrasse fleuri »

1er prix : Viviane Reverchon

2ème prix : Gérard Combe

3ème prix : Montserrat Loupy

Prix coup de cœur : Patrick Bachary

Partenaires du concours : les fleuristes « La fée des fleurs » et « Le pot aux roses »,  le caveau de Beauvignac

Participez au World Cleanup Day avec la Ville de Mèze !


Cette année encore, la Ville de Mèze participe au World Cleanup Day, la journée mondiale de nettoyage de notre planète. Cette grande opération citoyenne de nettoyage et de préservation de l’environnement aura lieu le samedi 21 septembre à partir de 9 h (rendez-vous parking du Tambourin). Deux équipes seront constituées pour passer au peigne fin le littoral naturel de la Conque et du camping afin de ramasser un maximum de déchets sur ces plages naturelles de Mèze. Toutes les personnes, particuliers, associations ou entreprises qui souhaitent participer à cet évènement sont les bienvenues. A l’issue de l’opération de nettoyage, l’apéritif sera offert à tous les participants. Préservons notre littoral sauvage !

Des cendriers sur les plages mézoises

Tous les matins, dès 6h, l’équipe du service propreté urbaine effectue un nettoyage complet de l’ensemble des plages de la commune. Malheureusement, les cigarettes restent le plus gros des fléaux car elles sont particulièrement difficiles à éliminer. Afin que les fumeurs jettent leurs mégots proprement, autrement qu’en les laissant dans le sable, la Ville de Mèze a installé 12 cendriers le long des plages et autour du port. Garder les plages propres, c’est aussi une affaire de civisme.

Les « Flibustrieurs » de Thau ont fait escale à Mèze

Les élus de l’agglo en visite sur le site des animations à la Plagette de Mèze

Les pirates du « Recycleur » ont de nouveau investi les plages du bassin de Thau, dont la plagette de Mèze.
Lassés de croiser autant de sacs, bouteilles et autres détritus au cours de leurs nombreux périples, ils sont venus à la rencontre des moussaillons petits ou grands avec un double objectif : prodiguer conseils et astuces pour gérer et trier nos déchets avec efficacité et récupérer le maximum d’emballages recyclables pour les valoriser… Cette année, l’accent était mis sur un phénomène de grande ampleur qui menace directement les écosystèmes et ressources du territoire : la prolifération des déchets plastique (la Méditerranée en reçoit chaque année près de 600 000 tonnes ce qui représente 34 000 bouteilles par minute). C’est la raison pour laquelle, au-delà des investissements conséquents réalisés pour multiplier les conteneurs de tri sur le territoire (plus de 200 000 euros par an), Sète agglopôle Méditerranée poursuit ses efforts pour sensibiliser les vacanciers et les aider a toujours mieux gérer leurs déchets.

Le projet de piscine est enfin lancé !

Les Mézois auront bientôt leur piscine. Financée par l’agglo, la future piscine de Mèze devrait voir le jour avant 2025. Un premier pas important vient d’être franchi. Le conseil municipal a en effet voté la révision du Plan local d’urbanisme, étape obligatoire qui doit permettre l’implantation de ce nouvel équipement sur la zone du Sesquier, à proximité des stades, de la plaine de jeux, du skate-park et du centre de loisirs. Une parcelle de 0,5 hectares devra être rendu constructible pour permettre l’édification de ce nouvel équipement très attendu par la population. Les voies d’accès existantes seront utilisées pour desservir la future piscine et un parking drainant sera créé pour compléter l’offre de stationnement de ce site.

C’est donc un véritable pôle consacré aux sports et aux loisirs qui va voir le jour au nord du Sesquiers Dans le même temps, les 60 hectares d’espaces naturels qui bordent le lac vont profiter d’un effort intensif de végétalisation qui va permettre d’enrichir la biodiversité, de mettre en valeur des espèces adaptées à ce milieu humide et de maîtriser le risque d’inondation.

Les jouteurs se mouillent pour nos rivières

Pas plus tard qu’hier, de nouveaux dépôts sauvages ont été trouvés dans la rivière du Sesquier, à Mèze, juste trois jours après la finalisation du chantier d’entretien de ce cours d’eau mené par Sète agglopôle Méditerranée avec le concours du SMBT. 
Ces actes de malveillance étant trop souvent constatés sur les cours d’eau du bassin de Thau, la SAM et le SMBT, avec le soutien de l’Agence de l’eau, lancent une campagne de sensibilisation avec l’aimable participation de grands jouteurs et sur des photographies de Claude Cruells. 

Bassin de Thau : les jouteurs se jettent à l’eau pour protéger les rivières
PROTEGER LES RIVIERES, C’EST PRESERVER L’IDENTITE LAGUNAIRE DE NOTRE TERRITOIRE. POUR RELEVER LE DEFI DE SENSIBILISER LE PUBLIC A LA PROTECTION DES COURS D’EAU DU BASSIN DE THAU, SETE AGGLOPOLE MEDITERRANEE ET LE SYNDICAT MIXTE DU BASSIN DE THAU AVEC LE  SOUTIEN DE L’AGENCE DE L’EAU ONT DEMANDE A UN FLEURON DE NOTRE PATRIMOINE DE SE JETER A L’EAU.

Des cours d’eau propres et en bonne santé, voici l’objectif visé par la SAM et le SMBT. Vecteurs d’une eau douce, indispensable à la lagune, les 59 cours d’eau représentant 550 kilomètres de linéaire répartis sur les bassins versants de Thau et d’Ingril jouent un rôle essentiel pour la qualité des écosystèmes. Ils favorisent le maintien de la biodiversité en abritant de nombreuses espèces animales et végétales. Les arbres qui bordent leurs rives (la ripisylve) servent d’abri à de nombreuses comme le papillon Diane, classé parmi la liste des espèces protégées.
Ces cours d’eau jouent également un rôle clé pour l’épuration de l’eau grâce au système racinaire de la végétation qui les bordent. Ils servent enfin de zones tampons et limitent l’intensité des crues.
Reste que ces précieux couloirs écologiques, à sec une partie de l’année, sont parfois assimilés à des fossés et deviennent au fil du temps des dépotoirs. Afin d’endiguer ce phénomène, la SAM et le SMBT ont déjà intensifié la fréquence des opérations de nettoyage et de restauration.
L’heure est désormais à la sensibilisation. Décliné sur des affiches, des plaquettes et sur le web, le message sera brandi à bout de lance par des jouteurs de renom. Des ambassadeurs de poids à la hauteur de l’enjeu.
Et pour ceux qui n’auront pas compris le message, il est rappelé que le Code de l’environnement prévoit une amende de 75 euros pour les personnes ayant jeté une simple poubelle dans la nature, 1 500 euros en cas de dépôt depuis un véhicule et s’il s’agit de déchets professionnels, cela peut atteindre 75 000 euros d’amende et une peine de 2 ans de prison.
Si vous êtes témoin d’un acte de malveillance ou d’un dépôt sauvage, vous pouvez contacter la brigade territoriale de Sète agglopôle Méditerranée au 04 67 43 24 39.

Les plages mézoises à l’heure d’été

Durant toute la saison estivale, la Ville de Mèze apporte un soin particulier à ses plages afin que les Mézois, comme les visiteurs, puissent se prélasser et se baigner dans des conditions optimales de confort et de sécurité.

Depuis la mi-juin, les plages mézoises ont retrouvé le rythme de la période estivale. Nettoyage, surveillance, analyse des eaux de baignade, la Ville met tout en œuvre pour accueillir les familles mézoises et les touristes sur des sites propres et sécurisés. Chaque été, des milliers de personnes se baignent à Mèze et profitent des plages de la commune.

900 tonnes de sable étalées

Chaque année le service voirie recouvre les plages de 900 tonnes de sable fin et propre pour le confort des Mézois et des visiteurs. Il s’agit de sable de rivière qui est systématiquement soumis à plusieurs analyses bactériologiques avant d’être étalé sur la plage du Thalassa et la Plagette, soit un linéaire de près de 500 m.

Un nettoyage quotidien

Tous les matins, dès 6h, l’équipe du service propreté urbaine effectue un nettoyage complet de l’ensemble des plages de la commune. Les algues, mais aussi les trop nombreux déchets abandonnés sur le sable sont ramassés. Les agents procèdent également au passage du tracteur tamise et nettoie le sable en profondeur. Malheureusement, les mégots de cigarette restent le plus gros des fléaux car ils sont particulièrement difficiles à éliminer. Pour préserver la propreté des plages, les chiens y sont formellement interdits. Garder les plages propres, c’est aussi une affaire de civisme.

Auto contrôle quotidien des eaux de baignade

La Ville de Mèze a engagé, depuis plus de 10 ans, une véritable politique de surveillance de la qualité de ses eaux de baignade. Un prélèvement journalier est réalisé pour chacune des deux plages de la commune afin de procéder à leurs analyses. En fonction des résultats parvenus aux services municipaux dans les 24h, le maire peut prendre, dans les meilleurs délais, une mesure de fermeture préventive de la baignade. Cet autocontrôle, effectué par la Ville, vient s’ajouter aux prélèvements effectués par l’Agence Régionale de Santé.

Les plages surveillées 7 jours sur 7
Les baignades et les activités nautiques sont surveillées tous les jours de 11h à 19h sur la plage du Thalassa et la Plagette, jusqu’au 8 septembre 2019 inclus. 6 sauveteurs sont affectés à la surveillance des plages de la commune dans le cadre d’une convention entre la Ville de Mèze et le SDIS. Ils disposent, au plus près des baigneurs, d’un matériel complet d’intervention : Zodiac neuf, planche rescue, jumelles, bouées tube, défibrillateur et oxygénothérapie, pharmacie (secourisme), mégaphone, sifflets, radio. La couleur de la flamme hissée renseigne le public sur les conditions de baignade et peut changer en fonction de l’état de l’étang. Nouveauté cette année : une vigie supplémentaire est installée plage du Thalassa.

 

Les sauveteurs sont là !

Les plages surveillées 7 jours sur 7
Les baignades et les activités nautiques sont surveillées tous les jours de 11h à 19h sur la plage du Thalassa et la Plagette, jusqu’au 8 septembre 2019 inclus. 6 sauveteurs sont affectés à la surveillance des plages de la commune dans le cadre d’une convention entre la Ville de Mèze et le SDIS. Ils disposent, au plus près des baigneurs, d’un matériel complet d’intervention : Zodiac neuf, planche rescue, jumelles, bouées tube, défibrillateur et oxygénothérapie, pharmacie (secourisme), mégaphone, sifflets, radio. La couleur de la flamme hissée renseigne le public sur les conditions de baignade et peut changer en fonction de l’état de l’étang. Nouveauté cette année : une vigie supplémentaire est installée plage du Thalassa.

Eco-mobilité : participez au débat

Dans le cadre du festival de la mobilité porté par Sète agglopôle Méditerranée, la ville de Mèze ouvre une consultation publique en ligne sur les modes de transports intra muros.

Les thématiques sont les suivantes :

• Quelle place pour la voiture à Mèze (circulation, stationnement) ?

• Comment favoriser les modes de déplacements doux (piétons, cyclistes) ?

• Comment améliorer le fonctionnement des transports en commun à l’intérieur du périmètre mézois ?

N’hésitez pas à faire part de vos remarques et vos suggestions qui viendront enrichir la réflexion de la municipalité et de l’agglo pour développer l’éco-mobilité sur notre territoire.

Envoyez vos propositions par email à l’adresse suivante : contact@ville-meze.fr

Pour plus de renseignements sur le festival de l’éco-mobilité, cliquez ici >>>

 

Réhabilitation du Jardin de l’Etang et de l’aire de jeux

Un chantier lancé par la Ville de Mèze pour réaménager le Jardin de l’Etang et son aire de jeux pour enfants.

La Ville de Mèze vient de lancer le chantier de réaménagement du Jardin de l’Etang et de l’aire de jeux pour enfants. Afin d’ouvrir la vue paysagère sur la lagune de Thau, la butte située à proximité du Chemin de l’Etang sera abaissée. Le site sera agrémenté de massifs de fleurs, d’arbustes méditerranéens ainsi que d’une pelouse alternative adaptée au climat composée de lippia et de trèfle. L’aire de jeux sera quant à elle totalement rénovée.
La fin de ce chantier de mise en valeur des espaces verts de la ville est prévue pour la fin du mois de juin 2019.

Traitement bio contre le papillon et le charançon rouge

Vendredi 12 avril 2019, sera lancée la campagne de traitement contre le charançon rouge du palmier et le papillon palmivore des 115 palmiers des espaces publiques de la Ville.

La méthode du traitement est 100% bio. Les agents du service Espaces verts de la Ville utilisent un produit naturel et inoffensif (Palmanem) pour les applicateurs, les riverains, les animaux et les plantes.

Ce bio-insecticide contient le nématode entomopathogène (ou auxiliaire) Steinernema carpocapsae ; ce nématode tue à la fois les stades larvaires du papillon palmivore et du charançon du palmier. Une fois appliqué, ce nématode entre en contact avec le ravageur et y pénètre par ses voies naturelles. Dans les conditions optimales, l’insecte infesté arrête de se nourrir très rapidement et meurt entre 48 et 72 heures.

Le papillon du palmier ou le Paysandisia Archon est un papillon palmivore introduit accidentellement dans le sud de l’Europe à la fin des années 90. Surnommé le ravageur de palmiers, il fait jusqu’à 10 cm d’envergure et il n’a aucun prédateur naturel dans nos régions.

Le Paysandisia Archon s’en prend notamment aux Phoenix mais il infeste aussi les autres espèces. C’est la larve du papillon qui occasionne les dégâts sur les palmiers. Les palmes jaunissent et dessèchent. Une attaque grave entraîne la mort du palmier.

En France, Paysandisia Archon touche au moins huit départements, dont tous les départements côtiers de Provence-Alpes-Côte d’Azur et du Languedoc-Roussillon.

Le charançon rouge des palmiers (Rhynchophorus ferrugineus) est une espèce d’insectes coléoptères appartenant à la super-famille des Curculionoideae.

Il est considéré comme nuisible pour les plantations de palmiers d’Asie et de Mélanésie. Il a atteint le Moyen-Orient et le bassin méditerranéen au milieu des années 1980 où il se propage rapidement en posant de grands problèmes de gestion. Il est identifié dans le Sud-Est de la France mi-2006.

Le service des espaces verts de la Ville s’y emploie déjà vigoureusement avec un traitement biologique qui donne des résultats concluants sur les quelque 115 palmiers du domaine public communal. Le traitement doit être effectué en avril pour les palmiers infestés, ou entre août et novembre pour tous les palmiers. Chaque palmier est traité trois fois. Mais pour une véritable efficacité, il est obligatoire que tous les particuliers qui possèdent des palmiers participent à cette démarche. Une surveillance et une lutte coordonnées et systématiques entre les propriétaires et les services municipaux limitent fortement l’envol des papillons et donc, le développement des parasites. 

Des traitements préventifs ou curatifs existent. Le plus efficace est la lutte biologique. Cette technique de lutte consiste à imprégner le haut du stipe et la couronne du palmier avec un ver microscopique, le nématode entomopathogène Steinernema carpocapsae.

Les premiers tests montrent une assez bonne efficacité, même si la mortalité n’est pas de 100 %. Elle stabilise la situation sanitaire de l’arbre.

Il est conseillé d’effectuer ce type de traitement dès aujourd’hui. Ces produits à base de nématodes, type Palmanem, sont disponibles en jardinerie.

Si le palmier est envahi alors il devra être détruit pour éviter la propagation des papillons.

 

charancon
Charançon rouge
palmier_papillons_2
Papillon du palmier

 

 

 

Plage du Taurus : plus de traces de pollution

Une nouvelle campagne d’analyse des sédiments a été effectuée le 20 mars, au-devant de la plage du Taurus à l’initiative de la DREAL (Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement). Les résultats de ces nouveaux prélèvements montrent que la zone est désormais exempte de toute trace de pollution.
Cette plage avait été souillée, en février dernier, après le déversement illicite d’environ 6 m3 d’eau boueuse chargée en produits polluants dans le réseau pluvial par une entreprise travaillant sur un chantier privé.
Des moyens avaient alors été rapidement mis en œuvre par la Ville de Mèze, l’agglo et les pompiers pour limiter et contenir cette pollution. L’obturation de la canalisation pluviale, la pose de barrages flottants et les opérations de pompage se sont donc avérés particulièrement efficaces.
Dans son dernier rapport daté du 8 avril, la DREAL indique qu’il n’y a plus aucun risque sanitaire lié à cette pollution et que la plage du Taurus peut d’ores et déjà être rouverte à la baignade.

Entre les gouttes et le soleil de la fête du printemps

Malgré une météo peu favorable, les visiteurs sont venus découvrir l’édition 2019 de la fête du printemps, ce dimanche 7 avril. Cette manifestation familiale met à l’honneur l’environnement, la nature et la biodiversité.

Tout au long de la journée, des animations consacrées au jardinage, au pastoralisme, aux sports et loisirs de plein air, à l’apiculture, à la découverte de produits locaux, aux jeux pour enfants, aux démonstrations de modélisme… ont été proposées. Sans oublier la sensibilisation à l’environnement et les ateliers de compositions florales pour enfants. Le service municipal des espaces verts était également présent pour présenter ses activités et, notamment, la démarche « 0 phyto ». Les sportifs ont pu découvrir la marche nordique ou des démonstrations de zumba avec Fit and sun.

En milieu d’après-midi, un faucon crécerelle femelle, recueillie et soignée pendant 5 mois par la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO), a été relâchée.

Les visiteurs ont également pu découvrir le village des apiculteurs de « L’abeille héraultaise » à travers la démonstration d’ouverture de ruche, des expositions de photos et des dégustations de miel.

Cette manifestation est organisée par la Ville de Mèze, avec Eve Silva, conseillère municipale en charge des festivités.

Le berger Michel Ibanez et ses brebis ont rejoint Mèze

Malgré la météo incertaine, plus d’une centaine de personnes ont accompagné le troupeau de Michel Ibanez de Villeveyrac à Mèze, samedi 6 avril. Cette 5ème édition de la transhumance, organisée par le berger Michel Ibanez et la Ville de Mèze à l’initiative de l’adjoint à l’environnement, Thierry Baëza , était l’occasion pour les familles, enfants, marcheurs, flâneurs de retrouver le bonheur simple d’une promenade pastorale. Le cortège a escorté Michel Ibanez et son troupeau sur un parcours de 12,5 km à travers les garrigues de Villeveyrac, Loupian et Mèze. La pause repas était l’occasion pour les membres de la Ligue de Protection des Oiseaux de Villeveyrac d’expliquer au public leurs actions. Il ont également relâché une buse, récemment soignée, dans son milieu naturel. Après près de 5h de marche, Michel,  son troupeau et tous les participants sont arrivés à Mèze… sous le soleil !