Une collecte solidaire et écolo

A l’occasion des fêtes de fin d’année, les associations Mèze nature et Terra Mater organisent une collecte pour offrir à ceux qui en ont le plus besoin des objets du quotidien.
 
Quand, où ?
Sur les marchés des 21, 25, 28 novembre et 2 décembre – place de Micocouliers
 
Quels produits mettre dans sa boîte ?
Produits de beauté, vêtements chauds, aliments non périssables, gourmandises, livres, magasines, jeux…
 
En plus de son aspect humanitaire, cette collecte permettra d’alerter sur le suremballage jetable qui sévit pendant les fêtes de fin d’années. Les collectifs proposent d’apporter des colis non-emballés pour réaliser des emballages minimalistes, écologiques et réutilisables grâce au Furoshiki, une technique de pliage et de nouage de tissus japonaise pour emballer des cadeaux et des objets.

Villes et Villages Fleuris : Mèze obtient la 2e fleur !

C’est désormais officiel, Mèze vient d’obtenir une deuxième fleur du prestigieux label national « Villes et Villages Fleuris ». Une très belle distinction pour la commune qui, depuis plus de deux décennies, n’avait qu’une fleur à son actif.

Les membres du jury régional des Villes et Villages Fleuris ont décidé d’attribuer une fleur supplémentaire à Mèze à la suite d’une journée d’audit effectuée in situ, le 8 juillet dernier. Leur rapport énumère les réponses apportées par la Ville aux nombreux critères d’exigence de ce label. 
De nouvelles pistes de travail ont déjà été identifiées pour viser la 3e fleur.

Les point clés de cette reconnaissance nationale
Dans leur rapport, les membres du jury détaillent les éléments pris en compte pour l’attribution de la 2e fleur.
Quelques extraits :

Mise en œuvre du projet

  • La prise en compte de l’évolution de la commune, de son contexte local, économique, touristique et les démarches environnementales et durables mises en place pour améliorer le cadre de vie des Mézois.

Patrimoine végétal et fleurissement

  • La pertinence d’un choix de plantations diversifiées : arbres, arbustes, plantes grimpantes, végétaux en fonction de la typologie des espaces, de la qualité des sols, des contraintes de gestion…
  • La qualité des compositions des jardinières, judicieusement positionnées dans la ville.

Gestion environnementale

  • Les pratiques environnementales engagées pour une meilleure gestion écologique des espaces verts : gestion de l’arrosage, application du « zéro phyto, traitement des déchets, paillage, fauchage tardif…
  • La mise en œuvre d’un plan de gestion différenciée des espaces verts et naturels (classification et usages) et la création de corridors écologiques.
  • L’intégration du volet biodiversité dans les pratiques : lancement d’un plan d’action « Abeilles, ruches et pollinisateurs ».
  • La 1ère Fête de la Nature avec un programme riche ouvert à tout public.
  • La création d’une première aire de compostage partagée dans le parc du château de Girard avec Sète Agglopôle Méditerranée et l’Ardam.

Qualité des espaces publics

  • La qualité des derniers aménagements arborés et paysagers : le parc du Château Girard (allée centrale, alignement d’arbres), du Jardin Montet, près de l’étang et du terrain de Tambourin.

Analyse par espaces

  • Un patrimoine bâti mis en valeur, de belles rénovations.
  • Les entrées de ville sont accueillantes, accompagnées de beaux aménagements paysagers.
  • La requalification du Parc du Sesquier : lieu arboré et de promenade offre de nombreuses activités dans un environnement préservé.
  • Le souhait de développer des déplacements doux et d’obtenir le label Ecomobilité.

Lutte biologique contre
la chenille processionnaire du pin

Une nouvelle campagne de lutte biologique contre la chenille processionnaire du pin sera menée les 4 et 5 novembre, d’abord sur les arbres du centre-ville, puis sur le site du Sesquier. Elle sera conduite par les spécialistes de BRL sous le contrôle du service municipal des espaces verts.

Ce traitement est réalisé par pulvérisation de bacillus Thuringiensis, une bactérie utilisée pour infecter le système digestif des chenilles. On la trouve naturellement dans le sol, l’eau, l’air et sur le feuillage. Inoffensive pour l’homme et les animaux domestiques, elle fera mourir les chenilles en quelques jours. 
La chenille processionnaire du pin est la larve d’un papillon de nuit, le Thaumetopoea pityocampa. Elle se nourrit des aiguilles des pins, provoquant un affaiblissement important des arbres. Ses poils très urticants peuvent aussi être dangereux pour l’homme et pour les animaux. 

Les mésanges participent à la lutte

Il existe aussi d’autres alternatives telles que l’installation de nichoirs à mésanges à proximité des pins. Le service des espaces verts de la Ville en a construit et posé près d’une centaine. Ces oiseaux peuvent consommer jusqu’à 800 chenilles par jour.
Ces méthodes de lutte complémentaires et alternatives respectent l’environnement. Elles sont encore plus efficaces si les particuliers y prennent part.

Convention citoyenne pour le climat : c’est parti !


L’Ardam, association mézoise qui a pour vocation principale l’éducation à l’environnement et au développement durable, participera à la convention citoyenne pour le climat. Il s’agit d’une expérience démocratique inédite en France qui donne la parole aux citoyens pour accélérer la lutte contre le changement climatique. L’objectif est de définir une série de mesures permettant d’atteindre une baisse d’au moins 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 (par rapport à 1990). L’Ardam fait partie des 5 associations retenues au niveau départemental suite à l’appel à projet lancé par Coopere 34 (Coordination Pour l’Education Relative à l’Environnement sur les territoires héraultais).

L’Ardam recherche donc une vingtaine de volontaires motivés pour proposer des actions qui visent la réduction des gaz à effet de serre sur la ville de Mèze. Le groupe constitué réalisera lui-même certaines des actions proposées.

Une réunion d’informations

Vous souhaitez vous impliquer ? Participez à la réunion d’information le mardi 9 novembre de 19h à 20h à la salle du Carré d’art Louis Jeanjean. Au vu des conditions sanitaires, inscription préalable par mail à animation@ardam.fr (merci d’indiquer dans ce mail l’objet : réunion pour la Convention citoyenne pour le climat. Puis dans le corps du mail, veuillez mentionner votre nom prénom et le nombre de participants).

L’accès à la réunion sera conditionné par la présentation d’un pass sanitaire valide pour toutes personnes de plus de 18 ans.
Contact: 07 66 81 87 29

Une nouvelle aire de compostage partagé à Mèze

La Ville de Mèze, Sète Agglopôle Méditerranée et l’Ardam sont associés, depuis novembre 2020, autour d’une action expérimentale de compostage partagé. Le dispositif ayant connu un grand succès, l’installation d’un 2ème bio-composteur sur la commune est actuellement engagée. Dans l’élan du projet initial, les stagiaires de l’Ardam prendront en charge la conception de ce nouveau bio-composteur. Cela constituera une application pratique pour leur  formation professionnelle d’agent polyvalent de gestion et valorisation des déchets. Le bio composteur sera entièrement réalisé en bois de récupération de palettes de déchetterie. Il sera installé dans une habitation collective. L’objectif est de permettre aux habitants qui n’ont pas de jardin de composter leurs épluchures ou restes de repas dans ce bio-composteur collectif.

A l’initiative de ce projet, Lysiane Estrada, adjointe à la transition écologique, invite les collectifs intéressés par l’installation d’une aire de compostage dans leur résidence à se signaler à contact@ville-meze.fr

Espaces verts : le modèle mézois

 

La délégation Hortis Occitanie et la classe BTS du lycée agricole et horticole de Rignac accompagnées de l’équipe du service municipal des espaces verts, de Daniel Rodriguez, adjoint aux travaux et Lysiane Estrada, adjointe à la transition écologique.

Jeudi 7 octobre, la Ville de Mèze a accueilli l’association Hortis Occitanie, regroupant l’ensemble des responsables d’espaces verts des collectivités territoriales et une classe du lycée agricole et horticole de Rignac, pour une formation à l’utilisation de la gamme végétale méditerranéenne. Les participants ont consacré la matinée à la découverte de la pépinière Filippi, spécialisée dans la culture de gammes végétales vivaces adaptées au climat méditerranéen. L’après-midi, ils ont assisté à la visite commentée de plusieurs espaces verts de Mèze. Le circuit comprenait le centre Le Taurus, les abords du parking des Tonneliers ,le jardin Montet, le château de Girard avec un passage par le vieux Mèze, les nouveaux aménagements de l’avenue de Pézénas et les requalifications de la piste cyclable et du quartier des Jardin d’Isis. Thierry Doenlen, responsable des espaces verts de la Ville de Mèze, Yann Bondon et Xavier Medina, agents des espaces verts de la Ville de Mèze, ont présenté à leurs homologues et aux élèves ces aménagements qui ont aujourd’hui valeur d’exemple.

Daniel Rodriguez, adjoint aux travaux, et présent lors de cette journée de rencontre, souligne « La méthode de travail du service repose sur une sélection exclusive de plantes méditerranéennes économes en eau, en entretien et ne nécessitant pas de produits phytosanitaires. Elle est désormais reconnue à l’échelle nationale. De nombreuses communes viennent régulièrement s’inspirer de la démarche mézoise lors de stages de formation pour leurs jardiniers ».

Traitement des palmiers contre le papillon ravageur

La Ville de Mèze lance la campagne de traitement des palmiers des espaces publics de la commune contre le papillon palmivore. La méthode du traitement est 100% bio. Le service espaces verts de la Ville fait appel à une entreprise agrée dans ce type de traitement. Elle utilise un produit naturel et inoffensif (Palmanem). Ce bio-insecticide contient un nématode qui ne s’attaque qu’aux insectes parasites. Une fois appliqué, il entre en contact avec le ravageur et y pénètre par ses voies naturelles. Dans les conditions optimales, l’insecte infesté arrête de se nourrir très rapidement et meurt entre 48 et 72 heures.

Le papillon du palmier ou le Paysandisia Archon est un papillon palmivore introduit accidentellement dans le sud de l’Europe à la fin des années 90. Surnommé le ravageur de palmiers, il fait jusqu’à 10 cm d’envergure et il n’a aucun prédateur naturel dans nos régions. C’est la larve du papillon qui occasionne les dégâts sur les palmiers. Les palmes jaunissent et dessèchent. Une attaque grave entraîne la mort du palmier. La lutte contre ce parasite n’est pas seulement recommandée, elle est obligatoire (décision de la commission européenne 2007/365/CE).

Le service des espaces verts de la Ville s’y emploie vigoureusement chaque année. Le traitement doit être effectué en avril, en juin, en septembre et fin octobre. Chaque palmier est traité quatre fois. Mais pour une véritable efficacité, il est obligatoire que tous les particuliers qui possèdent des palmiers participent à cette démarche. Une surveillance et une lutte coordonnées et systématiques entre les propriétaires et les services municipaux limitent fortement l’envol des papillons et donc, le développement des parasites.

Atelier des territoires :
l’avenir durable du bassin de Thau

La vision stratégique de l’évolution du trait de côte au cœur des réflexions menées à l’occasion des 2èmes « ateliers du territoire » du bassin de Thau.

« L’atelier des territoires », initié par le ministère de la transition écologique, propose aux acteurs locaux d’élaborer collectivement une vision d’avenir à partir des atouts et des ressources locales, des dynamiques et des coopérations territoriales. Les territoires ont la tâche délicate mais essentielle d’inventer de nouveaux modèles de production et d’aménagement, de consommation et d’usages qui tiennent compte des écosystèmes et soient à l’origine de nouveaux liens de solidarité et de proximité.

Les 30 septembre et 1er octobre, se sont déroulés les 2èmes « ateliers du territoire » du bassin de Thau sous la houlette de la Dreal et la DDTM, en étroit partenariat avec Sète agglopôle Méditerranée, afin de porter une vision stratégique sur l’évolution du trait de côte.
« Cette démarche est essentielle, SAM ayant été retenue comme territoire pilote à l’échelle nationale » , a rappelé le maire de Mèze  lors d’une étape mézoise de la délégation en grande partie consacrée à la stratégie pour l’avenir des activités traditionnelles conchylicoles.
« Les échanges, remarques et propositions effectués aux cours de ces ateliers de territoire sont d’autant plus importants qu’ils serviront de base aux futures évolutions législatives qui seront prises en matière d’aménagement durable des territoires.« , souligne le maire de Mèze.

Stop aux dépôts sauvages de déchets !

Triste spectacle ce week-end, plusieurs dépôts sauvages de détritus en tout genre sont apparus en divers points de Mèze. Un constat désolant pour le maire de Mèze qui rappelle que « Tout est mis en œuvre par la Ville et Sète agglopôle pour assurer la propreté urbaine et organiser efficacement la collecte des déchets. La qualité de notre cadre de vie dépend bien sûr du travail des collectivités. Mais elle ne peut être envisagée que si chacun respecte les règles élémentaires de civisme. »

Il est interdit de déposer des déchets et des encombrants sous peine de poursuites.

Une solution écologique pour l’effarouchement des étourneaux

Cette année, la Ville de Mèze lance une campagne inédite pour déplacer les milliers d’étourneaux qui prennent leurs aises dans le centre-ville chaque automne et souillent les espaces publics de leurs fientes. Un véritable fléau auquel sont confrontés en permanence les agents du service municipal de propreté urbaine qui mènent pourtant un combat sans fin pour nettoyer la ville. Il s’agit d’un enjeu de salubrité publique.

Mardi 21 septembre dès 18h, une entreprise spécialisée dans l’effarouchement et la fauconnerie interviendra dans différents quartiers de Mèze (rue des Salins, rue des Tonneliers, HLM) afin de réduire les nuisances des nombreux volatiles. Des rapaces de chasse, prédateurs naturels des étourneaux, seront envoyés sur les colonies pour les obliger à se déplacer vers les campagnes. Plusieurs autres techniques naturelles pourront être mises en place pour créer un environnement hostile aux oiseaux et les faire fuir dans des zones peu habitées.

Le World cleanup day s’invite dans les quartiers

Samedi 18 septembre, la Ville de Mèze, sous la houlette de Lysiane Estrada, adjointe à la transition écologique, a organisé un nettoyage citoyen à l’occasion du World Cleanup Day, le nettoyage mondial de la planète. Cette année, les participants ont mobilisé leurs efforts dans les quartiers pour ramasser les petits déchets qui polluent le quotidien, notamment les mégots.  Six points de collecte étaient organisés du port à la conque, en passant par le Sesquier, les Costes, les HLM et le centre-ville.

L’Ardam, Mèze nature, Jazzamèze… plusieurs associations se sont aussi investies pour passer Mèze au peigne fin en partenariat avec Prowin international. Plusieurs tonnes de déchets ont été ramassées dont 2 kg de mégots. Cette journée permet de nettoyer la nature mais aussi de sensibiliser toutes les générations à la cause environnementale.

L’Ardam participe à la Convention citoyenne
pour le climat

Claudette Fareng, directrice de l’Ardam, Déborah Galy, animatrice de l’Ardam et Lysiane Estrada, maire-adjointe à la transition écologique.

L’Ardam, association mézoise qui a pour vocation principale l’éducation à l’environnement et au développement durable, participera à la convention citoyenne pour le climat. Il s’agit d’une expérience démocratique inédite en France qui donne la parole aux citoyens pour accélérer la lutte contre le changement climatique. L’objectif est de définir une série de mesures permettant d’atteindre une baisse d’au moins 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 (par rapport à 1990). L’Ardam fait partie des 5 associations retenues au niveau départemental suite à l’appel à projet lancé par Coopere 34 (Coordination Pour l’Education Relative à l’Environnement sur les territoires héraultais).

A son niveau, l’Ardam s’engage à rassembler un groupe de 20 citoyens, représentatifs de la diversité mézoise, motivés pour se réunir une fois par semaine pendant 6 mois. Le but est de les sensibiliser à la démarche de transition écologique, de créer un catalogue d’actions à réaliser sur Mèze afin réduire l’émissions de gaz à effet et de mettre en œuvre un projet concret sur la commune. 

Lysiane Estrada, adjointe à la transition écologique souligne : « La Ville de Mèze sera bien évidemment aux côtés de l’Ardam pour animer  la Convention citoyenne pour le Climat à Mèze et l’aider à réaliser les propositions des citoyens Mézois. Cette participation est une véritable reconnaissance de la qualité des actions engagées par la Ville et de l’excellent travail mené par l’ARDAM. Ce nouveau projet renforce la dynamique de transition écologique que nous portons depuis plusieurs mois. »
Pour participer, contactez l’Ardam : 04 67 51 00 53

Journées européennes du patrimoine :
visite de la Conque avec l’Ardam

Samedi 18 septembre, dans le cadre des journées européennes du patrimoine l’Ardam propose, de 14h à 16h, une présentation des richesses du patrimoine naturel de la zone humide de la Conque.

Au  Programme :

  • Retour sur le World Clean Up Day de la matinée et explications sur le lien entre espace naturel et pollution plastique.
  • Présentation de la zone humide de la conque et du site Natura 2000 bassin de Thau.
  • Balade le long du site (environ 2 km) et découverte ludique de ses richesses naturelles.

Lieu de rendez-vous : parking de la Conque de Mèze, Promenade Sergent Jean Lois Navarro, 34140 Mèze. Contact : Nicolas Peiffer – inscription obligatoire sur boite vocale au 07 66 81 87 29. Animation gratuite.

World cleanup day 2021 : « J’aime mon quartier »

Cette année encore, la Ville de Mèze participe au World Cleanup Day, la journée mondiale de nettoyage de la planète. Cette grande opération citoyenne de nettoyage et de préservation de l’environnement aura lieu samedi 18 septembre de 9h à 12h30. Pour cette édition, le WCD de Mèze s’inscrit à l’échelle des quartiers. Plusieurs points de ralliement et de collecte des déchets sont proposés :

  • Place des Micocouliers
  • Place Camille Vidal
  • HLM – devant les colonne de tri, rue du 8 mai 1945
  • Conque des salins – à la pinède
  • Sesquier – au campotel
  • Zac des Costes – devant les colonnes de tri

Le nettoyage sera axé sur les petits déchets qui dégradent notre cadre de vie (détritus, mégots et les masques…). Les collectes de mégots sur les différents sites seront rassemblées place des Micocouliers à 12h30 pour être pesées. Toutes les personnes, particuliers, associations ou entreprises qui souhaitent participer à cet événement sont les bienvenues. Cette manifestation est organisée dans le respect des règles sanitaires, en partenariat avec Sète agglopôle Méditerranée, Ardam, Mèze nature, Jazzamèze, Radio One, Prowin international.


Email: contact@ville-meze.frTél: 04 67 18 30 33