Economies d’énergie : l’éclairage public passe au vert

Le travail de modernisation de l’éclairage public mené par les services techniques de la Ville de Mèze aboutit à des résultats particulièrement positifs.
L’analyse des consommations électriques de l’ensemble du réseau d’éclairage public pour l’année 2019 vient d’être réalisée.
Les enseignements sont édifiants.
La consommation électrique a diminué de 25 % entre 2013 et 2019 alors que dans la même période, le nombre de points lumineux installés sur le domaine public est passé de 2383 à 2610 en augmentation de près de 10%.
Cet heureux paradoxe est entièrement lié au fait que depuis plusieurs années, les anciennes ampoules sont systématiquement remplacées par de l’éclairage LED faible consommation.
De plus, dans le cadre d’un contrat passé par la Ville avec Hérault Energie, toute l’électricité consommée par l’éclairage public provient des énergies renouvelables.

Eclairage public : une consommation électrique en forte baisse malgré un nombre de points lumineux à la hausse.

Modification de circulation pour travaux

Des travaux de restructuration des réseaux d’assainissement de la Ville menés par Sète agglopôle Méditerranée vont débuter le jeudi 30 janvier après-midi. Cette opération nécessitera la fermeture du Chemin de l’Escouladou, dans les deux sens, à l’intersection de la rue Ronzier.
Durant le chantier, une déviation empruntant la rue Beau Rivage et la rue de Girard sera mise en place. Attention, le sens de circulation de la rue de Girard sera inversé pendant les travaux.
Le Chemin de l’Escouladou sera à nouveau ouvert à la circulation à partir du mercredi 5 février.

Une nouvelle balayeuse dans les rues de Mèze

Le service propreté urbaine a été doté d’une nouvelle balayeuse en remplacement de l’ancien modèle qui devenait vieillissant, obsolète et usé par le temps.

Cet équipement moderne aux techniques améliorées est plus performant et moins bruyant. Les capacités de ramassage et d’aspiration sont également nettement supérieures. Les agents municipaux utilisent cette machine tous les jours de la semaine pour nettoyer les rues de la ville.

Le coût de cet investissement s’élève à 157 200€.

Une nouvelle piste cyclable

Le réseau des pistes cyclables et voies vertes de Mèze se développe. La Ville de Mèze a lancé le chantier d’une première partie d’un nouveau tronçon de piste réservée aux vélos, rue du 8 Mai 1945. Elle permettra aux cyclistes d’effectuer en toute sécurité la jonction entre le boulevard Ernest Massol et la rue Adrien Bernard. Ces 350 mètres de piste cyclable viennent s’ajouter aux 8 kilomètres déjà créés sur la commune.

 

L’église Saint-Hilaire et son clocher bientôt rénovés

Les travaux de restauration de l’église Saint-Hilaire et de son clocher seront lancés début 2020.

L’église Saint-Hilaire, construite au XIIIème siècle, fait partie depuis toujours de l’histoire et du patrimoine de la Ville. Cet édifice particulièrement fréquenté souffre des effets du temps. Un chantier de restauration d’envergure est aujourd’hui nécessaire.
La Ville de Mèze, propriétaire du bâtiment, a d’abord confié à un spécialiste de l’architecture patrimoniale la réalisation d’une étude sur les travaux à réaliser.
La restauration de l’église sera effectuée en quatre phases distinctes.
Dès le début de l’année 2020, sera lancée la rénovation extérieure et intérieure du clocher de Mèze, symbole s’il en est de l’identité locale. La façade occidentale de l’église sera réalisée dans la foulée.
Lors des phases suivantes, la façade sud puis le chœur de l’église seront à leur tour rénovés.
Le montant global des travaux s’élève à environ 550 000 euros.
Pour cette opération, la Ville de Mèze bénéficie d’une aide financière de l’État de 136 400 euros dans le cadre de la Dotation d’Equipement des Territoires Ruraux.

Mèze, terre de formation

En octobre, la Ville de Mèze a accueilli six jeunes de la Mission Locale d’Insertion pour un chantier d’implication devant le CCAS. Les travaux consistaient à aménager une parcelle de 250m² en le clôturant de ganivelles. En collaboration avec le service espaces verts de la Ville, les jeunes ont ensuite planté ce terrain d’espèces méditerranéennes. Par le biais de cette mise en situation, les jeunes découvrent les métiers du bâtiment (maçonnerie, aménagement paysager, travail de la pierre), sont sensibilisés aux exigences du monde du travail et peuvent se projeter dans un projet professionnel ou une formation qualifiante. Ce chantier d’implication, porté par l’association « PASSERELLES CHANTIERS », est financé conjointement par la MLIJ du Bassin de Thau, Sète Agglopôle Méditerranée et le CCAS de la Ville de Mèze.

Rénovation de façades : des aides financières

L’attractivité de la ville repose en partie sur la valorisation de la qualité paysagère. Cela comprend le patrimoine bâti.
Si d’importants travaux d’embellissement du cadre de vie sont réalisés par la commune, l’entretien des habitations privées est absolument indispensable.
Afin d’inciter les propriétaires à participer à l’amélioration du cadre de vie, la Ville de Mèze a mis en oeuvre un dispositif d’accompagnement et de soutien financier pour les opérations de ravalement de façades.
Les aides accordées concernent uniquement les bâtiments situés dans un périmètre défini (voir plan ci-dessous).

Le montant de la subvention municipale est de 30 % du coût des travaux subventionnables. Il est plafonné à 2 500 €.
A cette somme, s’ajoute l’aide de Sète agglopôle Méditerranée qui accorde le même montant que la Ville de Mèze.
En fonction du coût des travaux, la subvention d’aide aux façade peut donc atteindre 5000 € au total.

Comment solliciter l’aide à la rénovation des façades ?

Les personnes doivent se rendre aux services techniques de la Ville
Mairie annexe 2 (cave coopérative – Tél : 04.67.51.89.01) afin de récupérer  :
– 1 formulaire Cerfa de déclaration préalable pour la réfection de la façade
– les conventions Ville de Mèze et Sète agglopôle Méditerranée.

Conditions d’éligibilité :
Le bâtiment doit être à usage principal d’habitation, avoir plus de 20 ans et se situer dans le périmètre défini.

Nouvelle chaussée pour la rue des Goélands

 

La chaussée remise à neuf, rue des Goélands

Un chantier de voirie a été lancé sur la rue des Goélands. Une première phase avait été consacrée, il y a quelques mois, aux branchements des habitations au réseau d’eau potable par les services municipaux. C’est maintenant au tour de la réalisation de la chaussée. Le nouvel enrobé de cette voie sera posé dès le début de la semaine prochaine. Ces travaux sont financés par la Ville de Mèze.

Réfection du réseau d’assainissement

Sète agglopôle méditerranée va continuer une série de travaux d’assainissement dans différents quartiers de Mèze. A partir du 21 octobre, le chantier de réfection des réseaux de la rue Peytal, interrompu, sera repris. Les canalisations seront ensuite changées rue Alsace Lorraine puis chemin de l’Escouladou.

 

Ces travaux impliqueront des restrictions de circulation et la mise en place de déviations.

Travaux sur le réseau d’eau potable – rue des Adieux

Des travaux de renouvellement et de renforcement du réseau d’eau potable auront lieu rue des Adieux durant les mois d’octobre et novembre 2019.

Ces travaux nécessitent une circulation alternée et engendreront parfois des coupures d’eau. Les riverains en seront informés préalablement.

Pour toutes informations complémentaires,

merci de contacter le service des eaux : 04 67 51 89 07

Des vannes antipollution sur le port

Dès le 16 septembre, sur le quai Descournut, débutera le chantier d’installation d’un nouveau dispositif qui permettra l’obturation préventive du réseau pluvial en cas de déversement accidentel d’effluents pollués.
Deux vannes anti-pollution (ou martelières) vont ainsi être installées sur les exutoires d’eaux pluviales du port au niveau du quai longeant la place des Tonneliers. Elles pourront être actionnées en cas de pollution du réseau. C’est Sète agglopôle Méditerranée qui, à la demande du maire de Mèze, finance cet équipement dont le coût atteint 50 000 euros.
Cette installation constituera un outil supplémentaire important pour la préservation du milieu marin.
Le chantier devrait durer environ une semaine.